Écouter pour changer?


Notes de prédications pour dimanche 17 avril 2011 (4e leçon dans la série Marc)

La Bible reste la source de révélation la plus claire et précise au sujet de Dieu, et dans la perspective de l’évangile de Marc, elle (la Bible) est aussi la source de révélation la plus claire sur la nature du Royaume de Dieu. Car c’est en effet une perspective que Marc semble vouloir véhiculer au travers de son évangile. Dès le commencement, nous apprenons que la venue du royaume de Dieu sur terre est le thème principal de l’enseignement de Jésus.

15 Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. (Marc 1.15)

D’ailleurs nous pourrions résumer les trois premiers chapitres de Marc de la façon suivante :

  1. L’annonce : Jésus a bouleversé le monde par son enseignement sur la venue du royaume de Dieu.
  2. La victoire : Jésus a inauguré le royaume de Dieu par sa victoire sur le mal, le péché, et la mort.
  3. L’invitation : Jésus nous invite à être réconciliés à Dieu et à participer à l’avancement de son royaume.

C’est beau tout ça. Mais comment le vivre? Nous n’avons pas le choix que de revenir à la Bible. Elle est, après tout, la source de révélation la plus claire à ce sujet. Mais même là, il est évident que lire la Bible ne garantit pas automatiquement le succès pour vivre le royaume de Dieu sur terre. Même si la Bible est un livre spécial, une révélation qui fut divinement inspirée à des auteurs humains, elle n’est tout de même pas un livre magique qui prend contrôle sur nos circonstances, voir même notre cerveau, pour nous permettre d’expérimenter le royaume de Dieu. La Bible est tout simplement un guide, une carte en quelque sorte, qui nous révèle notre vraie condition vis-à-vis d’un Dieu réel qui choisi de se révéler à qui il veut.

Et c’est souvent là que nous avons plus ou moins de succès dans notre parcours spirituel n’est-ce pas? Comment faire le lien entre ce que je lis dans la Bible et la manière que je dois vivre sous le regard attentif de Dieu? Comment le fait de lire la Bible nous amène-t-il à changer et à développer l’image de Dieu dans nos vies?

Plusieurs lisent la Bible en suivant un plan de lecture et d’autres la lisent à l’occasion. Certains vont peut-être trouver plus utile de l’écouter sur CD ou de lire de courtes études dévotionnelles. Mais au fond, ce ne sont pas les manières ou les durées de lectures qui importent réellement n’est-ce pas? Il faudrait peut-être commencer par se demander vers quel but est-ce que Dieu m’a-t-il donné accès à sa révélation au travers de la Bible. Je vous propose donc de faire un lien parallèle entre Marc 4 et un des passages les plus connus sur la raison d’être de la Parole de Dieu pour répondre à cette question. Le deuxième passage que nous passerons à l’étude sera 2Tim 3.16-17.

Lire Marc 4 et 2Tim 3.16-17

Résumé de (Marc 4.3-9)

  • Jésus enseigne au travers d’une parabole (une histoire qui tente d’expliquer une vérité abstraite un se servant d’images concrètes de la vie de tous les jours)
  • Un semeur sort pour semer dans son champ
  • Le but de semer? récolter des fruits
  • La semence tombe sur différents types de sols
  • Les types de sols produisent des résultats différents mais toujours avec la même semence

La parabole expliquée (Marc 4.11-20)

  • La preuve d’avoir reçu la semence? produire des fruits qui glorifient et exaltent Dieu
  • terre en bord de chemin : la terre n’est tout simplement pas propre à recevoir la semence. Ceci représente ceux et celles qui ne sont pas attirés par Dieu pour écouter et recevoir la Parole de Dieu.
  • terre pierreuse : superficiel, tribulations = rejet de la semence. Ceci représente ceux et celles qui acceptent la Parole, mais une fois que cette acceptation implique des changements de vie qui leur demande de sacrifier la réputation, le prestige, des ressources, ou implique un engagement mal commode, la Parole de Dieu est mise de côté.
  • terre avec des épines : distraits, les soucis de la vie sont trop importants. Ceci représente ceux et celles qui acceptent la Parole de Dieu dans leurs vies, et ils trouvent même que la Parole de Dieu est une bonne chose. Mais les soucis de la vie, les tracas, les projets, les problèmes à résoudre, etc. font en sorte qu’ils n’ont pas le temps ni l’énergie pour écouter la Parole de Dieu et la mettre en pratique dans leur vie.
  • bonne terre : entendent et reçoivent la Parole de Dieu = fruits. Ceci représente ceux et celles qui écoutent la Parole de Dieu, qui l’obéissent coûte que coûte. C’est en obéissant la Parole de Dieu que ceux-là expérimentent des changements de perspectives, d’attitudes, de priorités qui font en sorte qu’ils commencent à ressembler à Jésus dans leurs vies. Ils ne sont pas parfaits, mais ils se rendent compte qu’ils sont en train d’accomplir des choses et d’influencer le monde selon un plan que Dieu semble avoir mis en place depuis le début du monde. On pourrait dire que « produire des fruits » ressemble à « accomplir sa raison de vivre. »

Produire des fruits : comment?

Puisque l’on fait référence à la Parole de Dieu qui est acceptée et mise en pratique dans nos vies, il est utile de s’arrêter dans Marc et de poursuivre dans 2Tim 3.16-17. Ce passage est très concis mais en dit long sur la raison d’être de la Parole de Dieu. La Bible fait référence à elle-même comme étant une parole vivante. (voir Deut 32.46-47 ; Josué 1.8 ; Prov 4.10 ; Jean 5.24 ; Phil 2.16 ; Héb 13.7; Apoc 22.19)

Le passage de 2Tim 3.16 nous déclare que la Parole de Dieu est inspirée de Dieu. Ce n’est pas une idée humaine, ni est-ce une révélation reçue sous forme de transe ou d’extase comme une vision. Le mot « inspirée » (Grec theopneustos : souffler sans nécessairement avoir de voix) précise que Dieu ait souverainement donné l’inspiration aux auteurs humains d’écrire de telle manière que ce qui se retrouvait sur la page décrivait clairement la pensée de Dieu. C’est un peu comme si j’avais la capacité de peindre une réplique exacte d’une image que j’avais eue dans ma tête. L’inspiration me vient d’ailleurs, mais les moyens que j’utilise pour communiquer cette inspiration sont les miens (ex. : la manière de manier le pinceau de peinture).

Un processus?

Ce qui suit dans 2Tim 3.16 n’est pas une idée originale, même si je la décris comme étant une idée à moitié cuite. J’avais toujours lu ce verset en considérant chacune des quatre caractéristiques séparément. Mais après avoir lu le livre « How to help people change » par Jay E. Adams, je suis de plus en plus convaincu que 2Tim 3.16 décrit un processus de croissance spirituel dans le ministère de la Parole de Dieu.

Nous retrouvons donc les éléments suivants :

  1. enseigner : notre réponse à l’enseignement est d’écouter
  2. convaincre : notre réponse à la conviction de l’Esprit est de croire
  3. corriger : notre réponse à la correction de Dieu dans nos vies est de se repentir
  4. instruire : notre réponse à l’instruction de Dieu dans nos vies est d’affermir

Si on passe tout de suite à l’application nous pourrions appliquer 2Tim 3.16 de la manière suivante :

  1. Mon but est d’entendre la Parole de Dieu pour en saisir le sens (au travers de la prédication, la lecture personnelle, la prière, la méditation, etc.).
  2. Pour recevoir ce que j’ai entendu, je dois d’abord être convaincu de ce que j’ai entendu. Voilà la place de la conviction de l’Esprit. J’écoute la Parole de Dieu quand je crois réellement ce que j’entends.
  3. Une fois que je suis convaincu de ce que j’ai entendu, il est fort possible que cela m’amène à faire des changements dans ma vie. Peut-être que j’ai besoin de refaire le point sur mes priorités, sur mes buts, sur mon emploi du temps, etc. La repentance est simplement le fait de se tourner de bord, changer de direction en quelque sorte. C’est de mettre à profit notre intention de changer.
  4. Une fois que j’ai fait le point sur mes priorités et que je me suis engagé dans une nouvelle voie, il ne me reste qu’à affermir la nouvelle direction afin qu’elle puisse faire partie de qui je suis réellement. L’instruction est un engagement à affermir en pratique ce que l’on sait déjà en théorie. C’est un peu le même principe que l’éducation. On peut dire de quelqu’un qu’elle est éduquée quand elle fait preuve de pouvoir reproduire ce qu’elle a appris dans d’autres circonstances à plusieurs reprises.

Pourquoi recevoir la bonne semence de la Parole de Dieu?

Le passage de 2Tim 3.16-17 fini l’idée avec « afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. »

En fait, le but de la Parole de Dieu dans ma vie est exactement ce qui est décrit dans Marc 4. La Parole de Dieu est semée afin de produire des fruits qui sont à la gloire de Dieu.

Application

Dans Matt 7.21 nous lisons une mise en garde qui explique le critère par excellence que Dieu applique pour identifier ceux qui appartiennent à son royaume.

21Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

La parabole de la bonne terre prend une dimension sérieuse lorsque je considère le fait que Dieu tranche de façon absolue dans sa détermination de qui fait partie de son royaume. Si beaucoup disent Seigneur, Seigneur! mais que « pas tous » entrerons dans le royaume de Dieu, il devient extrêmement important de considérer si notre manière de vivre reflète les caractéristiques de la « bonne terre. » Les enjeux sont trop élevés pour ne pas prendre la Parole de Dieu très au sérieux.

Peut-être que la prochaine fois que je lirai la Bible je pourrais m’arrêter pour considérer si j’écoute premièrement ce que je lis. Puis, me demander si je suis convaincu par ce que je lis. Et ensuite, d’examiner simplement ma vie en priant que Dieu me révèle par son Esprit ce qui a besoin d’être corrigé. Il est fort possible qu’en prenant cette habitude, la Bible commence à devenir un ouvrage plein de vie, un agent de changement dans ma vie qui me permet de mieux refléter Dieu. Ma prière pour moi-même et pour tous ceux qui entendent la Parole de Dieu est que nous puissions l’écouter afin de produire des fruits dignes de repentance qui sera toute à la gloire de Dieu. Amen.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s