Articles

Pein de foi, plein de joie

Lecture de 1 Pierre 1.3-9

Nous ressentons parfois que nos vies sont à la dérive. Même en tant que Chrétien, les circonstances sont parfois difficiles. La vie nous lance des défis qui semblent insurmontables à première vue. Dans sa première lettre aux Chrétiens qui sont dispersés à travers l’Empire romain, Pierre enseigne que nous ressentons ces difficultés parce que nous sommes des réfugiés, des pèlerins. Dans une perspective biblique du monde, nous ne sommes que de passage sur la terre. Cette terre, notre corps, n’est pas notre destination finale. Notre destination finale est au ciel dans la présence de Dieu. C’est ce que l’apôtre Paul appelle ailleurs l’espoir de la résurrection.

Continuer la lecture de Pein de foi, plein de joie

Quelle qualité attire le regard de Dieu?

Saviez-vous que Dieu accorde une attention spéciale, qu’il est proche de ceux qui ont une qualité particulière ? Cela ne veut pas dire que Dieu a des favoris. Mais la Bible nous dit que le regard de l’Éternel est dirigé vers des personnes qui ont cette qualité en particulier. Il ne s’agit pas de la sainteté ou de la bonté. Il ne s’agit pas non plus de la générosité ou de la gentillesse. Est-ce la sagesse ? Ou la foi ?Savez-vous quelle qualité attire le regard de Dieu sur vous plus que les autres ?

Que veut-on dire par « le regard de Dieu » ?

Sommes-nous en train de dire que Dieu a des yeux et qu’il utilise un télescope géant pour nous espionner à partir de son palais dans le ciel ? Non, Dieu n’a pas des yeux dans le même sens que nous avons des yeux pour voir. Mais Dieu voit quand même tout ce qui se passe et sa vision va plus loin que la nôtre. Il peut voir jusque dans le cœur des gens. Il considère leurs motifs et leurs affections. Il voit aussi dans leur passé et il voit ce qui va arriver dans le futur. Sa vision lui permet même de comprendre le sens caché des choses, ce qui se passe dans nos pensées et la raison pourquoi les choses arrivent. Le regard de Dieu est un regard qui perce et qui connaît tout. La Bible nous dit que rien n’est caché à ses yeux.

Continuer la lecture de Quelle qualité attire le regard de Dieu?

Quel est le pire ennemi de mon âme?

Pour répondre à cette question, il faudrait d’abord reconnaître mon plus grand bien. Quel est, après tout, mon plus grand bien ?Si tu crois que le Dieu de la Bible existe vraiment et qu’il est bon, juste et souverain, alors ton plus grand bien est cette relation intime avec le Dieu de l’univers, l’Éternel. Peut-être que tu trouves ton plus grand bien en autre chose. Mais selon la Bible, notre plus grand bien est d’avoir cette relation renouvelée avec le Dieu créateur par le pardon de nos péchés au travers de Christ mort à la croix à notre place. Notre plus grand bien se trouve en Dieu Lui-même. La Bible nous montre aussi que d’essayer de trouver notre plus grande satisfaction en autre chose que notre créateur devient une poursuite futile qui finit par nous décevoir et nous laisse l’âme avide. La Bible appelle cet état des choses de l’idolâtrie : mettre à la place de Dieu autre chose dans lequel je trouve ma sécurité, mon bonheur ultime.Si notre plus grand bien est une relation renouvelée avec le créateur, il va de soi que notre plus grand ennemi est donc ce qui nous éloigne d’une telle relation avec le Dieu de la Bible.

Continuer la lecture de Quel est le pire ennemi de mon âme?

Réflexions sur le Psaume 23

Le Psaume 23 est un des passages les plus connus de la Bible. L’image d’un berger qui protège et guide ses brebis est à la fois un portrait intime et rassurant du Dieu créateur qui aime les hommes. Mais c’est probablement cette profondeur émotionnelle combinée avec un esprit résiliant qui rend ce passage si inspirant, voir même, captivant.

On y parle d’une paix, mais pas dans le sens d’une évasion sur une plage tranquille au milieu de nulle part. Il est question du contentement, mais pas dans le sens d’une complaisance excessive qui se laisse mener par les circonstances. Et que dire du monde parfois épeurant dans lequel nous vivons ? Le Psaume 23 nous rappelle que le sens de notre vie et notre capacité à en jouir pleinement sont intimement influencés par notre relation avec un Dieu qui part à notre recherche et qui nous poursuit avec sa bonté.

Le guide

Ce psaume débute avec une description de la relation entre le berger et sa brebis. « L’Éternel est mon berger ». Dans la plupart des psaumes, David fait référence à l’Éternel comme le roi de la terre ou comme son rocher, son bouclier, celui qui le délivre. Mais dans ce passage, l’Éternel prend la forme d’un berger qui conduit, prend soin et connaît ses brebis. Cela nous laisse avec un portrait très intime du Dieu de la Bible.

Continuer la lecture de Réflexions sur le Psaume 23

Le royaume de Dieu et l’église (pt1)

Comment comprendre la relation entre l’Église et le royaume de Dieu?

Nous poursuivons notre étude sur la nature de l’église avec sa relation avec le royaume de Dieu. Cela peut paraître théorique jusqu’à ce que l’on commence à examiner les enjeux pratiques qui s’imposent. Comment devons-nous comprendre la venue du royaume de Dieu ? Est-ce une réalité purement future ? Jésus pensait-il que le royaume de Dieu devait arriver de son vivant ? Aurait-il échoué dans ce cas étant donné qu’il est mort sur une croix ? Ou est-ce une réalité purement spirituelle ? Jésus n’a-t-il pas répondu à Ponce Pilate le jour de sa crucifixion que son royaume n’était pas de ce monde ? « Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi, » (Jean 18.36).

Et que devons-nous penser du temps de la réalisation du royaume de Dieu ? Devons-nous attendre le règne de mille ans qui est mentionné dans Apocalypse 20 ou est-ce encore un exemple d’une allégorie spirituelle qui fait allusion à des réalités spirituelles qui ne sont pas visibles ?

Continuer la lecture de Le royaume de Dieu et l’église (pt1)

Vrais et faux visages de l’Église

Dans le dernier article sur le sujet de l’Église, nous avons discuté de l’importance de comprendre ce qu’est l’Église de Dieu pour ensuite être en mesure de s’adapter aux défis de la culture environnante. Dans cet article, nous allons considérer les vrais et faux visages de l’Église. Lors de la Réforme protestante dans les années 1500, les théologiens et pasteurs se sont posés la question sur les marques déterminantes de l’Église de Dieu. Comment pouvons-nous savoir avec un degré de certitude qu’un groupe qui se réunit dans le but d’accomplir un rituel spirituel est bel et bien l’Église du Seigneur-Jésus Christ?

Continuer la lecture de Vrais et faux visages de l’Église