Vrais et faux visages de l’Église

Dans le dernier article sur le sujet de l’Église, nous avons discuté de l’importance de comprendre ce qu’est l’Église de Dieu pour ensuite être en mesure de s’adapter aux défis de la culture environnante. Dans cet article, nous allons considérer les vrais et faux visages de l’Église. Lors de la Réforme protestante dans les années 1500, les théologiens et pasteurs se sont posés la question sur les marques déterminantes de l’Église de Dieu. Comment pouvons-nous savoir avec un degré de certitude qu’un groupe qui se réunit dans le but d’accomplir un rituel spirituel est bel et bien l’Église du Seigneur-Jésus Christ?

Continuer la lecture de Vrais et faux visages de l’Église

Pourquoi c’est important de comprendre ce qu’est l’Église

Beaucoup de choses sont écrites au sujet de l’Église de ces jours, surtout en ce qui concerne comment l’Église doit composer avec la culture environnante. Le rhythme accéléré des changements sociaux et culturels en Amérique du Nord semblent avoir influencés notre perpective de comment vivre l’Église tout en atteignant les gens autour de nous. Mais il me semble qu’au milieu de toutes ces discussions, on commence à brouiller l’image de ce qu’est l’Église.

C’est un dilemme classique. Nous sommes si préoccupés par notre pertinence et notre capacité de rejoindre les gens (d’accomplir la mission si on veut) que nous commençons à perdre de vue ce à quoi l’Église de Jésus-Christ devrait ressembler. Il est donc primordiale de garder bien en vue ce qu’est l’Église pour ensuite comprendre comment adapter son expression pour rejoindre la culture environnante.

Dans son livre sur la santé de l’église, Mark Dever tente d’illustrer la crise d’identité dans l’Église de la manière suivante.

Continuer la lecture de Pourquoi c’est important de comprendre ce qu’est l’Église

Comment étudier la Bible : Observer

 

L’histoire de la Réforme Protestante est intimement liée avec la manière que nous abordons l’étude de notre Bible. L’origine du mouvement était fondée sur l’idée révolutionnaire à ce temps-là que chacun puisse lire et comprendre la Bible pour soi-même. John Wycliffe (1324-1384), un des pionniers du mouvement de réforme protestant écrit par exemple,

« Cela vous aiderait grandement à comprendre l’Écriture si vous observiez, non seulement ce qui est dit ou écrit, mais de qui et à qui cela est dit, avec quels mots, à quel moment, où, dans quelles circonstances, en considérant ce qui précède et ce qui suit. »

Comme nous le fait comprendre John Wycliffe, la première étape dans le développement de bonnes habitues pour étudier la Bible est donc l’observation.

Continuer la lecture de Comment étudier la Bible : Observer

Des habitudes de prière

Même si la prière est le moyen par excellence pour s’adresser à Dieu, il ne s’agit pas simplement du moyen par lequel nous présentons nos pétitions à une puissance céleste. Dieu est une personne. Par définition, il est un être personnel. Et à cause de l’Évangile, notre perspective de la prière change. À cause de l’Évangile, la prière devient le moyen par lequel je développe une relation joyeuse et vivante avec le Dieu de la Bible.

Continuer la lecture de Des habitudes de prière

Sept réflexions pour célébrer Pâques (pt 2)

En parcourant le récit des évènements qui ont abouti à la résurrection de Jésus, il est frappant de voir comment les interactions de Jésus avec ses disciples nous enseignent sur Pâques. Nous y trouvons, je crois, plusieurs pistes de réflexion utiles qui nous aident dans notre préparation pour célébrer Pâques. Ce qui suit est la continuation d’un article écrit hier sur les premiers versets de Luc 22.

Continuer la lecture de Sept réflexions pour célébrer Pâques (pt 2)

Comment demeurer en Christ? (Pt 1)

Jean 14.12-23

Dimanche passé, nous avons considéré le commandement d’aimer son prochain dans le cadre de la St-Valentin. Nous avons conclu que même si les gens sont d’accord qu’aimer son prochain est une chose souhaitable, qu’ils ne sont pas toujours d’accord sur la façon d’aimer son prochain. Et nous avons conclu que ce désaccord découle en grande partie de notre compréhension de ce qui est bien pour nous et pour l’autre. Car nous avons tendance à aimer l’autre sur la base de ce que nous croyons être «le bien» pour nous ou «le bien» pour l’autre.

Continuer la lecture de Comment demeurer en Christ? (Pt 1)