Le royaume de Dieu et l’église (pt1)


Comment comprendre la relation entre l’Église et le royaume de Dieu?

Nous poursuivons notre étude sur la nature de l’église avec sa relation avec le royaume de Dieu. Cela peut paraître théorique jusqu’à ce que l’on commence à examiner les enjeux pratiques qui s’imposent. Comment devons-nous comprendre la venue du royaume de Dieu ? Est-ce une réalité purement future ? Jésus pensait-il que le royaume de Dieu devait arriver de son vivant ? Aurait-il échoué dans ce cas étant donné qu’il est mort sur une croix ? Ou est-ce une réalité purement spirituelle ? Jésus n’a-t-il pas répondu à Ponce Pilate le jour de sa crucifixion que son royaume n’était pas de ce monde ? « Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi, » (Jean 18.36).

Et que devons-nous penser du temps de la réalisation du royaume de Dieu ? Devons-nous attendre le règne de mille ans qui est mentionné dans Apocalypse 20 ou est-ce encore un exemple d’une allégorie spirituelle qui fait allusion à des réalités spirituelles qui ne sont pas visibles ?

Ces questions ne seraient pas si mal en fin de compte si elles n’avaient pas été la cause de beaucoup de divisions dans l’église au fil des siècles. Ce qui complique la discussion est le fait que la Bible fait référence au royaume de Dieu autant dans un sens littéral que figuré et que nous pouvons interpréter les textes de façon à dire que le royaume de Dieu fut annoncé du temps de Jésus et dire que le royaume de Dieu n’est pas accompli étant donné que Jésus revient. (Ex. Comparer Marc 1.14-15 et Luc 4.18-19)

Qu’est-ce que le royaume de Dieu après tout ?

Nous pourrions faire une étude de tous les textes qui mentionnent le royaume de Dieu dans la Bible, mais cela nous prendrait beaucoup trop de temps pour un simple article. Nous allons donc identifier quelques points de repère au travers des quatre évangiles.

L’Évangile de Matthieu

Commençons avec Matthieu qui adresse son évangile particulièrement à des chrétiens d’origine juive. Les tournures de phrases et les thèmes que Matthieu choisit pour écrire son évangile sur la vie de Jésus nous amènent à croire qu’il a en vue un portrait de Jésus le Messie des juifs et de tous. Certains éprouvent des difficultés avec l’usage du terme « royaume des cieux » au lieu de « royaume de Dieu ». Nous pouvons par cela reconnaître la sensibilité de Matthieu qui ne veut pas utiliser le nom du Seigneur en vain dans ses écrits. Le terme « royaume de Dieu » n’est pas inconnu de Matthieu. Il s’agit donc d’un choix de style dans son évangile. (Ex. Matt 19.23-24)

Matthieu 1.1 La lignée royale de Jésus
2.1-2 La reconnaissance de sa royauté
4.23 Le message de la bonne nouvelle du royaume
5.3 ; 6.33 Le besoin d’entrer dans le royaume de Dieu
18.3-4 Le besoin d’apprendre à dépendre de Dieu
7.21 ; 19.23-24 Pas facile d’entrer dans le royaume
9.35 Les miracles de Jésus annoncent la venue du royaume

L’Évangile de Marc

Nous poursuivons avec Marc qui présente Jésus comme le serviteur souffrant, celui qui est bien humain tout en étant Dieu.

Marc 1.8 La réalisation des prophéties de l’AT
2.10-11 Les guérisons démontrent la venue du royaume
4.11-12 Le mystère du royaume révélé à certains, mais pas tous
4.26-32 Le mystère de la croissance du royaume

L’Évangile de Luc

Nous continuons la description du royaume dans les mots de Jésus à partir en regardant brièvement les écrits de Luc qui veut nous montrer Jésus comme étant le Dieu de l’histoire, celui qui vient accomplir un plan selon ce qui avait été prophétisé à l’avance.

Luc 1.30-33 Jésus vient d’une lignée sainte ; il est l’intermédiaire
3.22 Son règne sur la terre (écho Ps 2.7-8)
10.18; 11.20-22 La défaite du prince de ce monde
Luc 14.15-24 Royaume présent, besoin de répondre à l’appel
Actes Deviens le message central des apôtres

L’Évangile de Jean

Jean est particulier dans les évangiles, car il dresse un portrait intime de Jésus qui nous fait comprendre qu’il est le Fils de Dieu qui vient répondre au plus grand besoin de l’humanité : être réconcilié à Dieu au travers de son amour.

Jean 3.3-5 La nouvelle naissance spirituelle pour entrer
18.36 Son royaume n’est pas de ce monde
Apoc 22.20 Son royaume sera réalisé dans une attente future

Quelle conclusion pouvons-nous affirmer en regardant les évangiles ?

Il existe plusieurs conclusions qui se complètent. Mais nous pouvons affirmer ce qui suit : Jésus est celui qui rend possible la venue du royaume de Dieu par sa vie sur terre, par ses miracles, ses enseignements, sa mort et sa résurrection.

Difficultés d’interprétation

  • • Est-ce que le royaume de Dieu doit être compris plus dans le sens d’un règne ou d’un domaine ?
    (Ex. Luc 17.21 ; Col 1.13 et Matt 8.11 ; Apoc 11.15) La réponse à cette question nous aide à comprendre dans quel sens le royaume de Dieu doit se réaliser et comment nous pouvons le reconnaître.
  • • Est-ce que la venue du royaume de Dieu doit être comprise comme étant déjà réalisé du temps des apôtres ou réalisée seulement qu’au retour du Seigneur ? La réponse à cette question nous aide à nous situer dans le plan de Dieu. Ceci nous permet d’avoir une foi qui est fortifiée et plein d’espoir.

Points de repère dans l’interprétation

  • • Le royaume s’est approché par l’entremise de la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.
  • • Le royaume se réalise par l’entremise du peuple de Dieu (l’Église), car l’Esprit de Dieu habite en eux.
  • • Le royaume sera complètement réalisé au retour du Seigneur Jésus-Christ.

14 réflexions sur “Le royaume de Dieu et l’église (pt1)

  1. « Mr. Wedel, je n’aurais jamais eu l’intention de contredire la Bible mais il ne faut pas oublier qu’il y a l’ancien testament et le nouveau testament. Nouveau testament dont Jésus est le protagoniste. »

    Je t’affirme que je ne crois certainement pas que tu contredit intentionnellement la Bible. Si je t’ai donné cette impression, veuille stp accepter mes sincères excuses. Non, j’ai réagis à ce que tu as écris et je cherchais simplement à clarifier en exposant ce que je crois être le sens de la Bible à cet effet. En même temps, je tiens à dire qu’il m’arrive de contredire « involontairement » la Bible dans mes propos. C’est une des raisons pour laquelle nous avons besoin des uns des autres dans l’église pour nous « aiguiser » dans notre compréhension et notre vécu. (Proverbes 27.17 Le fer aiguise le fer,
    Ainsi un homme aiguise la personnalité de son prochain.”

  2. Merci de clarifier le contexte de ton commentaire pour moi. Je comprends beaucoup mieux ce que tu essayais de communiquer. Il y a bien sûr quelque chose en nous qui aspire au divin. C’est la raison pour laquelle nous trouvons des preuves d’un culte à un « être supérieur » dans toutes les cultures. Mais comme tu l’as exprimé dans tes propos, pour qu’un individu se soumet joyeusement au règne du Seigneur Jesus-Christ, cela nécessite une œuvre de grâce qui renouvelle le cœur de l’individu en question. J’irai juste un peu plus loin en affirmant que cela appartient « entièrement » à Dieu sans une œuvre de notre part. (Ex. Rom 8.28-30) C’est donc Dieu qui appelle. Et ma responsabilité devant l’appel de Dieu est de Lui répondre. (Ex. Éph 2.8-10)

    1. Alors, Johnatan, vous m’incitez à répondre, sans prétention, que je travaille actuellement à m’éloigner complètement de ce monde qui déçoit l’âme et le cœur è chaque instant, n’ayant plus(ce monde) comme priorité la recherche de l’être supérieur qui les maintient en vie. Leur cœur est simplement un muscle involontaire comme on l’apprenait en biologie. Le cœur qui lui recherche son Dieu finit toujours par découvrir ce qu’il recherche, ayant Jésus-Christ comme compagnon de route. Un jour, mon plus jeune fils, influencé par un copain m’annonce qu’il veut rejoindre l’armée, il n’avait que 20 ans. L’appât du gain, et ainsi j’ai pensé qu’il faisait fausse route et je me suis dit que je n’avais mis des enfants au monde pour faire des soldats. Ce choix de sa part, déterminé en plus, m’a brisé le cœur et aurais pu me conduire è nouveau à l’hôpital. Lorsque j’ai parlé de cette déception à un prêtre et de ma volonté de ne pas adhérer au choix de mon fils il m’a répondu: « Alors le Seigneur doit être proche de vous « . J’ai longtemps médité cette réponse de sa part et c’est vrai. Mon fils n’a pas été admis puisqu’il n’a pas passé l’examen de mathématiques . Il n’a pas réalisé le mal qu’il m’a fait et ce n’est que plus tard que je lui ai expliqué l’impact que cela aurait eu entre nous. Il a quand-même brisé un lien entre nous un lien de confiance. L’argent n’achète pas tout . Contrairement à mon fils aîné, lui au moins il n’oubliera pas et cela le maintient dans le droit chemin. Mais je ne lui ai pas fait suivre l’enseignement religieux auquel j’avais eu droit, il était dans la section ‘morale’. Ce choix, je le fis à cause du fils aîné, qui malgré l’enseignement religieux de tout son primaire et secondaire,
      se moquait éperdument du Christ. Il prétendait être lui-même en mesure d’être comme le Christ, rassembler 12 chums et voilà. Je lui alors répondu que s’il ne croyait pas en Christ, de respecter au moins ceux qui y croient. J’aurais dû ajouter en lui demandant si lui il donnerait sa vie pour la Vérité. Lui aussi voulait être soldat, fantassin en plus et une blessure au genoux à fait en sorte qu’il fut refusé(intervention divines? peut-être, en tout cas c’était pour moi un soulagement)
      Alors de deux fils, je me retrouve encore seule sur la route marchant à ses cotés.( Jésus). Je dirais plutôt maintenant vivant à ses cotés. À la source, ne compte plus le temps, j’y ai perdu un enfant qui n’a jamais voulu appartenir à Dieu, j’y gagne un fils, qui à cause de sa génération ou de sa lignée est réticent devant le Christ et ce n’est pas à moi de juger ou d’obliger. J’attends que Dieu agisse dans son cœur et en attendant, son comportement est plus que louable. Lui non plus n’appartient pas à ce monde mis à part l’obligation du travail. Oui Dieu intervient pour qui le cherche, mais recherche sérieuse.

      On se sert aujourd’hui de la science pour prouver l’existence de Dieu, balivernes!
      Einstein a dit un jour: « Tout ce que je découvre, tout ce que je prouve n’a plus grande importance pour moi, ce que je cherche à comprendre, c’est la PENSÉE de Dieu ». Peut-on comprendre une pensée supérieure, à une pyramide, il n’y a qu’un sommet.

      Je ne crois pas être responsable de mes garçons, désormais ou de leur choix religieux ou pas. Je me considère à la source et de là, j’observe et les évènements qui arrivent dans la vie du fils aîné prouvent qu’il ne faut pas rejeter Dieu, ou du moins s’en moquer. Çà m’attriste mais il récolte ce qu’il a semé. Il se croit capitaine avec l’expérience d’un moussaillon. Le plus jeune, lui a cette capacité de se racheter par un comportement sans reproches et tout va bien pour lui. Pour moi, cette présence divine émane de partout puisqu’elle provient du cœur et de l’âme et de l’Esprit. On ne voit bien qu’avec les yeux du cœur disait-il. Si on a la capacité de s’émerveiller autant devant la beauté d’une fleur que devant la complexité du corps humain, de respecter la vie sous toute ses formes, je crois qu’on peut poursuivre le dialogue avec l’Éternel.

  3. ! Jean 5-20 savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle

  4. Une foi qui aime Dieu par l’Esprit de Dieu
    Dans un deuxième temps, Jésus affirme à ses disciples qu’après son départ, un autre viendra pendre sa place pour maintenir leur relation avec Dieu.
    16 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, 17 l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; (Jean 14.16)
    Jésus décrit l’identité de cet Esprit venant de Dieu comme étant un «autre consolateur» qui «demeure éternellement», et un «Esprit de vérité. Cet Esprit ne sera pas vu de tout le monde et par conséquent, pas tous le connaîtront et pas tous le recevront.

    Mr. Wedel, je n’aurais jamais eu l’intention de contredire la Bible mais il ne faut pas oublier qu’il y a l’ancien testament et le nouveau testament. Nouveau testament dont Jésus est le protagoniste.

    Enfant, issue de parents très à cheval sur les principes religieux, ayant fait mes trois premières années d’étude auprès de religieuses qui alors se dédiaient à l’enseignement. Elles nous ont appris l’amour du petit Jésus dans la crèche. À chaque année, cette image du petit Jésus dans la crèche nous rappelait sa venue dans ce monde avec toute l’histoire qui en découle. Nos parents nous rappelaient qu’il ne fallait pas faire de peine au petit Jésus lors

    1. qu’il ne fallait pas faire de peine au petit Jésus et ainsi, chacun selon sa propre conscience prenait Jésus comme modèle sans même connaître une étude approfondie de l’ancien testament mais seulement les faits marquants de son histoire. La vie nous entraîne, Dieu nous laisse libres de choisir. Nous savons qu’il y a 3 personnes en Dieu, le Père, le fils et l’Esprit saint(sain) mais nous avons quand-même tendance à blâmer Dieu lorsque le malheur arrive dans nos vies c’est alors que la foi en Jésus-Christ, si on a su la maintenir prend le dessus. Son enseignement, son sacrifice et son respect pour le Père d’accomplir sa volonté jusqu’à donner sa propre vie, cela fait bien comprendre la méchanceté de ce monde. Son royaume n’était pas de ce monde. Lorsqu’on croit en Jésus-Christ, tout devient possible. On peut être issus de mêmes parents, voir Jésus renié chez nos enfants, c’est leur choix mais si on arrive à leur faire comprendre qu’ils doivent respecter ceux qui y croient c’est déjà un pas en avant. La foi et la confiance en Jésus-Christ doit être ressentie et non seulement apprise. Le sens de son sacrifice ne demande pas que reconnaissance pour notre propre salut. Malheureusement, nous vivons dans un monde qui ne respecte plus sa venue et son enseignement sous prétexte que çà n’apporte rien. Un monde de consommation, de plaisirs immédiats, sans sacrifices valables. Jésus est un avec le Père et l’Esprit saint. Alors oui, il peut nous ouvrir les portes du paradis, les portes de son Royaume mais encore faut-il se détacher mentalement de ce monde, ne pas en faire partie et espérer son retour. Le monde est une grande roue dont il faut sortir si nous voulons vraiment rendre gloire au Christ. En effet, le cœur de l’homme est tortueux et pour franchir la barrière du coté divin, il n’y a d’autre exemple que Jésus-Christ. C’est Jésus qui installe dans nos cœurs l’étincelle ou la flamme qui ne doit jamais s’éteindre si nous voulons rester sur le chemin de la Vérité et de la Vie. Laisser faire tous ceux qui ne comptent que sur eux-mêmes sachant que le salut, que la vie éternelle, ne sera jamais possible pour eux.

  5. Jeannine, tu as écris, « Dieu à travers l’exemple de Jésus compte sur nous pour que nous gardions l’étincelle dans nos cœurs qui saura maintenir la flamme éternelle, dans le cœur de Jésus-Christ. »

    J’essaie de comprendre ce que tu as écris parce que tu sembles vouloir dire que Jésus nous a simplement laissé un exemple à suivre, mais que la force de vivre d’une manière qui honore son sacrifice vient de nous-mêmes. C’est une force que nous détenons à l’intérieur de nous. La Bible affirme tout à fait le contraire!

    Isaïe 53.6 « Nous étions tous errants comme des brebis,
    Chacun suivait sa propre voie ; »

    Le prophète Ésaïe résume bien l’attitude naturelle de l’être humain vis-à-vis la souveraineté de Dieu. Le prophète Jérémie nous parle de la même chose lorsqu’il écrit que « le cœur est tortueux par-dessus tout et qu’il est incurable » (Jér 17.9) L’apôtre Paul reprend cette même idée dans Romains 1.18-20 où nous lisons…

    « La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, 19 car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, car Dieu le leur a manifesté. 20 En effet, les (perfections) invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient fort bien depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. »

    Paul est en train de dire qu’à cause de la nature du péché qui réside dans chaque person, dès même sa naissance, la colère de Dieu se manifeste envers eux. Pourquoi est-ce que Dieu est en colère contre eux? Parce que voyant les perfections invisibles de Dieu (parce qu’il est Esprit) manifestés et reflétés dans la nature, il (l’homme livré à lui-même) ne glorifie pas Dieu. En d’autres mots, l’être humain regarde dans la nature et voit quelque chose de la nature de DIeu, mais au lieu de louer Dieu et de refléter la nature de Dieu dans sa façon de vivre, l’homme livré à lui-même ne cherche seulement qu’à fair valoir ses droits et son autonomie. Fondamentalement, l’homme cherche à établir sa propre autorité.

    « Personne va me dire quoi faire! » dit-il. Je ne serai soumis à personne. Je suis le capitaine de mon bâteau. C’est MOI qui décide ici! »

    Le réformateur Protestant Martin Luther a écrit tout un ouvrage sur ce thème de la nature humaine qui est esclave au péché. Luther affirme Luther affirme notre incapacité totale de nous sauver nous même. Et en même temps, il affirme la souveraineté complète de Dieu qui sauve le pécheur par la grâce de Dieu seulement.

    J’en conclus que la seule façon qu’une personne peut refléter l’amour de Dieu d’une manière qui fait honneur à Jésus-Christ est au travers de l’Esprit de Dieu qui agit surnaturelement dans le coeur de ceux qui se sont soumis à la seigneurie de Jésus-Christ, à la seigneurie du règne de Dieu. Ce n’est donc pas quelque chose qui vient de nous, de notre coeur, mais quelque chose qui vient de la présence de l’Esprit de Dieu en nous, une présence qui nous est acquise par le prix incroyable payé par Jésus-Christ à la croix, à notre place. C’est entièrement par la foi en ce que Jésus a fait et aucunement en plaçant confiance en notre capacité de refléter quoi que ce soit de Dieu dans nos vies.

    J’espère que ceci vient clarifier un peu l’Évangile et comment cela influence notre capacité à refléter l’amour de Dieu. Jésus est glorifié lorsque nous reflétons son amour par la puissance de l’Esprit de Dieu qui agit en nous par la foi. (Voir 2 Tim 1.7 et Tite 3.3-7 par exemple)

    1. « le cœur est tortueux par-dessus tout et qu’il est incurable » (Jér 17.9)

      Je crois sincèrement que le cœur , s’il est tortueux, il peut devenir curable et ce grâce uniquement à Jesus-Christ. Si nous sommes imprégnés de son Amour qui nous conduit à la source.

      1. Romains 1:21
        puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

        Romains 7:11
        Car le péché saisissant l’occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir.

  6. Matthieu 12:32
    Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.

    Jésus fait référence aux accusations et aux critiques qui lui sont lancés par les chefs religieux de son temps. Lorsque l’on considère le contexte de cette affirmation de Jésus au sujet de « parler contre le Saint-Esprit » il faut le lire dans le contexte de ce qui s’est produit auparavant.

    Dans Matthieu 12.22-24, les Pharisiens avaient accusés Jésus de chasser des esprits impurs par la puissance de Beelzebub qui est un autre terme pour désigner le Diable. Après quoi Jésus résonne avec eux en faisant allusion que l’autorité qui découle de sa parole n’est pas parce qu’il est un commandant des esprits impurs, mais qu’il détient une puissance opposée qui est plus forte que celle des ténèbres. Jésus fait donc référence au règne de Dieu. Il finit donc par leur répondre, « 28 Mais, si c’est par l’Esprit de Dieu, que moi, je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc parvenu jusqu’à vous. »

    Par application, il faut comprendre que nous ne sommes pas naturellement des membres du Royaume de Dieu. Toutes les maladies et les possessions démoniaques que nous retrouvons au temps de Jésus sont des évidences du fait que les gens ne sont pas naturellement libres et qu’ils vivent sous la grande deception du royaume des ténèbres. Le péché règne dans le monde à cause de la faute d’Adam. L’homme est donc né sous la puissance et l’esclavage du péché. (Voir Romains 3.23) Et selon Jésus, la seule façon de trouver la liberté est au travers de l’intervention de l’Esprit de Dieu qui agit dans la vie d’une personne qui a cédé sa vie au règne de Dieu par la foi en Jésus.

  7. Dieu à travers l’exemple de Jésus compte sur nous pour que nous gardions l’étincelle dans nos cœurs qui saura maintenir la flamme éternelle, dans le cœur de Jésus-Christ. Il se sentira consolé que son Sacrifice ne fut pas vain. L’espoir qui en découlera sauvera le monde qui croit en Lui en toute confiance. Ne Le décevons pas en voulant suivre notre propre route plutôt que le chemin de la Vérité. Cette Vérité elle est au fond de nous, elle est Amour, ne la camouflons pas sous de faux prétextes afin de faire partie de ce monde illusoire qu’est le nôtre et qui fait ombre au Royaume annoncé.

  8. Matthieu 12:32
    Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.

    S.V.P. comment interpréter ce verset?

    1. Acts 21:24-26

      take them and purify yourself along with them, and pay their expenses so that they may shave their heads; and all will know that there is nothing to the things which they have been told about you, but that you yourself also walk orderly, keeping the Law. « But concerning the Gentiles who have believed, we wrote, having decided that they should abstain from meat sacrificed to idols and from blood and from what is strangled and from fornication. » Then Paul took the men, and the next day, purifying himself along with them, went into the temple giving notice of the completion of the days of purification, until the sacrifice was offered for each one of them. Ce passage de la Bible me fait comprendre, personnellement , que malgré toutes les négations de mon entourage, que j’ai une part de raison. Mais j’ai aussi compris qu’il faut laisser chacun libre de l’interpréter à sa façon, en son temps. Ce passage de la Bible ne fait qu’accentuer mes convictions profondes et même si seule en ce monde, je m’y tiendrai en décidant de ne plus convaincre personne, pas même un fils et c’est pour moi bien triste.

  9. Luc 17:20,21
    Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards.…
    Romains 14:17
    Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s