Bon Courage!


Notes d’enseignement pour dimanche 15 janvier 2012.

Proposition

Au lieu de demander à Dieu de changer nos circonstances, nous devrions lui demander le courage nécessaire pour accomplir sa volonté en dépit de nos circonstances.

Leçon de l’Ancien Testament

Moïse adressa encore ces paroles à tout Israël: 2Aujourd’hui, leur dit-il, je suis âgé de cent vingt ans, je ne pourrai plus sortir et entrer, et l’Éternel m’a dit: Tu ne passeras pas ce Jourdain. 3L’Éternel, ton Dieu, marchera lui-même devant toi, il détruira ces nations devant toi, et tu t’en rendras maître. Josué marchera aussi devant toi, comme l’Éternel l’a dit. 4L’Éternel traitera ces nations comme il a traité Sihon et Og, rois des Amoréens, qu’il a détruits avec leur pays. 5L’Éternel vous les livrera, et vous agirez à leur égard selon tous les ordres que je vous ai donnés. 6Fortifiez-vous et ayez du courage! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux; car l’Éternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point. 7Moïse appela Josué, et lui dit en présence de tout Israël: Fortifie-toi et prends courage, car tu entreras avec ce peuple dans le pays que l’Éternel a juré à leurs pères de leur donner, et c’est toi qui les en mettras en possession. 8L’Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point; ne crains point, et ne t’effraie point.
(Deutéronome 31.1-8, lire aussi Josué 1.5-9)

5Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. 6Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner. 7Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. 8Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. 9Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras. (Josué 1.5-9)

Leçon du Nouveau Testament

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme. 2Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, 3si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. 4Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. 5Et celui qui nous a formés pour cela, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit. 6Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu’en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur-** 7car nous marchons par la foi et non par la vue, 8nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. 9C’est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions. 10Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps.

11Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes; Dieu nous connaît, et j’espère que dans vos consciences vous nous connaissez aussi. (2Corinthiens 5.1-11, voir aussi Jean 16.28-33)

Définition du mot “courage”

◆ Force de caractère, fermeté d’âme devant le danger, la souffrance physique ou morale. Il a combattu avec courage. Cette épreuve pénible demande du courage.

◆ Ardeur, énergie, zèle, volonté. Il n’a même plus le courage de travailler. Reprendre courage.

Trois mots dans le Grec

  1. Tharrheo : courage devant la mort
  2. Parrhesiazomai : courage de dire la vérité
  3. Tolmao : courage pour accomplir des exploits pour la gloire de Dieu

1. Courage devant la mort

Le croyant n’a pas à craindre la mort car être absent de ce corps de chair veut aussi dire être dans la présence du Seigneur. Vaincre la peur de la mort nous donne grand courage de faire des choses impossibles. (v.8)

Illustration : Comment un homme a acquis la puissance contre la peur

On diagnostiqua un cancer chez un homme et on l’informa qu’il ne lui restait que quelques mois à vivre. Dans les jours qui suivirent, un voleur pris au piège se barricada dans un magasin. L’homme malade offrit donc d’y pénétrer pour appréhender le criminel. Selon son raisonnement, s’il devait perdre la vie, il mourrait en héros au lieu de se contenter d’une mort banale. Le voleur fut tellement stupéfait du courage de l’homme qu’il se rendit aux autorités.

L’homme atteint du cancer continua à étonner les gens par d’autres actes de bravoure. Mais voilà que les médecins se rendirent compte qu’ils avaient commis une erreur : l’homme ne souffrait pas d’un cancer et il n’était pas en danger de mort. À l’annonce de cette nouvelle, l’homme redevint ce qu’il était auparavant : habité par la peur, sans force et sans courage.

(tiré de Connaître le Véritable Succès, Succès par le Caractère, Magog, Quebec, 2006, p. 26)

L’Évangile nous rend courageux en nous invitant à placer notre espérance dans la vie auprès du Seigneur plus que notre propre vie sur terre. Le parcours du Chrétien commence toujours par un changement de priorités au niveau de nos ambitions. Le Chrétien n’est pas satisfait avec l’instinct de survie ou la poursuite d’une vie vécue seulement pour soi. Une des premières choses que nous confrontons dans notre parcours spirituel avec Jésus-Christ est le message de la croix qui nous appelle à mourir à nous-même afin que nous puissions vivre pour Jésus-Christ. C’est l’image du baptême. Je meurts avec Christ afin de pouvoir vivre avec lui en nouveauté de vie. Renoncer à soi-même est contre-nature, mais c’est aussi le point de départ afin de vivre par la foi. Et bon nombre de gens ne gouterons jamais aux bénédictions de Dieu tout simplement parce qu’ils refusent de soumettre leurs propres ambitions à l’appel de l’Évangile.

Questions personnelles : 

  1. Est-ce que tu prends au sérieux l’engagement de ton baptême où tu es mort avec Christ et tu vis en nouveauté de vie pour lui?
  2. As-tu des convictions bibliques pour lesquels tu es prêt à mourir? parce que tu veux vivre pour Dieu?

2. Courage pour dire la vérité qui doit être dite

Pas tout ce qui est vrai doit être dit. “Un petit garçon qui regarde une dame qui louche n’a pas besoin de dire qu’elle semble avoir des problèmes aux yeux.” Et même lorsque la vérité doit être exprimée, elle se doit d’être exprimé avec amour et douceur.

Paul nous affirme au verset 5 que “…Dieu nous a donné les arrhes de l’Esprit” qui est une garantie de la nature de Dieu en nous. Nous lui ressemblons par notre conduite. Lui qui est venu à nous plein de grâce et de vérité devient aussi notre exemple pour une conduite digne de l’Évangile.

Mais le courage pour dire la vérité qui doit être dite vient de la crainte du Seigneur. Paul nous le rappel au verset 11. “Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes…” C’est parce que Dieu est fidèle et juste à sa parole que nous nous devons de faire notre possible pour convaincre avec douceur les hommes et femmes autour de nous. C’est parce que la Parole de Dieu et vraie et digne de confiance que nous pouvons parler avec assurance de l’Évangile devant les hommes.

Illustration : Le Général Von Zealand

Frédérik le Grand était un roi ayant la réputation de se moquer ouvertement des autres. Un jour, lorsqu’il était à table avec plusieurs de ses généraux et conseillers, le roi lança des propos moqueurs au sujet de Jésus-Christ et tous les invités rirent avec lui…tous sauf un. Le Général Von Zealand était un Chrétien, un homme qui craignait Dieu, et aussi un des conseillers les plus proches du roi.

Von Zealand se leva devant l’assemblée et dit, “Mon Seigneur, vous savez que je ne crains pas la mort. J’ai remporté 38 batailles à votre service. Je suis un vieillard maintenant; j’irais bientôt dans la présence d’un qui est plus grand que vous, le Dieu tout-puissant qui m’a sauvé de mes péchés, le Seigneur Jésus-Christ que vous êtes en train de blasphémer. Je vous salue, O Roi, de la part d’un vieillard qui aime son Sauveur et qui maintenant se tient aux portes de l’Éternité.”

Frédérick répliqua avec une voix tremblante: “Général Von Zealand. Je vous prie de me pardonner. Pardonnez-moi! Pardonnez-moi! Sur quoi, l’assemblée des conseillers s’excusa de table avec une saine révérence pour les propos du général.

Questions personnelles :

  1. Est-ce que tu as conquis la peur de l’homme en échangeant ta réputation pour celle de Christ?
  2. Est-ce que tu crains ce que les autres pensent plus que Dieu?

3. Courage pour accomplir des exploits pour Dieu

Lorsque la question de mourir est résolue dans mon esprit et que j’ai prit l’engagement de dire la vérité qui doit être dite, je viens de bâtir un fondement solide qui me permet d’accomplir des exploits pour Dieu.

L’exemple de Moïse et de Josué nous enseigne sur la motivation du courage chez le Chrétien. Dieu est à l’oeuvre autour de nous. Il nous a réconcilié avec lui par l’oeuvre de son Fils à la croix, mais l’appel ne s’arrête pas là. Car à la base de l’appel de Dieu sur la vie d’un de ses enfants se trouve l’amour de Dieu. L’amour est en soi la plus grande force qui existe dans ce monde. Il est à la base du salut d’un croyant et devient la motivation pour participer au ministère de réconciliation entre Dieu et les autres autour de moi. (voir 2Corinthiens 5.16-21)

Pour Moïse et Josué, le ministère de réconciliation était l’établissement du peuple de Dieu dans la terre promise. De Jérusalem, en Israël, viendrait la révélation du salut de Dieu pour l’humanité toute entière par la vie et le message de Jésus-Christ. Pour Josué et les enfants d’Israël, cette mission contenait beaucoup de dangers et de risques.  Il n’est pas surprenant alors d’entendre à plusieurs reprises “Fortifiez-vous et prenez courage!” Il y a une leçon bien importante pour nous ici. Bien souvent, Dieu ne change pas nos circonstances. Ce qu’il veut changer par contre est notre engagement à être courageux au milieu de nos circonstances.

Il est mal pour moi de prier sans réfléchir que Dieu change les circonstances d’une personne suite à une requête de prière. Peut-être que les circonstances dans laquelle elle se trouve présentement est justement l’école de formation pour lui apprendre à faire confiance à Dieu, à être plein de courage! Au lieu de demander à Dieu de changer mes circonstances, je devrais donc peut-être commencer par demander à Dieu qu’il m’accorde le courage nécessaire afin de poursuivre sa volonté pour ma vie.

Questions personnelles :

  1. Est-ce que tu as fixé comme priorité dans ta vie le ministère de réconciliation auquel l’apôtre Paul fait référence?
  2. Est-ce que Dieu t’a donné un coeur pour un certain groupe de personnes auxquelles tu peux venir en aide?
  3. Lorsque tu arriveras à la fin de tes jours, qu’est-ce que tu aimerais voir dans ton passé qui te permettrait de dire, “Voici ce que Dieu a accomplit au travers de moi”?

Conclusion

Être courageux ne change pas l’extérieur d’une personne. Pour le Chrétien, être courageux est le résultat d’une crainte saine de l’Eternel. La réputation de Dieu devient plus importante que la sienne. La plus grande puissance au monde est l’amour. Et c’est motivé par l’amour du Seigneur que le croyant accomplit des exploits pour son Dieu.

« La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. » (1Jean 4.18)

Être courageux signifie donc au moins trois choses: mourir à soi-même afin de vivre pour Dieu, dire la vérité qui doit être dite, et accomplir des exploits qui mettent en évidence l’amour de Dieu.

2 réflexions sur “Bon Courage!

  1. Matthieu 15.11″ Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme. »

    Je dirais « Toute vérité ne mérite pas toujours d’être dite, mais tout ce que l’on dit mérite toujours d’être la vérité »

    Amen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s