Nous venons de commencer le mois de juin et dans quelques semaines nous arriverons à la fin des classes et au début de la saison estivale. Au Québec, le mois de juin nous donne typiquement un bon soupçon de l’été. C’est aussi le mois qui correspond à la fête de la Saint-Jean-Baptiste. Et quelle serait une fête sans les feux d’artifice ?

Les sons et les lumières sont impressionnants. Et même après en avoir vu des dizaines et des dizaines, je suis toujours émerveillé par ce spectacle quasi-féérique de sons et lumières. Mais rien ne pouvait me préparer pour les feux d’artifices que j’ai expérimentés lors de la compétition internationale un soir d’été à Montréal sur le pont Jacques-Cartier. Il y en avait de toutes les couleurs et de toutes les formes. Je me souviens que je devais essayer de regarder à la fois haut dans le ciel et au ras du sol tellement le spectacle dépassait mon champ de vision. Ce fut 30 minutes impressionnantes. Mais ce qui m’a coupé le souffle était la finale. Et quelle finale ! C’est un peu comme lorsque l’on vous annonce dans un spectacle que l’on a gardé le meilleur pour la fin. Sans blagues!

Le tonnerre qui se dégageait de ces feux d’artifice transperçait mon corps. Essayer de se boucher les oreilles ne servait pas à grand-chose tellement qu’il y avait d’éclatements l’un par-dessus l’autre. D’ailleurs, le ciel était tellement illuminé qu’on aurait dit qu’il faisait jour sur le pont. J’avais vu d’autres feux d’artifice, mais je n’avais rien vu de pareil avant… ni après.

L’image de la finale du concours de feux d’artifice à Montréal pourrait nous donner une idée de quoi il est question lorsque nous pensons à ce que la Bible nous enseigne au sujet du Ciel. Mais Apocalypse 21.1 nous apprend qu’il y aura aussi un ciel nouveau et une terre nouvelle.

Puis je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’existait plus. (Apoc 21.1)

Lorsque nous considérons les choses futures dans l’Apocalypse : le Ciel, la nouvelle Jérusalem, le trône de Dieu, le Royaume de Dieu dans toute sa gloire, c’est comme si on disait, « le meilleur est encore à venir. » Pour le Chrétien, cette réalisation influence sa manière de voir sa vie sur terre. Il considère que sa vraie destinée est au Ciel. Là est sa vraie patrie. Là repose aussi son espoir. C’est là, dans la présence de Dieu qui est infiniment bon et sage que l’on trouve notre vraie joie.

Pour le Chrétien, même après avoir vécu toute une vie, le meilleur est encore à venir.

Une vie renouvelée dans sa présence

Voici la Tente de Dieu avec les hommes. Il habitera avec eux ; ils seront ses peuples et lui, Dieu avec eux, sera leur Dieu. 4 Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu. (Apoc 21.3-4)

La première chose que nous devons retenir de la nouvelle terre et des nouveaux cieux est la présence de Dieu. « Il habitera avec eux ; ils seront ses peuples et lui, Dieu avec eux, sera leur Dieu. » Le Ciel est le Ciel à cause de la présence de Dieu. Si tu enlèves Dieu de l’équation, tu as beau ajouter toutes sortes de belles choses pour compenser, mais ce ne sera jamais le Ciel. Ce qui est essuie toutes larmes de nos yeux, ce qui anéantit la mort, ce qui efface le deuil, la plainte et la souffrance, c’est la présence non interrompue de l’Éternel.

Nous lisons dans les Psaume 16 par exemple,

8Je garde constamment les yeux fixés sur l’Éternel. Puisqu’il est près de moi, rien ne peut m’ébranler. 9 Mon cœur est dans la joie, mon âme exulte d’allégresse, mon corps repose dans la paix : 10tu ne m’abandonneras pas dans le séjour des morts, tu ne laisseras pas ton serviteur fidèle se décomposer dans la tombe. 11 Tu me feras connaître le chemin de la vie : plénitude de joie en ta présence, et bonheur éternel auprès de toi. (Ps 16.8-11)

Pensez-y un peu, si nous avons été créés pour profiter de la vie telle qu’elle fut conçue par le Dieu d’amour, de joie, de paix, de réconfort, de bonheur, de sécurité, alors que pourrait-il d’avoir de meilleur ? Quel meilleur endroit désirer que d’être dans sa présence ?

Malheureusement, nous n’expérimentons pas cette joie et cette paix parce que même le Chrétien le plus engagé au monde est occupé à adorer toutes sortes de choses. Le péché nous empêche d’apprécier pleinement ce à quoi le livre d’Apocalypse nous révèle. MAIS UN JOUR, lorsque nous serons libérés du péché, nous expérimenterons pleinement tout ce que Dieu nous réserve dans sa présence.

Une création physiquement restaurée

La Bible nous enseigne que nous ferons l’expérience de Dieu, de la cité céleste, de la nouvelle Jérusalem dans des corps renouvelés. La création aura été refaite à neuf. Nous aurons des corps comme celui de Jésus après sa résurrection. Nous aurons de vrais corps. Cela veut dire que notre âme et notre corps vivront en parfaite harmonie avec l’Esprit de Dieu à tout jamais. Il n’y aura plus cette tension entre la chair et l’Esprit, entre le péché qui mène à la mort et la justice qui mène à la vie.

Nous ne flotterons pas comme des esprits sans corps. Nous marcherons. Nous danserons. Nous mangerons et nous boirons dans le Royaume de Dieu. Nos désirs les plus profonds s’accompliront et nos plus grandes tristesses disparaîtront. Pouvez-vous imaginer quelque chose de mieux que cela ?

Application

Quelle devrait être notre manière de vivre lorsque nous tenons compte de ce que la Parole de Dieu nous révèle au sujet d’une nouvelle terre et de nouveaux cieux à venir ?

Considérons les deux passages suivants dans la 2e lettre de Pierre où il nous montre le lien entre une nouvelle terre et notre manière de vivre aujourd’hui.

(2 Pierre 3.10-14) Mais le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour-là, le ciel disparaîtra dans un fracas terrifiant, les astres embrasés se désagrégeront et la terre se trouvera jugée avec tout ce qui a été fait sur elle. 11 Puisque tout l’univers doit ainsi se désagréger, quelle vie sainte vous devez mener et combien vous devez être attachés à Dieu, 12 en attendant que vienne le jour de Dieu et en hâtant sa venue ! Ce jour-là, le ciel en feu se désagrégera et les astres embrasés fondront. 13 Mais nous, nous attendons, comme Dieu l’a promis, un nouveau ciel et une nouvelle terre où la justice habitera. 14 C’est pourquoi, mes chers amis, dans cette attente, faites tous vos efforts pour que Dieu vous trouve purs et irréprochables à ses yeux, dans la paix qu’il donne.

 

(2 Pierre 2.5) Il n’a pas non plus épargné le monde ancien, lorsqu’il fit fondre le déluge sur ce monde qui n’avait aucun respect pour lui. Il a néanmoins protégé Noé, qui appelait ses contemporains à mener une vie juste, ainsi que sept autres personnes avec lui.

Matière à réflexion

  • Puisque la terre sera dissoute et refaite à neuf, comment devrais-je évaluer mes priorités à long terme ? En quoi est-ce que place mon espoir pour mon bonheur d’aujourd’hui?
  • Est-ce que je peux dire que je goûte à la paix que Dieu me donne au travers de l’œuvre parfaite accomplie par Jésus-Christ à la croix pour moi ?
  • Comment est-ce que j’interpelle mes contemporains à mener une vie juste sachant qu’une nouvelle terre et de nouveaux cieux tardent à venir ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s