Ce que nous confessons – Partie 4


Nous complétons notre regard sur les confessions de foi évangélique baptistes (AEBEQ) et évangélique libres (EELPQ) en se concentrant sur l’oeuvre du Saint-Esprit et qui fait partie de l’Église.

Toujours dans la Genèse, où parle-t-on de l’Esprit ? Certes, la révélation du Saint-Esprit comme on le connaît aujourd’hui est beaucoup plus détaillée depuis son annonce par Jésus-Christ dans les évangiles. (Jn 14:16)

Il reste qu’au tout début de la Genèse on découvre que l’Esprit de Dieu plane au dessus des eaux. (Gen 1:2) Dieu est donc esprit. Il n’est pas un être artificiel ou même terrestre. Il est un esprit. Mais plus loin, on découvre que Dieu n’est pas seul. Certes, plusieurs ont des problèmes avec ce concept, notamment, nos amis juifs et islamiques. Pour eux, la conception que Dieu soit plus qu’une personne serait admettre le polythéisme. Le Dieu de la Bible est « un » comme nous le rappelle Deut 6:4.

Sans rentrer dans trop de détails, nous reconnaissons que Dieu est « un » et qu’il se révèle à nous de trois manières différentes dans les Écritures, par trois manifestations différentes. La Bible insiste sur le fait que ces trois manifestations sont personnelles, c-à-d qu’à chaque fois qu’on nous présente une personne de la divinité, c’est avec la troisième personne du singulier (il), ou la première personne du pluriel (nous). Pour une réflexion plus poussée à cet égard, vous pouvez consulter l’article suivant: « Trinité : Pourquoi croire dans un Dieu trinitaire? »

Nos confessions de foi nous présentent le Saint-Esprit de la manière suivante:

(AEBEQ) Le Saint-Esprit : Nous croyons que le Saint-Esprit est une personne, absolument divine dans son être même, et qu’il convainc de péché, de justice et de jugement; qu’il régénère, sanctifie, illumine et réconforte ceux qui croient en Jésus-Christ.

(EELPQ) 4. Nous croyons que le ministère du Saint-Esprit consiste à glorifier le Seigneur Jésus-Christ et, durant cette période, à convaincre les hommes et à régénérer les pécheurs repentants. Le Saint-Esprit demeure dans le croyant, le guide, l’instruit et le fortifie dans sa vie chrétienne et dans son service pour le Seigneur.

Deux petites observations: la première se réfère au fait que le Saint Esprit regénère le croyant. Certes, la foi de celui-ci est le pré-requis pour accéder au salut par Jésus Christ, mais ceci est seulement possible par l’action de l’Esprit qui lui fait comprendre son besoin de croire dans un Sauveur pour le pardon de ses péchés. La deuxième observation est en lien avec le ministère du Saint-Esprit qui cherche à glorifier Jésus-Christ. Si Dieu le Père à tout mit sous la Seigneurie de Jésus-Christ (voir Colossiens 1), alors il va de soit que le rôle du Saint-Esprit est de mettre en évidence l’oeuvre et la personne de Jésus-Christ.

 

Les Anges

Le livre de la Genèse nous dévoile quelques détails sur les anges.

  • Gen 3:1-14 nous apprend qu’il existe une sorte d’ange qui calomnie Dieu. Satan en est l’exemple par excellence. Son nom est souvent synonyme d’adversaire dans la Bible.
  • Gen 3:24 nous apprend aussi qu’il existe une sorte d’ange qui honore Dieu et lui sont soumis. Ils sont les messagers de Dieu. Un exemple typique est l’annonce de la venue du Messie à la vierge Marie. L’archange Gabriel est un messager de la part de Dieu. D’ailleurs, le mot « ange » dans le Grec signifie simplement: « celui qui transmet un message. »

Dans le but de garder son regard sur les doctrines primaires afin de s’associer le plus possible à toute église qui professe l’évangile, l’EELPQ ne mentionne rien sur les anges dans sa confession de foi. Elle aurait pu au moins dire un petit quelque chose sur l’adversaire du Chrétien: Satan. Mais ceci ne change pas notre orthodoxie. La confession de foi de l’AEBEQ, par contre, nous donne quelques points de repères.

Satan : Nous croyons que Satan existe comme personnalité mauvaise, qu’il est à l’origine du péché, et qu’il est le suprême ennemi de Dieu et de l’homme.

 

 

 

Afin de raccourcir la longueur de ce message blogue, nous traiterons de l’église dans un prochain message.

Une réflexion sur “Ce que nous confessons – Partie 4

  1. Ce qui est d’une extrême importance ici, c’est de reconnaître en Dieu, en YHWH, trois personnes, égales en nature, en substance, en essence, mais distinctes les une des autres. Quand Jésus affirme que Lui et le Père sont UN, Il ne dit pas qu’Ils sont Heis ( un numériquement ) mais bien qu’Ils sont Hen, c@d un en Essence.
    Ici, l’Essence divine. Ils partagent donc l’ensemble des traits distinctifs et/ou des propriétés qui définissent ce qui fait de Dieu, Dieu. Ils sont de la même « matière » qui est caractérisée par ce qui fait de Dieu, Dieu. Tout ce qui est, ici partagé, entre le Père et le Fils, l’est aussi avec le Saint-Esprit plus loin dans le même Évangile .. entre autre. L’Écriture parle donc d’un seul Dieu, Unique, mais un Dieu Unique en trois Personnes égales et distinctes. Ce n’est donc pas trois « modes » de révélations divine manifestées par un Dieu tantôt Père, tantôt Fils et tantôt Esprit que l’Écriture révèle, mais un Dieu-Unique qui est ce qu’il est « Père-Fils-Esprit ». Un seul Dieu dont les trois Personnes sont toutes trois Divines en tout point de vue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s