Ce qui ne va pas – (1 Corinthiens 1:10-17)


Après avoir défini le « qui nous sommes en Christ » pour les Corinthiens, et après avoir ramené à l’esprit « ce que Dieu avait fait pour les Corinthiens au travers de Jésus Christ, » Paul ajuste sa « mire » sur le problème en question. En effet, l’église de Corinthe était au milieu de controverses et de chicanes qui impliquaient directement les frères et soeurs de l’assemblée. L’apôtre Paul ne perd pas de temps à définir ce qui ne va pas, mais il ne faut pas pour autant en conclure que la lettre est simplement pour redresser et corriger ce qui ne va pas. Paul nous montre une approche pastorale à la controverse qui cherche autant à corriger qu’à instruire. Sa motivation est semblable à un parent qui cherche à reprendre son enfant tout en l’instruisant dans le but de restaurer la relation.

Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.  Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des disputes au milieu de vous. Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d’Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ!

Christ est-il divisé? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés? Je rends grâces à Dieu de ce que je n’ai baptisé aucun de vous, excepté Crispus et Gaïus, afin que personne ne dise que vous avez été baptisés en mon nom. J’ai encore baptisé la famille de Stéphanas; du reste, je ne sache pas que j’aie baptisé quelque autre personne.

Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Évangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. (1 Corinthiens 1:10-17)

Quelques observations

v.10 …c’est au nom du Seigneur Jésus Christ… Paul n’est pas en train de prendre la place d’un évêque magistrale. Il reconnaît qu’il fait partie du même corps que les croyants de Corinthe. Il s’adresse à eux non pas comme étant supérieur, mais en leur rappelant qu’il exerce son ministère sous le regard de Dieu de la même manière qu’il vit sa vie sous le regard de la seigneurie de Jésus Christ.

Rechercher l’unité au sein de l’église n’est pas juste éviter les conflits, c’est rechercher une même façon de pensée. Il peut y avoir une ressemblance à l’unité dans une église tout simplement parce qu’on n’essaie de ne pas faire trop de vagues. Mais dans ce cas-ci, Paul va beaucoup plus loin en insistant sur le fait que l’unité en Jésus Christ demande qu’on recherche activement une même pensée.

Ressemblance familiale (une illustration) : Connaissez-vous l’histoire de la princess Christina de Suède qui accéda au trône à l’âge de 6 ans seulement? Son père, le roi Gustav II Adolph, fut tué pendant la guerre de trente-ans. Quand les conseillers du roi se rencontrèrent pour décider qui allait prendre la place du roi sur le trône, la tante de Christina leur pria de bien vouloir considérer la petite Christina. Certains des conseillers était septiques. Christina entra, et s’assit. Un des conseillers du roi la regarda attentivement, puis après quelques instants, s’exclama, “Nous avons bel et bien une reine devant nous.” Devant les visages surpris des autres conseillers il affirma avec conviction, “Elle est réellement le portrait de son père!” En effet, le droit et le privilège de faire partie de l’assemblée des élus est confirmé par notre ressemblance familiale à Jésus Christ. Ceci est une raison beaucoup plus convaincante qu’un simple « membership » dans une clique quelconque.

v.12 la présence de petites cliques dans l’assemblée nous rappelle que les Chrétiens ne sont pas parfaits. Nous luttons avec nos propres penchants naturels. Ceci était le cas à Corinthe. Il ne faut pas oublier aussi que l’église n’était en existence que depuis 4 à 5 ans. Et la grande majorité des croyants venaient d’un arrière plan païen. On suppose dans ce cas-là que les anciens de l’assemblée ne devaient pas avoir beaucoup d’années d’expérience de vie Chrétienne eux non plus.

v.13-16 Juste pour souligner que Paul avait baptisé au nom du Seigneur Jésus Christ pour mettre l’accent que c’est lui (Jésus) la tête de l’Église.

v.17 « ce n’est pas pour baptiser, …mais pour proclamer la Bonne Nouvelle… » Dans une ville où les rites sacrés étaient choses courantes, il va de soi que le baptême chrétien avait une certain attraction pour ceux désirant se rendre purs par les eaux du baptême. Paul remet l’emphase justement sur le fait que c’est la prédication de l’évangile qui reste au centre de la vie de l’église, et non le baptême. Et que le vrai sacrement est le sacrifice de Jésus Christ sur la croix duquel le baptême tire sa raison d’être.

L’annonce de la Bonne Nouvelle se fait sans recourir aux arguments de la sagesse humaine, afin de ne pas vider de son sens la mort et la résurrection de Jésus à la croix. Les Corinthiens avaient une grande affection pour les discours de sagesse. D’ailleurs, on payait des orateurs pour se divertir par les discours. Et la spiritualité « à la mode » de ces temps-là était les discours de la sagesse. Les grands philosophes grecques prisaient une approche didactique qui cherchait la vérité au travers d’une série de questions et réponses. Ceci reflétait la croyance que la vérité est « découvrable » dans le monde naturel, il suffit de poser la bonne question. Paul commence ici à décrire le contraste entre la sagesse naturelle et la sagesse de Dieu en insistant sur le fait que la sagesse humaine et la révélation naturelle ne peut pas aller au fond des choses. Il lancera l’argument plus tard dans l’épître, que pour comprendre la vraie sagesse, il faut que Dieu nous la révèle par son Esprit.

Dernier point sur la sagesse humaine dans ce passage : « …afin de ne pas vider de son sens la mort du Christ sur la croix. » (version Bible Semeur) La sagesse humaine sous-entend deux choses : 1) la capacité de mériter la rédemption; 2) que la rédemption est réservée aux éduqués, aux sages, etc… Le salut par grâce va à l’encontre d’une sagesse humaine par ce que Dieu ne partage sa gloire avec personne. C’est lui qui est derrière l’oeuvre du salut. Et c’est grâce à sa « grâce » que même la personne la plus immorale, la plus ignorante, et la plus déchue peut trouver la rédemption dans la résurrection de Jésus Christ de la croix puisque c’est Dieu qui appelle.

Application utile

Paul rappelle à l’église de Corinthe que la prédication de la Bonne Nouvelle rassemble l’église. La Bonne Nouvelle rassemble les rachetés par la grâce de Dieu. Elle met en valeur aussi l’oeuvre de Jésus Christ à la croix. Et c’est précisément vers cela que les Corinthiens sont appelés à rechercher une même pensée. C’est dans cette perspective que le baptême n’est pas un badge d’honneur, mais une identification à Jésus Christ.

Trop souvent, nous plaçons une importance sur le baptême qui n’honore pas notre union avec Jésus Christ. Nous le considérons comme un rite de passage qui met son sceau d’approbation sur notre cheminement spirituel. Ceci est loin de la vérité de l’évangile! Le baptême est premièrement une identification avec Jésus Christ, et de façon mystique, une identification au corps de Christ représenté par l’assemblée des croyants dans l’église. Faire du baptême un sujet de discorde dans l’église va donc complètement à l’encontre de l’idée primaire du baptême d’être une expression visible de notre union à Jésus.

Finalement, Paul nous rappelle que la prédication de la Bonne Nouvelle ne peut pas passer à côté d’une discussion sur la grâce de Dieu à l’oeuvre au travers du salut. Ce n’est pas le produit d’une réflexion purement humaine. La grâce de Dieu est une fondation pour la Bonne Nouvelle car elle place l’oeuvre de la rédemption entre les mains d’un Dieu souverain. C’est lui l’auteur du salut. C’est lui qui va chercher le plus indésirable d’entre le hommes pour l’amener à la repentance et l’union avec Lui. Le salut est donc par grâce parce que Dieu est Dieu.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s