Rendez-vous en secret


Chez nous, il y a un endroit en particulier qui en dit long sur les activités de notre famille. Le petit comptoir au milieu de la cuisine est une des surfaces les plus utilisées dans notre maison. C’est là que nous prenons certains repas ensemble, avons des discussions, que nous déposons les choses que nous ne savons pas trop où mettre, que les enfants colorient, et où on fait la cuisine.

Ce comptoir pourrait vous raconter des histoires, je vous l’assure. Mais lorsque quelqu’un vient visiter chez nous, c’est aussi le premier endroit que nous ressentons le besoin de débarrasser. En fait, ce comptoir est juste au bon endroit lorsque l’on fait deux pas dans la maison. On peut le voir de n’importe où au premier étage. Il est donc naturel que nous nous efforcions de garder la surface assez propre. Après tout, les apparences sont importantes n’est-ce pas?

Par analogie, lorsque Dieu se présente chez moi et qu’il examine mon coeur, il ne s’arrête pas aux apparences. Il ne passe pas trop de temps à jaser autour du « comptoir visible » de nos vies. Ce qui l’intéresse, et là où il aime nous rencontrer, c’est dans le lieu secret de nos coeurs. Et pour nous, l’endroit auquel nous devrions prêter le plus d’attention, c’est là où résident les émotions et les motivations de nos coeur.

Dans Matt 6.-1-18, nous trouvons un passage intriguant qui nous relate un enseignement de Jésus qui va à contre-courant de tout ce qui ressemble à une dévotion religieuse. Car, il est tout à fait naturel pour nous qui avons des convictions religieuses d’affirmer ces convictions en les affichant publiquement pour témoigner au monde alentour. Sauf que… il est aussi fort naturel pour nous de souvent mettre en évidence nos convictions pour bien paraître n’est-ce pas? C’est sur ce point que Jésus attire notre attention. Le secret d’une vie fructueuse se trouve dans un échange avec mon Dieu dans mon lieu secret.

Mise en garde

(v.1) Gardez vous de pratiquer votre justice (piété) devant les hommes pour en être vus – Gardez vous de prouver votre dévotion spirituelle devant les autres

Contraste avec Matt 5.16…

“Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.”

C’est quoi la différence entre donner un témoignage et se vanter? Dans Matt 5, c’est le but et la motivation qui fait la différence entre se vanter de sa « religiosité » et rendre témoignage de la grâce de Dieu à l’oeuvre dans sa vie. Dans le premier cas, la raison et la motivation pour une exposition de ma consécration religieuse sont pour attirer les regards des autres sur moi-même. « Regardez combien je suis religieux, spirituel, etc. » Ajoutez ce que vous voulez. Dans le deuxième cas, la pensée de « comment je vais paraître » n’entre même pas en cause. Quelle est ma motivation réelle? Je veux simplement obéir et glorifier Dieu.

(v.2) ne fais pas un spectacle de ton aumône – de ta générosité sacrificielle

(v.5) quand tu pries, ne prie pas pour impressionner les autres – (ne pense pas que si tu pries c’est pour impressionner les autres)

(v.7) quand tu pries, ne prie pas pour impressionner Dieu avec tes paroles

(v.16) lorsque vous jeunez (toute autre discipline spirituelle), ne le faites pas pour solliciter l’admiration et la pitié des autres

Possibilité d’une récompense – mais laquelle vas-tu recevoir?

La mise en garde est là parce que la récompense est là. Il existe un potentiel de récompense considérable, mais il existe aussi un potentiel de récompense qui n’est qu’un salaire – la conséquence directe et banale de mes actions. Considère pour un moment le contraste que fait Jésus entre « recevoir ce qui m’est dû » et « Dieu qui voit dans le lieu secret te le rendra. »

(v.2) afin d’être glorifié par les hommes, être vu; (v.5) pour être vu; (v.16) pour montrer qu’ils jeunent – ils reçoivent tous leur récompense (lit. ce qui leur est dû – salaire)

(v.4) voit dans le secret; (v.5 et 18) est là dans le lieu secret, et voit …Il te le rendra (lit. une récompense, mais dans le sens d’un échange libre – un « refill »)

En fait, le verbe utilisé dans les traductions change pour décrire la situation de celui qui a déjà sa récompense, et celui que Dieu récompense. Le premier reçoit ce qui lui est dû… comme un salaire. Il reçoit en proportion de ce qu’il a fait. Le deuxième par contre est beaucoup plus dans le sens d’un échange. Je fais quelque chose, mais non pas dans le but de recevoir un salaire qui correspond à mon travail, mais plutôt dans le sens d’échanger davantage avec mon « patron. » Ma récompense est de pouvoir passer du temps avec Dieu qui lui me remplit de ce que Lui veut me remplir pour faire le travail qui le glorifie Lui. En d’autres mots, lorsque je fais des « bonnes choses » pour Dieu, ma motivation est mise à l’épreuve quand je le fais en secret. Et, je constate si ma motivation est réellement pour glorifier Dieu si je suis prêt à le faire dans le secret.

Dans la pratique, une bonne question à se poser avant de faire quelque chose « pour le Seigneur » est la suivante : est-ce que si personne ne me voit faire ce que je suis prêt à faire je vais perdre courage, ma joie, ou mon entrain pour le faire? Si ma réponse est « oui » alors il est fort possible que ma motivation ait besoin d’être réajustée. Mais si cela m’est égal que l’on me voit ou pas, il y a des bonnes chances que ma motivation est effectivement pour glorifier Dieu.

L’importance du lieu secret – ce qui fait la différence dans la qualité de mon “fruit”

C’est quoi le lieu secret? Un endroit mis à l’écart avec un temps réservé pour Dieu.

Qu’est-ce qui se passe dans le lieu secret? Je mets mon coeur à nu devant le regard de Dieu et je le laisse transformer mon coeur.

(v.3) que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite (humilité)

(v.6-8) prie ton père (relation personnelle avec l’Éternel)

(v.9-13) confession (affirmer la vérité de qui Dieu est); adoration (la réalisation de ma position devant lui); requêtes (affirmer que je dépends sur Lui pour vivre); intercession (affirmer que je dépends sur Lui dans mes combats spirituels c.-à-d. la chaire, le monde, et le Diable; louange (Dieu a le droit à la première place en toutes choses).

(v.17) parfume ta tête et ton visage – la signification du jeûne change : ça ne fait plus partie de la repentance, mais devient un moyen d’écarter les distractions pour avoir un échange plus riche avec mon Dieu.

Conclusion

Le succès de ma vie selon Jésus se mesure par la qualité de l’échange que je fais avec lui dans le lieu secret. Il est bon pour moi d’échanger avec Dieu là où je suis libre de toutes distractions. Mais une autre application de ce passage est une percée dans nos motivations pour faire ce que Dieu nous demande de faire. Est-ce que ma motivation pour glorifier Dieu dans ma vie est pour être vu des autres? Est-ce que cela me décourage quand personne ne semble me voir faire, m’entendre prier, m’écouter partager ce que Dieu fait dans ma vie?

Sur une note personnelle… j’ai dû à plusieurs reprises mettre devant le Seigneur les choses que je fais pour lui dans la semaine. Ce blogue en est un bon exemple. Je n’ai pas vraiment un bon moyen de savoir combien de personnes lisent ou suivent ce qui est écrit sur ce site. Et de temps à autre, quelqu’un laisse gracieusement un commentaire. C’est bien encourageant en passant. Merci ! Mais là où le Seigneur fait sont travail est dans mon coeur. Est-ce que cela fait une différence dans mon effort que 10 personnes suivent ce qui est écrit que 1,000 personnes suivent ce qui est écrit? Si du jour au lendemain, ce blogue devenait le site le plus populaire au Québec, est-ce que je passerais plus de temps à écrire et à mettre des choses qui pourraient me faire mieux paraître devant les autres? Ce sont de bonnes réflexions. Et il est bon pour nous d’en faire le point avec Dieu, de mettre devant Lui nos coeurs à nu, et de le laisser entrer mettre de l’ordre dans nos « placards » souvent mal organisés.

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. 5Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. (Jn 15.5)

Une réflexion sur “Rendez-vous en secret

  1. Amen Jonathan,

    En effet, il est très possible de faire beaucoup de choses tout à fait justes en elles-mêmes, mais dans un esprit de vaine gloire et dans le but de démontrer notre supériorité religieuse ou notre supériorité de service.

    La vaine gloire est un mauvais fruit de la chair qui est profondément enraciné dans le cœur de l’homme déchu. Ceux qui la pratique ne trompe qu’eux-mêmes. Ils font souvent ce qui est tout à fait juste, pour mieux caché leur désir secret : ‘’gagner du crédit et de la gloire parmi leurs semblables et les membres de leur église.’’

    Quand on y regarde de près, la vaine gloire est toujours la source des conflits et des dissensions qui distraient finalement l’esprit chrétien de tous ministères : pasteurs, anciens, diacres, membres, etc.

    La pensée de Paul dans Philippiens 2- v 3-4 est intéressante.

     »Ne faites rien par esprit de partie ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant supérieur à vous-mêmes. Que chacun de vous au lieu de considérer ses propres intérêts considère aussi ceux des autres. »

    Ce que j’en comprends, c’est que pour éviter cette propension à la vaine gloire, il s’agit de pratiquer cette humilité d’esprit qui me conduit à estimer les autres supérieurs à moi-même (peu importe le rang que j’occupe dans l’église) et de me centrer sur Christ

    En étant centré sur Christ, je recherche Ses intérêts et Sa gloire, je me mets à mieux considérer les œuvres des autres. Et si les œuvres des autres sont réellement davantage à la gloire de Christ que les miennes, je les regarde avec plus de considération que mes propres œuvres sans tenter d’en faire de meilleurs.

    Le modèle de Christ auquel j’aspire, n’est-ce pas celui du fils de Dieu qui s’est abaissé de sa gloire par amour, et a pris la forme d’un homme et qui en totale humilité et par amour a accepté la mort sur la croix?

    La justice de Dieu l’a élevé au plus haut rang : car il est écrit, ‘’ celui qui s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.’’.

    Persévérons dans l’humilité, jusqu’à la fin, nous nous réjouirons dans la justice de Dieu.

    AMEN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s