Les leçons de Job


Notes d’enseignements de Jean-Pierre Vandevoorde le 26 août 2012.

Job 1.6-12 (LSG)

Job vivait à l’est du Jourdain, soit en Jordanie ou Arabie actuelle.

La Bible nous dit que cet homme était très riche et que ses biens étaient considérables. Il avait 7 fils et 3 filles. La Bible nous dit aussi que Job était un homme qui révérait Dieu et qu’il évitait de faire le mal.

Alors pourquoi Dieu permet-il que Job souffre la perte de sa fortune, ses enfants, ses serviteurs, et même l’affection et l’admiration de son épouse? Nous pourrions dire, pourquoi Dieu permet-il à des personnes qui font le bien de récolter le malheur? Job avait justement la même question.

Dieu nous donne quelques pistes de réflexion dans sa Parole qui nous aide à comprendre pourquoi il permet des malheurs d’arriver à des personnes qui font le bien.

Les spectateurs

Une chose que ce texte nous révèle, c’est que Dieu tient conseil régulièrement. Que les anges de Dieu y assistent et que Satan se joint à eux parfois ou chaque fois, nous ne le savons pas. Nous savons que Satan et ses anges, ainsi que les anges de Dieu ont des activités sur la terre et qu’ils voient ce qui s’y passe.

Par application, nous avons autour de nous des spectateurs aussi. Nos enfants voient ce que nous faisons. Nos parents, nos amis voient ce que nous faisons aussi. Ils regardent comment nous réagissons devant l’épreuve, les circonstances de la vie. Et d’après le livre de Job, nous pouvons croire qu’il y a aussi des spectateurs non visibles qui nous regardent. (Voir 1Cor 4.9; 1Cor 11.10; 1Tim 3.16; 1Tim 5.21, et 1Pierre 1.12).

Ce que nous devons retenir est que notre vécu semble parler plus fort que nos paroles! Ici, dans ce texte, nous pouvons voir que Dieu est fier de son serviteur Job. Dieu le proclame devant tout le conseil céleste. Nous pouvons dire que Dieu est honoré à cause de la manière que Job vivait sa vie. C’est dans ce sens que nous pouvons dire des enfants de Dieu qu’ils sont liés à Dieu.

L’histoire de Job nous donne aussi une réponse à certains des « pourquoi » laissés sans réponse. Pendant toute son épreuve, Job a perdu tous ses biens et tous les siens (sauf sa femme) en un seul jour. De plus, il a été frappé d’ulcères douloureux sur tout son corps. Quand nous regardons Job, nous voyons un homme qui est visiblement affligé. Et son affliction est tellement sévère que nous soupçonnons que Dieu pourrait lui en vouloir pour quelque raison.

Pourtant, quelle fut la réponse de Job?

21et dit : Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté; que le nom de l’Éternel soit béni! 22En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu. (Job 1.21-22)

Nous voyons que le coeur de Jon n’est ni dans ses biens, ni les siens. Le coeur de Job est en Dieu! (Job 2.10)

Nous pouvons donc conclure que puisque nous avons été créés pour la gloire de Dieu, notre premier but dans la vie devrait être de glorifier Dieu, de lui faire honneur par nos paroles et par nos actions. Il ne s’agit pas premièrement de rechercher notre propre petit confort personnel. Et quand je me pose la question, « Pourquoi un tel malheur m’arrive-t-il? » Il faudrait que je me pose aussi la question, « Si Dieu est bon et qu’il est le souverain créateur de la terre, alors que pourrait-il être occupé à faire en ce moment? »

L’intégrité ou la folie

Intègre vient du mot latin qui est traduit par entier. Donc, quand nous disons avoir un coeur entier pour Dieu, nous disons que notre coeur est intègre devant Dieu. Nous ne nous laissons pas corrompre par le vice, et donc, notre attachement aux choses matérielles, la richesse.

Psaume de David. O Éternel! qui séjournera dans ta tente? Qui demeurera sur ta montagne sainte? —  2Celui qui marche dans l’intégrité, qui pratique la justice Et qui dit la vérité selon son coeur. 3Il ne calomnie point avec sa langue, Il ne fait point de mal à son semblable, Et il ne jette point l’opprobre sur son prochain. 4Il regarde avec dédain celui qui est méprisable, Mais il honore ceux qui craignent l’Éternel; Il ne se rétracte point, s’il fait un serment à son préjudice. 5Il n’exige point d’intérêt de son argent, Et il n’accepte point de don contre l’innocent. Celui qui se conduit ainsi ne chancelle jamais. (Psaume 15)

Comment savoir si quelqu’un a un coeur entier à Dieu?

9Et Satan répondit à l’Éternel : est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu? 10Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui? Tu as béni l’oeuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. 11 Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face. (Job  1.9-11)

L’épreuve que subit Job va déterminer si Job est intègre ou en d’autres mots, l’épreuve va déterminer qui est le Dieu de Job.

Pourquoi Job n’a-t-il pas maudit Dieu comme sa femme l’incitait à le faire?

  • Parce que pour lui, tout ce qu’il a appartient déjà à Dieu.
  • Parce que si Dieu a permis un malheur et la maladie, il doit avoir une très bonne raison. Sur le coup, Job ne doute pas pour un instant de l’amour de Dieu? (Job 2.10)

Par contre, en ce qui concerne sa femme, elle est Nabal (Héb. folle, insensée) (voir 1Sam 15.1-32) Comment a t’elle réagit?

  • L’épreuve lui a fait perdre le sens.
  • Elle ne reconnait pas Dieu comme étant le Dieu créateur.
  • Dieu n’est pas le Seigneur de sa vie.
  • Elle ne croit pas que Dieu est bon.

Au chef des chantres. De David. L’insensé dit en son coeur : Il n’y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; il n’en est aucun qui fasse le bien. (Psaume 14.1)

La muraille

9Et Satan répondit à l’Éternel : est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu? 10Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui? Tu as béni l’oeuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. 11 Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face. 12L’Éternel dit à Satan : Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l’Éternel. (Job 1.9-12)

(Héb. seg) protéger

(Héb. Dar) entouré de toutes parts d’une haie de protection

(Héb. Mar) rempart tout autour de lui

Il est intéressant d’apprendre que Dieu protège les siens d’une manière parfaite. Cette haie de protection, cette muraille, est infranchissable. Satan reconnait qu’il ne peut pas toucher Job parce que Dieu a mis ce rempart autour de lui.

Pourquoi Dieu met-il un rempart autour de ses enfants? Parce que le Diable cherche constamment à les atteindre.

(Jacques 4.7; Ephésiens 6.11; 1Jean 5.18; 1Pierre 5.7-11)

Qui est cette muraille?

5 Je serais pour elle, dit l’Éternel, une muraille de feu tout autour, et je serai sa gloire au milieu d’elle. (Zac 2.5)

7Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses. (Ps 34.7)

29La voie de l’Éternel est un rempart pour l’intégrité, Mais elle est une ruine pour ceux qui font le mal. (Prov 10.29)

En ce jour, on chantera ce cantique dans le pays de Juda : nous avons une ville forte; Il nous donne le salut pour murailles et pour rempart. (Esa 26.1)

12Alors tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, Ils auront de l’allégresse à toujours, et tu les protégeras; Tu seras un sujet de joie Pour ceux qui aiment ton nom.(Ps 5.12)

Dans l’histoire de Job, nous faisons la distinction entre trois niveaux de protection.

  • Lui (v.9)
  • Sa maison (v.9)
  • Ses biens (v.9)

Au travers de l’épreuve, Job fait preuve de plusieurs choses qui honorent son Dieu.

  • Job ne se prend pas pour Dieu, mais il reconnaît qu’il existe pour la gloire de Dieu.
  • Dieu n’est pas au service de l’homme. C’est plutôt l’homme qui devrait être au service de Dieu.
  • Job croyait que Dieu était plus important pour lui que tout ce qu’il avait reçu de Dieu. Celui qui donne est plus important que ce qu’il donne.

Idolâtrie : Ce prendre pour dieu, faire un dieu de ce que l’on a reçu.

Comment rester dans la zone de protection?

5De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. 6Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable; 7et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

8Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. 9Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.

10Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 11A lui soit la puissance aux siècles des siècles! Amen! (1Pierre 5.5-11)

Nous sortons de la zone de protection quand nous refusons de nous soumettre au Dieu créateur. Mais nous restons dans la zone de protection quand nous reconnaissons que nous avons besoin de Dieu. Ceci est une preuve d’humilité de notre part.

1Pierre 5.5-11 nous invite aussi à nous décharger de tous nos soucis. Quand nous nous soucions de quelque chose, nous démontrons par notre inquiétude un manque de foi. Au lieu de nous soucier et de porter ces soucis sur nos épaules, la Parole de Dieu nous dit d’être sobres, de ne pas aller aux extrêmes. On parle ici d’être équilibré, de ne pas réagir sans réfléchir, ou sans modération. Et finalement, au lieu de nous soucier, nous choisissons de résister à notre adversaire le Diable. Seule la foi peut nous donner la victoire, car l’expression de notre foi compte sur Dieu au lieu de compter sur nous.

Parfois, Dieu ouvre une porte dans cette muraille protectrice même quand nous lui sommes fidèles. Pourquoi ferait-il une telle chose? Parce que Dieu a une opportunité de se glorifier et de nous faire grandir en maturité. Et par ce même fait, Job a démontré la preuve que Dieu avait raison quand il disait de Job qu’il craignant Dieu de tout son coeur.

Mais parfois, Dieu ouvre une brèche dans la muraille parce que ses enfants ne sont pas fidèles. Le but est le même. Dieu cherche à se glorifier au travers de la vie de ses enfants.

5Je vous dirai maintenant Ce que je vais faire à ma vigne. J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit broutée; J’en abattrai la clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds. (Esa 5.5)

Réflexions pour une application personnelle

Qu’est-ce que j’enseigne par mes paroles, par mes actes? En fin de compte, on parle du message que je communique à mes enfants, à mes parents, à mes amis?

Si Dieu est finalement responsable de tout ce qui m’arrive, suis-je conscient que ma réponse dans l’épreuve honore ou déshonore Dieu?

Lors de la dernière épreuve par laquelle tu es passé, quel genre de réaction as-tu eu?

  • Ex. je pense que je ne méritais pas l’épreuve que Dieu a permise
  • Dieu a permis que je perde ce pour quoi j’ai mis tant de travail à gagner.
  • À quoi cela me sert-il de continuer de croire en Dieu si je dois passer par l’épreuve?

Quels sont les pas spécifiques que tu vas prendre pour rester à l’intérieur des murailles (sous la protection de Dieu)?

Est-ce que je crains Dieu de manière désintéressée?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s