La piété : étude dévotionnelle


Notes d’étude pour le dimanche 27 octobre 2013 présentées par Marius Lapierre.

Qu’ont en commun les personnes suivantes :  Corneille, Ananias (Actes 22 :12 Paul aveugle), Siméon, un de soldats attitrés à Corneille, les hommes qui ont ensevelis Étienne.

Le même mot est utilisé pour Jésus – Héb. 5 :5

Il est écrit que ces personnes étaient pieuses. Ce n’est pas un mot utilisé dans nos conversations de tous les jours. Il est parfois difficile à définir, et ce n’est pas un mot que nous utilisons pour nous décrire nous-mêmes. Mais qu’en dit la Bible? Et comment devrions-nous nous exercer à la piété?

1 Tim. 4 :8  Exerce-toi à la piété; car l’exercice corporelle est utile à peu de choses, tandis que la piété est utile à tout, elle a la promesse de la vie présente et de la vie à venir.

Il fut un temps où je me gardais dans une assez bonne condition physique.

Lisant ce verset je regardais surtout ce qui est dit sur l’exercice corporel et je passais rapidement sur la dernière partie.

Il n’est pas dit que l’exercice physique n’est pas utile ou important mais il est dit que la piété est bien plus utile ou importante et ceci pour la vie actuelle et celle à venir.

Dans la vie à venir qu’elle importance aura ma condition physique actuelle.   Aucune. Dans ma vie présente, si j’étais une personne pieuse, quels en seraient les effets?

Bien de savoir de quoi il s’agit!

Connaître les attributs d’une personne pieuse; comment devenir une personne pieuse.

Anglais : Godliness ou Godly (living).

Dans certains passages le même mot est traduit par fidèle.

La piété est dans la liste des vertus chrétiennes (2 Pi. 1 :5-7).

Liste de qualités : amour, joie, paix, patience, bonté, fidélité, douceur, tempérance, sainteté, persévérance, maîtrise de soi, contentement. Dans un sens on pourrait dire que c’est une qualité parmi plusieurs mais – en englobe plusieurs.

La piété sous-entend un caractère chrétien mais c’est plus que cela. Le mot piété dans la version originale du N.T. donne l’idée d’une attitude personnelle envers Dieu qui produit des actes agréables à Dieu; ce que nous pouvons appeler la dévotion à Dieu mais une dévotion en action.

Dévotion = être entièrement dévoué; une vie donnée ou consacrée à Dieu.

Obéissance à Dieu dans tous les domaines de la vie.

La dévotion n’est pas une action ou une activité mais une attitude vis-à-vis de Dieu et dans cette attitude nous devrions y retrouver la crainte de Dieu, l’amour pour Dieu, le désir de Dieu. Ces 3 éléments se concentrent sur la personne de Dieu.

De cette attitude envers Dieu résultent le caractère et la conduite que nous appelons la piété.

Une personne peut être morale, charitable et zélée mais si la dévotion à Dieu n’y est pas alors je doute que cela puisse plaire à Dieu. La personne pieuse est une personne morale, charitable et zélée…..à cause de sa dévotion à Dieu.

Piété = caractère chrétien qui jaillit de la dévotion à Dieu et la dévotion à Dieu produit toujours un caractère pieux, et aboutit à une vie qui est agréable à Dieu.

Pas vivre selon sa propre volonté ou selon la manière et l’esprit du monde mais selon la volonté  de Dieu.

Les Écritures définissent les incroyants comme totalement impies : Voir l’épitre aux Romains.

Être agréable à Dieu exige que nous connaissions Sa volonté: que faire, comment vivre.

Le test suprême de notre crainte de Dieu et la seule réponse à Son amour pour nous : l’obéissance à Sa volonté.

Un jugement sain doit être fondé sur une profonde connaissance des normes divines révélées dans les Écritures.

La Parole de Dieu nous gardera du péché et le péché nous gardera de la Parole de Dieu.

Y-a-t-il une différence entre nos péchés avant la conversion et les péchés commis après la conversion?  Degré de gravité?!?!?! Je ne parle pas de gros péchés par rapport à des plus petits ou les plus abominables.  Connaissant Dieu, étant récipient de Son Amour, de Sa grâce!!?

Pour l’enfant de Dieu, le principal sens de la crainte de Dieu est : vénération et honneur, un respect rempli de crainte – sans cette crainte nous ne pouvons pas devenir pieux.

Cette attitude n’est pas concentrée sur la colère de Dieu mais sur Sa majesté, Sa sainteté et Sa gloire.

Dans Luc 2 :25, Actes 2 :5; 8 :2; 10 :2, 13 :43 – Toutes ces personnes pieuses ont accueilli avec joie la prédication de l’Évangile.  Certaines n’étaient donc pas sauvées mais il est dit qu’elles étaient pourtant pieuses.  Elles ont par la suite été sauvées.

Actes 9 :31, Rom. 3 :18, 1 Pi. 1 :17   (Crainte de Dieu)

Jérémie 32 :40  Je conclurai avec eux une alliance éternelle, je ne me détournerai plus d’eux, je leur ferai du bien et je mettrai ma crainte dans leur cœur, afin qu’ils ne s’écartent pas de moi.

Héb. 12 :28-29  Lecture.

 

Ésaïe 11 :1-3 Lecture. (Jésus par rapport à son Père).

 

Notre conception de Dieu et notre relation avec Lui déterminent notre conduite. Nous comprenons tous que nous sommes appelés à ressembler à Dieu, que ce qui caractérisent Dieu commence à se développer en nous.

Il y a des aspects de Dieu qui ne sont valides que pour Dieu : omnipotent, omniscient, omniprésent, glorieux, infini, Amour, etc etc

Mais les attributs comme la patience, la fidélité, la bienveillance, amour, justice, douceur, etc

Aussi l’humilité (qui ne s’applique pas à Dieu) est très importante.

C’est un privilège et un devoir pour tout chrétien de poursuivre la piété, de s’exercer à être pieux (poursuivre – donc ça ne se fera pas tout seul, un effort rigoureux et persévérant). Pas besoin d’un talent particulier ou d’équipements spéciaux à acheter.

Qu’avons-nous besoin?

  2 Pi 1 :3  Dieu nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété.

  1 Tim. 6 :11 nous dit de rechercher la piété.

   2 Pi. 1 :5-6 …faites tous vos efforts pour joindre à votre foi….la piété.

C’est le travail de l’Esprit mais nous avons une responsabilité.

On ne prie pas Dieu et lui demandons de nous rendre pieux et en rester là.

Nous pouvons être très disciplinés dans nos affaires, notre travail, nos études, notre foyer, notre ministère mais notre tendance est d’être paresseux dans notre vie spirituelle.

Nous préférons prier ….Seigneur rends-moi pieux.

Sans un désir sincère et des efforts consciencieux de notre part nous ne lui ressemblerons jamais et je ne veux pas dire que c’est cela qui réussira puisque c’est Dieu qui fait le travail.

Bien des choses qui ne sont pas mauvaises en elles-mêmes, font obstacles à notre dévotion.

Job 1 :1,8 (Lecture)   Les inséparables : crainte de Dieu et s’écarter du mal.

Job 31 :1 Fit un pacte avec ses yeux de ne pas arrêter ses regards sur une vierge.

Si Job a jugé nécessaire de faire ce genre de promesse à cette époque combien plus nécessaire et difficile aujourd’hui.

Ce que nous lisons, écoutons, regardons déterminent en grande partie ce que nous pensons.

Nous acceptons dans nos pensées ce que nous n’accepterions pas dans nos actes.

Écouter les commérages, les calomnies des autres ou les critiques sur autrui devraient être rejetés aussi fortement que la tendance de les prononcer de notre bouche.

Exemple : problème avec la patience. Que faire?

Étudier les passages sur la patience, mémoriser, méditer plusieurs fois par jour et il est certain qu’il y aura un examen.  Probablement pas une note de 100%, probablement plusieurs échecs mais le fait de l’avoir à l’esprit souvent va produire son fruit.

Faire cela avec les attributs ou fruits de l’Esprit qui nous donnent le plus de difficulté.

Devant la tentation de commettre un péché quelconque, un chrétien peut réfléchir et penser aux conséquences que cela aura sur sa vie, la crainte que Dieu le punisse…..et décider de ne pas commettre le péché.

Le chrétien pieux – devant la tentation, sa réflexion sera de regarder à Dieu, de penser que ce serait désagréable à Dieu, qu’il aime Dieu donc il ne commettra pas le péché en question.

Différente motivation

Bel exemple : Gen. 39 :9  Joseph et Potiphar.

  •     Joseph aurait pu se dire : si je fais cela et que mon maître l’apprend, cela me coûtera la vie.
  •     Il a plutôt dit : Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu?

 

La peur des conséquences peut nous retenir de commettre le meurtre ou l’adultère mais seul l’amour peut nous garder de les commettre dans nos cœurs.

Nous pouvons vivre des années dans une église et ne pas aimer certains frères et sœurs et ne pas trop en être affecté, de trouver cela normal ou presque.

Le chrétien pieux reconnaîtra rapidement son péché et demandera pardon à Dieu, demandera à Dieu de changer son cœur (pas celui de l’autre personne) et priera pour cette personne.  Cela sera agréable à Dieu et graduellement l’Esprit de Dieu changera le cœur.

Nous voulons l’amour de Dieu,  sa grâce, sa fidélité, sa miséricorde.

C’est très bien mais voyez-vous ces aspects de Dieu sont pour NOTRE bénéfice.

Avant tout, en premier lieu nous devrions avoir un sens profond de dévotion, de vénération, de crainte, de respect envers Dieu.

Une personne pieuse aura un équilibre sain entre la crainte de Dieu et la confiance d’un enfant envers Dieu, Son Père céleste.

Pourquoi rechercher la piété : est-ce pour des avantages personnels ici et dans la vie future?

NON
Notre but dans l’exercice de la piété : développer notre dévotion à Dieu et de Lui ressembler d’avantage, en caractère et en conduite.

Conclusion

Pour en revenir à l’affirmation que la piété est utile dans la vie présente, pouvez-vous voir les bénéfices de la piété dans cette vie et dans la vie à venir. (Utile à tout – toutes relations!)

1 Tim. 6 :6 C’est en effet, une grande source de gain que la piété, avec le contentement.

Probablement la plus grande source de gain en ce bas monde.

Lecture Tite 2 :12-13 il existe une impiété.

Il existe aussi une fausse piété – 2 Tim. 3 :5 ..garder l’apparence de la piété mais de renier ce qui en fait la force.

2 Pi. 3 :10-12

1 Tim. 3 :16 nous donne le mystère de la piété : l’incarnation et la glorification du Christ.

La personne pieuse n’oublie jamais que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs; elle pense comme Paul qui se voyait comme le pire des pécheurs. Elle voit Jésus cloué sur la croix pour elle/lui.

Piété – fondement vraie religion, vraie adoration.

Plus nous voyons Dieu dans Sa majesté infinie, Sa sainteté et Sa gloire plus nous sommes stupéfaits et émerveillés de Son amour déversé à la croix.

Prov. 2 :1-5 → verbes utilisés – reçois, garde, rends, inclines, appelles, élèves, cherches,

Poursuis….alors tu comprendras……alors tu trouveras.

Tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés (2 Tim. 3 :12)

2 Pi. 2 :9   ….c’est donc que le Seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s