Il n’est pas comme nous, mais il se fait connaître


Série BASIC, C’est quoi être un Chrétien? – Partie 1 de 7

Nous commençons notre première d’une série de 7 discours si on veut sur c’est quoi être un Chrétien. La série est une adaptation d’une série vidéo offerte par Francis Chan, un pasteur aux É.U. Cette présentation est conçue pour ceux qui cherchent à en savoir plus sur le Dieu de la Bible. Ce qui suit est aussi conçu pour répondre aux questions de ceux qui sont intrigués par l’idée que Dieu s’intéresserait peut-être à se faire connaître à eux.

Introduction

Lorsqu’on nous parle de Dieu pour la première fois, on peut facilement ressentir un mélange d’émerveillement et de crainte. De l’émerveillement parce que nous sommes devant quelque chose d’infiniment plus grand que nous ou même de ce qu’on a expérimenté dans ce monde. De la crainte parce que nous sommes dans la présence de quelqu’un qui nous fait perdre tout sentiment d’avoir le contrôle dans nos vies.

La Bible nous dit que Dieu nous a façonnés à son image et que lorsqu’il eut tout achevé, il dit que c’était très bon. La Parole de Dieu nous affirme au travers de récits, de poèmes, d’histoires et d’illustrations que Dieu nous aime avec un amour authentique. Mais notre réponse à l’appel de Dieu dépend premièrement de notre compréhension de Dieu. Et notre compréhension de Dieu détermine comment on va interagir avec Lui.

Idée principale : La manière que tu conçois Dieu influence ta manière de vivre et manière d’interagir avec Dieu et le monde dans lequel tu vis.

Illustration

Maintenant, essayons pour un instant d’imaginer Dieu. Comment pourrais-tu le décrire ? Comment te sens-tu dans sa présence ?

Est-ce que tu conçois Dieu comme étant un genre de policier qui te donne une contravention chaque fois que tu as désobéi sa loi ? Ou est-ce que Dieu c’est le genre à te donner ce que tu mérites dans cette vie pour t’apprendre à être plus aimable envers ton prochain ? Est-ce que Dieu c’est le style Père Noël qui exauce tes prières, te donne ce que tu lui demandes ? Et quand Dieu ne te donne pas ce que tu lui as demandé, penses-tu que c’est parce qu’il ne t’aime pas ? Ou peut-être encore, Dieu est pour toi un genre de nuée spirituelle qui se retrouve dans la nature, une force calmante qui t’aide à retrouver la paix intérieure. Ou peut-être que Dieu est une chose nébuleuse qui ne peut pas être vraiment connue ? On le retrouve un peu ici et là dans toutes les religions. Nous avons donc chacun une partie de Dieu que nous expérimentons à notre manière.

Je ne renie pas l’expérience personnelle de chaque individu qui prétend avoir rencontré Dieu. Nous sommes après tout des êtres spirituels autant que nous le sommes matériel. Mais compte tenu des affirmations absolues que nous fait la Bible, nous allons considérer la nature de Dieu telle qu’elle nous est présentée dans la Bible. Je vous laisserai ensuite décider pour vous-mêmes si cette perspective de Dieu a bien du sens pour vous.

Dieu est esprit

La Bible nous indique que Dieu n’est pas un être matériel. Il n’a pas une nature physique. Jean 4.24 nous dit par exemple,

Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent en esprit et en vérité.

D’autres passages comme celui de Jean 1.18 ; 1 Tim 1.17 ; 6.15-16 nous font comprendre que Dieu est un esprit vivant.

Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. (Jean 1.18)

Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles ! Amen ! (1 Tim 1.17)

… qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen. (1 Tim 6.16)

Puisque Dieu est esprit, il n’est pas limité par un lieu. Il n’est pas un Dieu qui se tient dans un lieu géographique particulier. On se souvient par exemple de la femme samaritaine qui posa la question à Jésus où l’on devait adorer Dieu. Et Jésus lui a répondu, « crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. » (Jean 4.21)

Il y a aussi l’apôtre Paul lorsqu’il parlait aux Grecques dans l’aréopage à Athènes. Paul dit, « Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme ; » (Actes 17.24).

Le fait que Dieu n’est pas physiquement restreint implique plusieurs choses :

  • Dieu ne peut pas être contrôlé.
  • Il n’est pas limité par le temps.
  • Il n’est pas limité par ce qui est matériel.
  • Je ne peux pas le voir.
  • Je ne peux pas en faire une image pour adorer sa ressemblance.

Dieu est personnel

Le Dieu de la Bible nous est présenté comme étant un être personnel. Il est conscient de qui il est. Il possède une volonté. Il est capable de ressentir, de choisir, d’entretenir des relations interpersonnelles avec d’autres êtres personnels.

La Bible nous enseigne par exemple que Dieu possède un nom au travers duquel il se révèle. Quand Moïse a demandé à Dieu comment expliquer au peuple qui l’a envoyé, Dieu lui a répondu, « Je suis ». (Exode 3.14)

Dans Genèse 4.26 par exemple, où on nous dit que c’est alors que l’on commença à invoquer Dieu. Les références au nom de Dieu dans la Bible abondent et nous en disent long sur la manière que Dieu nous invite à le connaître.

Le fait que Dieu est un être personnel implique plusieurs choses :

  • Il prend la dimension chaleureuse d’un père de famille.
  • Parce qu’il me connaît, je ne suis pas un numéro.
  • Parce qu’il n’est pas une chose, il n’existe pas simplement pour accomplir une tâche.
  • Je peux lui parler avec la confiance qu’il m’écoute.
  • Il me parle. Et il s’attend à ce que je l’écoute.
  • Je l’aime pour qui il est et non pas pour ce qu’il fait.

Dieu est vie

Il est évident que si la Bible affirme que Dieu a bel et bien créé le monde, il est aussi une source inépuisable de vie. La Bible nous présente le Dieu vivant de différentes manières. Dans Jean 5.26, on nous dit que Dieu a la vie en Lui-même et que c’est à cause de cela que Jésus-Christ est revenu de la mort à la vie, parce qu’il était Dieu.

Si l’on revient dans Exode 3.14 par exemple, on constate que le nom « Je suis » ne fait aucun effort de nous prouver l’existence de Dieu. Il n’a pas de commencement. Il possède la vie en lui-même. Personne n’est venu tourner une manivelle ou remplacer les piles dans Dieu. Dieu a toujours existé.

Hébreux 11.6 nous dit que celui qui veut s’approcher de Dieu doit aussi croire qu’il existe. L’existence de Dieu est étrangement tenue pour acquise dans la Bible. Le premier verset de la Bible affirme tout simplement, « Au commencement Dieu créa… ».

Un peu plus loin dans l’histoire de la nation d’Israël, Dieu est mis en relief contre les idoles et les faux dieux. (Ex. Jérémie 10.10-11) On retrouve la même idée dans le Nouveau Testament où Paul décrit la foi des chrétiens de Thessalonique qui fait en sorte qu’ils abandonnent leurs idoles pour servir le Dieu vivant et vrai. (1 Thess 1.9)

Le fait que Dieu est plein de vie et que la vie tire ses sources en lui implique plusieurs choses :

  • Dieu n’est pas dépendent de moi pour vivre.
  • C’est moi qui a la bonne fortune de connaître Dieu, pas lui.
  • Dieu n’a pas de commencement et donc aussi pas de fin.
  • Dieu a le pouvoir de donner la vie.

Dieu est infini

Dieu n’est pas simplement sans limites, on ne peut pas lui poser des limites. Toutes les sources d’énergie que nous connaissons ont des limites. Même l’énergie atomique qui a transformé notre monde a des limites. Après un certain temps, son énergie se perd complètement.

Dieu est aussi partout en même temps, même s’il n’est pas en tout. Dieu ne fait pas partie de la création. Mais il est présent en tous lieux. Jérémie 23.23-24 nous rappelle, « Ne suis-je un Dieu que de près, dit l’Éternel, Et ne suis-je pas aussi un Dieu de loin ? 24 Quelqu’un se tiendra-t-il dans un lieu caché, Sans que je le voie ? dit l’Éternel. Ne remplis-je pas, moi, les cieux et la terre ? dit l’Éternel. » On connaît bien aussi l’histoire de Jonas dans l’AT.

Dieu est aussi sans limites en relation avec le temps. Le Psaume 90.1-2 nous dit que Dieu existe d’éternité en éternité. Dans le NT on retrouve par exemple des passages comme Éphésiens 3.21 qui décrivent Dieu comme étant le premier et le dernier, l’alpha et l’oméga, la première et la dernière lettre de l’alphabet grecque. (Voir aussi Esaie 44.6)

Dieu n’a aussi pas de limites au niveau de ce qu’il peut savoir, connaître, ou être au courant. Proverbes 15.3 nous explique que les yeux de l’Éternel sont en tout lieu. Dans Matthieu 10.29-30, le plus petit des oiseaux ne tombe pas sans que Dieu le sache. Le prochain verset nous dit que même les cheveux de notre tête seraient comptés. Et dans Hébreux 4.13, on apprend que nulle créature n’est cachée devant lui et que tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. Dieu sait tout. Il connaît la vérité sur tout. Rien n’est caché à ses yeux.

Aussi, la sagesse de Dieu n’a pas de limites. Nous devons prendre des décisions en fonction de toutes les informations qui nous sont disponibles et bien souvent, nous sommes obligés d’estimer ou de deviner ce qui serait la meilleure décision à prendre. Mais la réalité de nos vies est que nous ne savons pas toutes les informations. Dieu par contre, agit en fonction de toutes les informations qui existent. Et en plus, il agit avec une connaissance complète de la vraie version de toutes les informations qui existent.

Dans Romains 11.33, Paul loue la sagesse divine quand il dit, « O la profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! » Et dans le Psaume 104.24, le psalmiste loue Dieu par exemple en disant, « Que tes œuvres sont en grand nombre, ô Éternel ! Tu les as toutes faites avec sagesse. La terre est remplie de tes biens. »

Finalement, Dieu est sans limites au niveau de son pouvoir. C’est d’ailleurs ce que veut dire le terme que nous retrouvons dans nos cantiques : El Shaddai. Dans Genèse 17.1, Dieu s’est introduit à Abraham comme étant El Shaddai devant la promesse qu’il aurait un fils en dépit de l’âge avancé de lui et son épouse. Et suite à l’observation des disciples de Jésus combien il est difficile pour un homme riche d’entrer dans le Royaume de Dieu, Jésus répond, « Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible. » (Matthieu 19.26)

Le fait que Dieu est infini implique plusieurs choses :

  • Je ne peux pas imposer de limites à Dieu. Dieu n’est pas dans l’obligation envers moi.
  • Je devrais faire confiance à la sagesse de Dieu puisqu’il sait toujours plus et mieux que moi.
  • Je devrais aussi lui faire confiance pour faire l’impossible dans ma vie.
  • Si je suis sage, je vais bâtir mon agenda sur le fait qu’il est toujours présent.

Dieu est constant

La Bible nous dit que Dieu ne change pas. Dans le Psaume 102 par exemple, le psalmiste décrit le contraste entre Dieu et les cieux qui changent, la terre qui change. Dans le Psaume 33.11 on voit que Dieu les plans de Dieu subsistent à toujours et les projets de son cœur de génération en génération. Et dans le Nouveau Testament, Jacques 1.17 nous affirme que chez Dieu, il n’y a ni changement, ni d’ombre de variation.

Cette constance chez Dieu se fait à deux niveaux. Premièrement, on ne peut pas ajouter ou soustraire quelque chose à Dieu. Il est déjà parfait. Et deuxièmement, on ne peut pas changer la façon de penser, la nature, ou même les qualités de sa nature. Dieu est ce qu’il est. Il ne change jamais. Il n’est pas comme nous qui sommes constamment en train de changer. C’est l’argument que l’on retrouve dans Nombres 23.19 par exemple. « Dieu n’est pas un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ? »

De plus, la Bible nous parle de Dieu comme étant un Dieu d’alliance. Seul Dieu peut faire des alliances et les respecter parfaitement. C’est d’ailleurs à cause de la constance de Dieu que nous sommes au bénéfice du salut offert en Jésus-Christ. Lorsque Jésus parlait à son Père céleste dans le jardin de Gesthémané et qu’il lui demanda de retirer la coupe, Jésus affirma aussi que la volonté de Dieu se fasse. Ce n’était pas simplement une concession, mais une affirmation du fait que la volonté de Dieu est parfaite et constante. Donc si Dieu semble changer sa pensée sur une chose, on doit accepter la réalité que ce n’est pas le plan de Dieu qui change, mais que c’est plutôt le développement d’une autre partie de son plan qui nous était inconnu auparavant.

Le fait que Dieu est constant implique plusieurs choses pour nos vies :

  • Je peux placer ma confiance en Dieu parce qu’il ne change jamais.
  • Je devrais avoir une crainte de Dieu parce qu’il ne change pas selon mes désirs.
  • Je devrais chercher attentivement la volonté de Dieu avant de railler contre Lui.
  • Je peux louer la constance de Dieu qui nous a donné Jésus-Christ en dépit de notre inconstance à lui rendre le respect et la gratitude qui lui est due.
  • Je n’ai pas à m’inquiéter que les plans de Dieu aillent subir des amendements causés par la volonté d’une majorité quelconque. Dieu n’est pas un politicien qui scrute les sondages en vue d’une victoire populaire.

Conclusion

Notre compréhension de Dieu affecte profondément notre façon de vivre et notre façon de percevoir le monde autour de nous. Le moment que j’accepte l’existence de Dieu, ma vie est bouleversée. Je ne suis pas le seul maître dans mon univers. Dieu s’ingère et il prend beaucoup de place. Mais la Bible me montre que c’est tout à fait souhaitable pour moi. Que Dieu prenne beaucoup de place est une très bonne chose pour moi à cause de sa nature parfaite et entièrement digne d’approbation.

Nous avons donc vu 5 caractéristiques de la nature de Dieu qu’il ne partage pas avec sa création. Ce sont d’ailleurs 5 raisons pourquoi même si Dieu est différent de nous, il se révèle à nous pour que nous puissions le connaître et vivre à son image.

  1. Dieu est esprit. Il n’est pas un être créé.
  2. Dieu est personnel. Il est un être relationnel.
  3. Dieu est vie. Il est un être créateur.
  4. Dieu est infini. Il est un être sans limites.
  5. Dieu est constant. Il est un être qui ne change pas et qui n’a pas besoin de changer.

Questions pour faire réfléchir, pour discuter

  • Quelle est ta perspective sur Dieu? Comment ta perspective affecte-t-elle ta compréhension de Dieu?
  • Qu’est-ce que tu vas faire de ta crainte en lien avec Dieu tel qu’il est décrit dans la Bible?
  • Si Dieu est relationnel, mais tellement différent de toi, alors comment penses-tu avoir accès à Dieu?

Une réflexion sur “Il n’est pas comme nous, mais il se fait connaître

  1. Merci infiniment pour cette lecture très instructive et motivante à vouloir découvrir le véritable plan de Dieu dans le temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s