Poème à l’occasion de la Pentecôte


UNE VISITE PARTICULIÈRE

Tout à coup, un vent violent,
Remplit toute la maison,
Le Saint Esprit fit son entrée.
Dans les cœurs, Il avait pénétré.

A Jérusalem, des hommes pieux,
De tout part, étaient venus dans ce lieu.
Ils entendaient parler dans des langues,
Des merveilles de Dieu, comme c’était étrange.

D’autres perplexes disaient entre eux,
« Ces hommes sont pleins de spiritueux.
Ils n’avaient en effet pas reconnu,
Que Dieu, en Esprit, était venu.

(Jean-Pierre Vandevoorde  5/04/02 – Actes 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s