Que faire avec Siméon et Anne? (Luc 2.25-40)


L’identité de Jésus est affirmée par deux personnages importants suite à sa naissance : Siméon et Anne. Tous deux sont très âgés. Dans ce temps-là, on accordait une attention particulière aux gens à cause de leur âge, et donc à leurs paroles. Ce qu’ils avaient à dire avait du poids dans la communauté.

Luc veut nous aider à comprendre que Jésus est un personnage qui mérite notre attention par le fait que deux individus qui sont décrits comme étant pieux, remplis de l’Esprit de Dieu et dignes de confiance attestent que Jésus est celui envoyé par Dieu pour sauver non seulement son peuple Israël, mais pour sauver le monde entier.

Siméon – un homme intègre

Remarquez au v.27 que Siméon va au temple cette journée-là “poussé par l’Esprit” et il rencontre Joseph et Marie. Il prend Jésus dans ses bras et le bénis. Siméon avait été averti qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le Sauveur d’Israël. (v.26)

On nous dit que Siméon était reconnu comme un homme juste et pieux. Il était digne de confiance. Ce n’est pas le genre de bonhomme qui dit des choses de travers pour impressionner les gens. Siméon avait fait ses preuves. Il avait une telle réputation que l’on disait de lui qu’il était irréprochable.

Connaissez-vous quelqu’un d’irréprochable dans votre entourage? …le style de personne au sujet duquel personne ne peut en dire du mal, seulement que du bien?

Pour beaucoup dans la région, cette semaine leur a donné l’occasion de saluer la vie d’un géant du hockey. Je parle de Jean Béliveau, un homme duquel on a dit beaucoup de belles choses, un homme remplis de talents, mais aussi un homme de bien…un vrai gentleman. Jean Béliveau était un tout un symbole et pour beaucoup il est devenu un point de repère, une genre de boussole morale et professionnelle. Lors de ses funérailles ont figuré parmi les invités d’honneur des géants du hockey, des chefs politiques, des gens de renom. Au tout début du premier siècle à Jérusalem, on aurait dit des choses semblables de Siméon.

Considérez attentivement ce qu’il affirme au sujet de Jésus.

  1. Siméon affirme que la Parole de l’Éternel s’est accomplie. Il affirme que Dieu est fidèle et digne de confiance. (v.29)
  2. Siméon affirme que Jésus est le salut non seulement d’Israël, mais de tous les peuples, une lumière pour donner une bonne direction aux nations. (v.31-32)
  3. Siméon affirme aussi qu’en dépit de l’appel de Jésus, qu’il sera rejeté par certains et accepté par d’autres. En fait, la venue de Jésus exige que l’on répondre à la question suivante : “Que vas-tu faire avec la naissance de celui que l’on appelle Dieu Sauve?”
  4. Siméon affirme que Jésus est venu pour être un signe qui provoquera la contradiction, ce qui implique que nous ne pouvons pas rester indifférent à la venue de Jésus.

Anne – la prophétesse

Que savons-nous d’Anne? Nous savons qu’elle était veuve, qu’elle était une femme pieuse, remplis de foi, et qu’elle était dévouée à Dieu. Elle était constamment au temple. Nous apprenons aussi qu’elle est dévouée à Dieu en dépit du fait qu’elle a perdu son mari très jeune et qu’elle ne s’est jamais remariée. Elle a choisit de rester veuve. (v.37)

Ces quelques détails nous en disent long sur Anne.

  1. Elle était une femme dévouée et sincère à un tel point que l’on peut la retrouver au temple nuit et jour.
  2. Elle avait une bonne réputation dans la communauté.
  3. Elle a connu la souffrance et la perte, mais elle n’est pas devenue amère.
  4. Elle a connu le besoin et possiblement la pauvreté.
  5. Elle a connu la solitude, mais elle n’est pas seule.
  6. Sa foi a été mise à l’épreuve, mais elle reste attachée à Dieu.
  7. Elle est quelqu’un qui a appris à dépendre complètement sur Dieu.

Anne est une femme digne de confiance. Elle est d’une rareté même dans les écrits de la Bible. Elle est vraiment remarquable. Elle a connu la souffrance, la solitude, la perte d’un être cher. Mais Anne a aussi connu le Dieu d’Israël. Au lieu de laisser ses circonstances dicter son attitude, elle tire son inspiration de ces moments intimes passés en présence de l’Éternel.

N’aimeriez-vous pas compter une personne comme Anne parmi vos amis? Anne c’est le genre de personne que lorsqu’on parle avec elle, on a réellement l’impression d’être dans la présence de quelque chose de spécial, de serein, d’espoir et de beauté.

Et comme Siméon, elle rencontre Jésus et tout de suite reconnait de qui il s’agit.

Que fait Anne? Comment réagit-elle en présence de Jésus? Elle loue l’Éternel! Elle rend grâce à Dieu pour Sa délivrance. C’est la fête! C’est le sujet d’une bonne nouvelle! Anne parle de ce qu’elle vient de tenir dans ses bras à tous ceux qui sont aussi à la recherche de délivrance, de justice, de consolation en Israël.

Conclusion

Que faire avec les affirmations de Siméon et d’Anne? Quelle importance pouvons-nous leur accorder aujourd’hui à la veille de célébrer Noël en 2014? Et qu’allons-nous faire de ce petit bonhomme né dans une crèche quelques jours auparavant? Qu’allons-nous faire de celui que l’on appelle le Sauveur?

Ce sont des questions importantes que je vous pose ce matin…de grosses questions.

Siméon nous affirme que Jésus est un signe qui provoquera la contradiction. Pour certains, se confier en Jésus deviendra la meilleure décision de leurs vies. Pour d’autres, Jésus deviendra un sujet de discussion inconfortable que l’on préfèrera éviter. Une chose est claire : pour Siméon, nous ne pouvons pas rester neutre au sujet de Jésus. C’est impossible.

Anne, quand à elle, nous affirme que la naissance de Jésus est le sujet de grandes réjouissances. Pour Anne, Jésus est la raison pour laquelle la vie vaut la peine d’être vécue. Le plus grand plaisir d’Anne était de contempler et de louer le Dieu d’Israël dans le temple chaque jour. Maintenant, son passe temps favori est de parler au sujet de Jésus à tous ceux qui cherchent la délivrance, l’espoir, et la justice en Israël. Anne ne peut s’empêcher de parler de ce qu’elle a vu en Jésus, le Sauveur. Une deuxième chose est claire : pour Anne, connaître Jésus devient sa raison de vivre et le sujet de toutes ses conversations.

Alors qui est Jésus pour toi? Que vas-tu faire avec la naissance de celui que la Parole de Dieu affirme être l’Admirable, le Sauveur, le Consolateur, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs?

Dans une de ses lettres aux églises du premier siècle, l’apôtre Jean, un de ceux qui a suivi et écouté Jésus enseigner comme adulte dit la chose suivante : “Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.” (1 Jean 5.12)

Nous pouvons lire plusieurs témoignages de ceux qui ont connu Jésus. Ce matin, permettez- moi de vous encourager à considérer sérieusement les témoignages de Siméon et d’Anne. Qu’allez vous faire avec ce qu’ils affirment? Et qu’allez-vous faire de Jésus pendant cette saison de Noël?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s