Croire pour voir?


On m’a dit un jour qu’il serait plus facile de croire en Jésus si seulement il faisait apparaître un signe extraordinaire qui témoignait de sa présence. Nous ne pouvons pas nous cacher que bon nombre de fidèles aimeraient un peu plus d’interventions surnaturelles dans leurs vies. Nous prions même souvent pour que le surnaturel l’emporte sur ce qui est courant ou naturel. Alors pourquoi Jésus n’a-t-il pas fait l’effort de faire des prodiges pendant la dernière semaine de sa vie sur terre ? Pourquoi n’avoir pas fait des miracles afin que ceux qui cherchaient sincèrement à savoir s’il était le Fils de Dieu pussent aussi le suivre avec assurance ?

(lire Jean 12.1-30)

Pour bien répondre à ces questions, il faut comprendre de quoi il s’agit lorsque Dieu manifeste sa gloire. Si nous associons « gloire » avec « lumière resplendissante » ou « apparence glorieuse » nous  limitons sévèrement nos critères de recherche. Dieu manifeste sa gloire différemment de ce à quoi nous pourrions nous attendre. Et nous avons un exemple précis dans Jean 12.

Ce que les gens ont vu

  • Marie voit en Jésus quelqu’un qui est digne de ce qu’elle a de plus précieux à offrir (v.7)
  • La foule à Jérusalem voit un roi capable de les sauver (v.13)
  • La foule qui suivait Jésus voulait voir le faiseur de miracles (v.18)
  • Les pharisiens voient la popularité de Jésus chez la foule (v.19)
  • Les Grecques (non-juifs) veulent voir celui qui prêche un espoir pour tous les peuples, pas juste pour les juifs (v.21)

Ce que voit Jésus

Jésus voit l’incrédulité de la foule et la faiblesse de ses disciples. Tout le monde veut voir un signe. C’est le miracle qui fera en sorte que l’on croira le témoignage de Jésus non ? Ce n’est « malheureusement » pas la façon que Dieu opère. Si Jésus était un utilisateur Facebook et qu’il voulait avoir plein de gens qui aiment ses articles et trouvailles excitantes sur le web, nous pouvons supposer qu’il s’y serait pris d’une autre façon. Mais le but d’appel de Jésus n’est pas une foule excitée à sa suite. Le but de l’appel de Jésus est une foule de gens, de divers arrière-plans et culture qui le suivent parce qu’ils sont convaincus qu’il est le Fils de Dieu. C’est fondamentalement une question de foi ou de conviction.

26 Si quelqu’un veut être à mon service, qu’il me suive. Là où je serai, mon serviteur y sera aussi. Si quelqu’un est à mon service, le Père lui fera honneur. 27 À présent, je suis troublé. Que dirai-je ? Père, sauve-moi de cette heure ? Mais c’est précisément pour l’affronter que je suis venu jusqu’à cette heure ! (Jean 12.26-27)

L’offre de Jésus est simple. Si quelqu’un veut être à mon service… qu’il me suive. Il n’y a rien de trop excitant pour partir la chose. Il nous suffit de simplement suivre Jésus. Mais la question est comment ? Jésus s’occupe de la question

La requête de Jésus

« Père, manifeste ta gloire. » (Jean 12.28a)

Jésus demande à son père céleste qu’il manifeste sa gloire ! Wow… quelle demande ! Enfin, Dieu va montrer sa gloire pour que les gens enfin puissent croire en Lui. Qu’arrive-t-il ?

La réponse de Dieu

« Alors une voix se fit entendre, venant du ciel : — j’ai déjà manifesté ma gloire et je la manifesterai à nouveau. » (Jean 12.28 b)

Tout le monde cherche à « voir » Dieu et Dieu répond en se faisant « entendre ».

Ce petit jeu de mots est d’une importance capitale. Jean y fait allusion dès le début de son évangile. Au commencement était la parole et la parole a pris la forme d’un être humain. La Parole a pris la forme visible d’un homme. Mais elle est toujours restée ce qu’elle est : la Parole de Dieu.

Dans l’épisode de la résurrection de Lazare, remarquez que Jésus n’est pas entré dans la tombe pour sortir Lazare. Jésus a simplement appelé Lazare d’une voix forte en disant : « Lazare, sort. » Nous ne pouvons pas manquer l’analogie de la foi qui répond à la Parole de Dieu. Un homme mort entend la voix de Dieu et il vient à la vie. Quelle belle analogie de la puissance de l’évangile dans la vie de celui qui écoute la Parole de Dieu et se tourne (se repent) par la foi en Dieu ?

La réaction de la foule

Ceux qui se trouvaient là et qui avaient entendu le son de cette voix crurent que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : — un ange vient de lui parler. (Jean 12.29)

Ce n’est pas tout le monde qui comprend ce qui se passe. Mais Jean comprend. Tout le monde avait entendu quelque chose, mais pas tous ont écouté la voix de Dieu. Tous ne pouvaient pas le faire, car tous n’avaient pas la foi.

« Mais Jésus leur déclara : — Ce n’est pas pour moi que cette voix s’est fait entendre, c’est pour vous. » (Jean 12.30)

Application

  • La question n’est pas de « voir » Jésus. Est-ce que tu écoutes sa Parole ?
  • Si tu écoutes sa Parole, que fais-tu de Jean 12.25-26 ?

25 Celui qui s’attache à sa propre vie la perdra, mais celui qui fait peu de cas de sa vie en ce monde la gardera pour la vie éternelle. 26 Si quelqu’un veut être à mon service, qu’il me suive. Là où je serai, mon serviteur y sera aussi. Si quelqu’un est à mon service, le Père lui fera honneur. (Jean 12.25-26)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s