La Bible est-elle fiable?


La Bible est probablement le livre qui a le plus influencé le cours de l’histoire du monde. Pourtant, nous observons depuis quelques décennies une tendance à discréditer sa véracité au travers d’évidences scientifiques et philosophiques. Bon nombre d’entre-nous au Québec affirment que nous n’avons jamais réellement lu la Bible pour nous-mêmes. Pourtant, la Bible affirme être le témoin par excellence non seulement de l’existence de Dieu mais affirme aussi être la parole même de Dieu. Alors, comment faire le point entre deux visions du monde si différentes? Comment surmonter l’impasse d’une situation où personne ne peut affirmer avec certitude (preuves à l’appui) que la Bible dit vrai ou que Dieu n’existe pas?

Notes d’enseignement de Marius Lapierre (1er mars 2015)

Dr Philip Schaff, historien et professeur, université de Yale : « Les arguments ne parviennent que rarement à convaincre les incroyants, car c’est dans le cœur, plutôt que dans la tête, que l’incrédulité prend racine`.

Dans notre système judiciaire lors de la sélection d’un jury, plusieurs sont appelés, mais peu sont choisis. Processus, entrevues – éliminent ceux/celles qui ne sont pas objectifs, qui ont été influencés/contaminés de quelque façon.

En réalité nous l’avons tous été (jusqu’à un point), mais nous sommes à la recherche de la vérité nous devons faire des choix; ce qui est vrai ne peut aussi être faux et vice versa.

Malheureusement, tous ne recherchent pas la vérité.

Deux versions sont présentées – en ce qui concerne la Bible les 2 questions principales

  • Dieu existe-t-il?
  • La Bible dit-elle vrai? (est-elle fiable?)

Nous n’aurons jamais ici-bas réponse à toutes les questions ou arguments.

Nous ne pouvons pas prouver que Dieu existe ou prouver qu’Il n’existe pas.

Même avec les meilleurs arguments, beaucoup de connaissance, nous n’arriverons pas à convaincre tout le monde. Seul l’Esprit de Dieu a ce pouvoir.

Tout de même l’ignorance de notre part ou le fait de ne pas mieux nous équiper à nous défendre contre les ennemis de l’Évangile de Jésus n’est pas une excuse valable.

Nous devrions être en mesure d’informer les gens qui sont simplement dans l’ignorance, qui ont une idée tout à fait injustifiée, sans fondement et au minimum nous devrions pouvoir les amener à reconsidérer leur position, éveiller leur curiosité.

La question des preuves

Les évidences ne manquent pas pour ceux qui recherchent honnêtement la vérité.

En justice le jury agit comme juge – les avocats des 2 parties présentent leurs arguments, les évidences sont présentées et sert à faire la preuve.

Matt 28.13…. Ses disciples sont venus de nuit le dérober, pendant que nous dormions.

v.15… Et ce bruit (parole) s’est colporté parmi les Juifs jusqu’à ce jour.

Voyez-vous le problème? Ils dormaient! Alors comment ont-ils été témoins de quoi que ce soit?

Le christianisme est la seule religion au monde à s’appuyer sur des preuves historiques – pas une foi aveugle.

Pour ceux qui disent que Jésus n’est qu’une légende – ils nient l’histoire. Car l’histoire séculière reconnaît que Jésus n’est pas une légende. Ce ne sont donc pas les historiens qui nient l’existence de Jésus.

Ni les astronomes… plus de 90 % croient en Dieu. Pourquoi?

Rom. 1.20  Les perfections invisibles de Dieu, Sa puissance éternelle et Sa divinité se voient fort bien depuis la création du monde, quand on les considère dans Ses ouvrages.

Simple de répondre que nous avons la Bible, la Parole de Dieu… mais pour beaucoup de gens la Bible n’est qu’un vieux livre démodé qui aurait besoin d’être mis à jour ou rangée dans un musée.

1 Pierre 3.15  étant toujours prêt à nous défendre avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous.

Existe-t-il des évidences pour la fiabilité de la Bible?

Sur quelles bases pouvons-nous donc affirmer que la Bible est la Parole de Dieu, unique dans le monde?

Le livre le plus distribué dans le monde année après année, le plus attaqué/critiqué, le plus lu.

A-t-elle fait ses preuves?   Comment?

Dans l’Ancien Testament, il existe plus de 2,000 prophéties. Aucun autre livre prophétique pareil n’existe dans le monde.

Comment définir la prophétie? Nous pouvons exprimer simplement que la prophétie est la manifestation de la volonté de Dieu tant pour le présent que pour l’avenir.

Ce qui devrait retenir notre attention est que la Bible en tant que récit prophétique est toujours d’actualité. C’est encore plus évident lorsque nous comparons l’exactitude des récits prophétiques de la Bible avec celles de Nostradamus par exemple. Même si les écrits de Nostradamus contiennent des prédictions, ils ne forment pas une livre prophétique. En fait, l’exactitude des prédictions de Nostramadus n’est pas plus fiable que la météo qui est sujette à beaucoup d’interprétations.

Deut. 18.22 Quand le prophète parlera au nom de l’Éternel, et que sa parole ne se réalisera pas et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Éternel n’aura pas dite. C’est par audace que le prophète l’aura dite : tu n’en auras pas peur.

Ésaïe 46.10  j’annonce dès le commencement ce qui vient par la suite et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli. Je dis : Mon projet tiendra bon, et j’exécuterai tout ce que je désire.

Et que dire des livres prophétiques d’Ézékiel et de Jérémie?

Par crainte de se tromper, il est normal de donner le moins de détails possible. Il serait donc plus prudent de rester vagues dans les prédictions prophétiques. Car le plus que la prédiction est précise le plus qu’elle court le risque d’être fausse.

Illustration : technique d’interrogation – détails, répétition pour vérifier la véracité de ce qui est affirmé.

La Bible donne beaucoup de détails, qui nous semblent parfois sans valeur où nous ne savons pourquoi ils sont là. Pendant de nombreuses années, beaucoup refusaient d’y croire dues à un manque de preuves concernant plusieurs affirmations bibliques. Pourtant, vers le début du 19e siècle, le monde de l’archéologie a commença à viser les affirmations bibliques. Plus de traces visibles existaient pour vérifier les récits de l’ancien et du Nouveau Testament. Mais après deux siècles de recherches, l’archéologie vient confirmer de nombreux détails sur les endroits et personnages qui figurent dans les récits bibliques. Nous avons retrouvé des ruines qui jadis restaient introuvables et découvert bon nombre de fragments et artefacts.

Ex. prophéties sur de nombreuses villes : Tyr, Sidon, Jérusalem, Jéricho. Babylone (env. 100) – Ville imprenable, très grande ville.

Luc 19.40  Entrée de Jésus dans Jérusalem : Il (Jésus) répondit : Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront!  

Ce pourrait-il que c’est ce que font les pierres en archéologie – elles crient??

L’archéologie n’a jamais réussi à démontrer que la Bible s’était trompée. En fait, c’est tout le contraire.

Ps 12.7  Les paroles de l’Éternel sont des paroles pures; un argent éprouvé au creuset de la terre et sept fois épuré.

L’Éternel a fait ses preuves, la Bible a fait ses preuves et continuent…

Les prophètes et les apôtres n’ont pas fait d’erreurs… Ils ne pouvaient pas en faire.

Après des centaines d’études critiques des manuscrits qui forment le corpus textuel sur lequel les nombreuses traductions modernes de la Bible sont produites, nous pouvons conclure que la Bible telle que nous l’avons aujourd’hui est autour de 98% exacte dans la transmission des mots. (98.33% pure – mathématiquement).

Il existe donc des erreurs dans la traduction – oui, mais elles sont mineures.

Les originaux n’existent plus – papier, peaux, pierres. Mais il existe des copies anciennes. Et ce sont elles qui sont utilisées dans la traduction de la Bible telle que nous la connaissons aujourd’hui.

De plus, lorsque l’on considère que les livres qui composent la Bible furent écrites sur une période de plus de 1500 ans, + de 40 générations, + plus de 40 auteurs, nous devons affirmer que la Bible est un ouvrage qui existe réellement dans une classe à part.

Quand est-il du choix des documents?

Documents considérés « inspirés » – comment le choix s’est fait?

Cinq (5) critères d’évaluation ou principes/standard pour authentifier les documents comme étant réellement inspirés.

  • Autoritaire   – ainsi déclara l’Éternel.
  • Prophétique – écrit par un homme de Dieu et accompli dans l’histoire
  • Authentique – si doute, rejeté
  • Dynamique – transforme vies
  • Reçu, collecté, lu, accepté par le peuple de Dieu (les églises au travers l’histoire).

Le CANON  = liste des livres/documents officiellement acceptés.

Les livres apocryphes acceptés comme faisant partie de Canon par l’église catholique romaine en 1546. Certains ont une valeur historique, d’autres clairement de la fiction, d’autres comportaient des erreurs géographiques ou historiques. Certains de ces livres apocryphes justifient le mensonge, la tromperie, le salut par les œuvres, que Dieu créa le monde à partir d’une matière préexistante et que Dieu entend la prière des morts.

En ce qui concerne le Nouveau Testament, il existe beaucoup plus d’évidences littéraires. Le NT a une fiabilité beaucoup plus grande que toute autre archive de l’antiquité.

Considérez l’observation suivante qui est une vérité bien connue des historiens. Plus on étudie un être humain, plus on va être déçu. Si grand que soit le héros, si on l’examine de près, on ne manque pas de reconnaître qu’il n’est qu’un homme comme les autres; toutes ses faiblesses et ses défauts nous apparaissent peu à peu.

Alors il est remarquable que lorsqu’on considère Jésus, plus nous le connaissons, plus Il nous apparaît pur, saint, digne d’amour. Il est personnage tellement remarquable qu’il est exemple parfait de l’humanité. Les historiens ne nient donc pas que Jésus a existé.

Si Jésus a bien existé, quand est-il de ce qu’il a lui-même affirmé?

Un des évènements les plus contestés de la vie de Jésus est sa résurrection. Résurrection de Jésus – Matt. 28.12-13

À ce moment-là il aurait été facile aux autorités de prouver que Jésus n’était pas ressuscité… si cela avait été le cas. Ou de dire qu’eux-mêmes avaient enlevé et caché le corps! Puisqu’ils étaient incapables d’arrêter la vérité de se propager, alors ils employèrent la persécution.

Admettons que Jésus a réellement existé, pouvons-nous accepter la fiabilité de ce que ses disciples ont écrit à son sujet?

La résurrection de Jésus est le point pivotant de ce que Jésus a enseigné, incluant son affirmation qu’il est le Fils de Dieu.

Typiquement dans un mensonge, plus il y a de personnes impliquées dans la supercherie, plus il est facile de faire la lumière, de trouver un point faible, et ainsi exposer le mensonge. Comparez le nombre de témoins de la résurrection de Jésus aux autres religions, que ce soit les mormons, les musulmans, les Bouddhistes, etc.

Ici les témoins n’ont rien à gagner. Lorsqu’on s’y arrête, les témoins n’ont aucun avantage personnel dans l’histoire. Pourtant ils restent indifférents aux risques, mais ils sont conscients des conséquences de leurs actes. Même au milieu des pires souffrances physiques ils seraient restés fidèles à leur mensonge?!?!

De plus, que penser d’un mensonge qui devait apporter au monde la piété, l’honnêteté, un message d’amour, les vertus qui font l’envie de toute société libre? Beaucoup de bonnes choses ont découlé pour la société en générale.

Que penser des martyrs?

Bon nombre des disciples de Jésus sont morts martyrisés (sauf Jean). Si je prends le temps de considérer les enjeux dans l’histoire, un homme meurt typiquement pour ce qu’il croit être la vérité, même s’il peut se tromper. Mais ce n’est pas le cas pour un mensonge.

Peut-être qu’ils croyaient. Peut-être qu’ils étaient sincères, mais dans l’erreur?!!

Qui aujourd’hui a le culot de dire une telle chose ? Sommes-nous aujourd’hui plus intelligents, plus sages ?  Toutes ces personnes se seraient trompées?!!! Étant si reculés des évènements et environ 2000 ans plus tard comment sommes-nous capables de passer un tel jugement!

Pourtant, la Parole de Dieu a toujours été mise en doute

Ex. Gen 3.1   Est-ce que Dieu a vraiment dit?

Lorsque nous remettons en question la Bible, nous nous faisons juge et jury de la véracité de la Parole de Dieu! En fait, c’est se faire juge de Dieu lui-même! Donc, au lieu de nous soumettre à Dieu, nous soumettons Dieu (Sa Parole) à l’homme.

La présence de détails différents au sujet d’un même évènement sont-ils des preuves d’un manque de véracité ou d’authenticité?

Il y a-t-il des erreurs dans la Bible? Un exemple qui est souvent cité pour discréditer le récit de la résurrection de Jésus est le contraste apparent entre le récit de Jean et de Marc sur la découverte du tombeau vide.

Jean 20.12 (Marie Madeleine) vit 2 anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l’un à la tête, l’autre aux pieds.

Marc 16.5  Elles entrèrent dans le tombeau, virent un jeune homme assis à droite, vêtu d’une robe blanche…..

Y a-t-il vraiment une contradiction?

Permettez-moi de vous illustrer une situation similaire qui pourrait se produire chez moi dans mon salon.

Dans mon salon, j’ai un divan bleu en cuir à 3 places. Mais après une visite chez moi, un de mes invités affirme s’être assis sur un divan à 2 places tandis que l’autre affirme qu’il se serait assis sur un divan à 3 places. Mon point est celui-ci…

Q. – Combien de divans ai-je dit que j’ai dans le salon?

   A.  – Je ne l’ai pas dit!

J’ai partiellement décrit un divan, mais il se trouve qu’il y en a aussi un 2e de 2 places. Ai-je menti la première fois en disant que j’avais un divan? Si j’avais dit qu’il n’y avait qu’un seul divan alors cela aurait été différent.

Quand quelqu’un vous dit qu’il y a erreur ou contradiction – examinez bien le passage. Faites aussi attention aux déductions faites par votre interlocuteur – il peut dire quelque chose comme : « cela veut donc dire » et il en tire une fausse conclusion.

Conclusion

Nous pouvons avoir une pleine confiance dans fiabilité de la Parole de Dieu. Même si les preuves à l’appui ne sont pas suffisantes pour convaincre chaque personne que Dieu existe et que la Bible est digne de confiance, il reste néanmoins que la Bible démontre qu’elle est un récit fiable de la vie de Jésus dans l’histoire, ainsi qu’un récit fiable de l’histoire d’un peuple qui affirme avoir été conçu et préservé par l’Éternel au cours de l’histoire. Est-ce que la Bible est fiable au point d’animer ma foi dans un Dieu qui dit la vérité? Oui, je le crois. Mais c’est aussi vrai pour moi parce que la Bible m’a convaincu qu’elle dit vrai. Et parce que la Bible est digne de confiance, Dieu est digne de confiance. Je peux donc affirmer avec confiance que la Bible est fiable et qu’elle est digne de confiance.

4 réflexions sur “La Bible est-elle fiable?

  1. Bonnes questions… l’article est mon adaptation des notes d’enseignement de Marius. J’ai du insérer des notes explicatives pour aider à la compréhension.

    1. Pour répondre à votre question, oui, il est possible de reprendre cet article en entier tant et aussi longtemps que vous identifiez correctement l’auteur. Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s