Dire la bonne chose au bon moment


1Samuel 3.21 – 4.1

Avez-vous déjà fait l’expérience de dire la bonne chose juste au bon moment ? Il peut s’agir d’une blague exécutée avec une cadence et une chute parfaite. Peut-être qu’il s’agit d’un moment solennel où vous dites quelque chose qui résume parfaitement ce que tout le monde pense, mais ne savent pas comment exprimer convenablement. Ou encore, vous êtes sur le point de faire une proposition, de présenter un projet, de faire une demande en mariage, et vous n’avez qu’une chance de bien dire ce que vous voulez exprimer. Quoi qu’il en soit, nous aimons toujours entendre une bonne parole au bon moment. Proverbes 15.23 nous rappelle que l’on éprouve de la joie à donner une réponse de sa bouche; et combien est agréable une parole dite à propos!

Bref, celui qui sait dire la bonne chose au bon moment attire souvent sur lui l’admiration et le respect des autres, même s’ils ne sont pas d’accord avec lui.

La vie de Samuel est une illustration vécue de quelqu’un qui savait dire la bonne chose juste au bon moment. Ce don fit de lui un homme vers lequel tout Israël tourna son attention pour saisir la direction à suivre. Samuel disait souvent la bonne chose au bon moment. Il parlait avec autorité. Et comme nous pouvons le lire, L’Éternel était avec lui.

Le contexte de Samuel

Israël n’avait pas de roi. L’Éternel avait sorti Israël du pays d’Égypte. Il les avait conduits dans le désert. Il leur avait donné la victoire sur leurs ennemis. Il les avait ensuite conduits dans la terre qui leur fut promise selon Sa Parole à leurs ancêtres Abraham, Isaac et Jacob. Et maintenant, le peuple de Dieu vivait l’alliance de Dieu au milieu d’un peuple étranger. Mais seulement voilà, même si le peuple de Dieu était parvenu au pays que l’Éternel avait promis à leurs ancêtres, leur cœur était constamment à la dérive.

Dieu avait suscité des prophètes pour conduire le peuple, pour leur transmettre les paroles de Dieu au bon moment, mais le prophète actuel, Éli, a manqué à sa tâche non seulement de prêtre, mais aussi de père. Ses fils, Hophni et Phinées, s’étaient corrompus. Ils abusaient régulièrement de leur position de prêtre devant le peuple. Alors l’Eternel préserve son alliance et continue l’histoire au travers d’une solution invraisemblable dans la personne d’une femme nommée Anne qui ne pouvait pas avoir d’enfants. Vous pouvez lire son histoire dans 1 Samuel 2. Quoi qu’il en soit, Samuel parvient à habiter dans le temple sous la tutelle d’Eli qui lui montre les voies de Dieu et l’enseigne à écouter la Parole de l’Eternel.

L’Éternel parle à Samuel

La scène dans 1 Samuel 3 ouvre avec une constatation importante, « La parole de l’Éternel était rare en ce temps-là, les visions n’étaient pas fréquentes. » Mais, là, dans la pénombre du temple, un jeune garçon à peine couché dans son lit entend une voix qui l’appelle. Samuel répond en disant, « me voici. » Samuel savait être à l’écoute même s’il ne savait pas encore discerner de qui il s’agissait.

1Samuel 3.7 Samuel ne connaissait pas encore l’Éternel, et la parole de l’Éternel ne lui avait pas encore été révélée.

Observation

Nous pouvons nous identifier à Samuel qui entend une voix dans le temple, mais qui ne sait pas la reconnaître. Nous avons beaucoup de voix qui nous parlent. Beaucoup de paroles sont dites et surtout écrites.

Avec la venue de l’internet, les médias sociaux, les téléphones intelligents, une personne voit en moyenne 400 000 mots dans une journée même si elle n’en lit que quelques milliers. Selon un sondage d’une chaine télévisé, au Canada, les personnes entre l’âge de 18 et 49 ans regardent en moyenne 23 heures de télévision par semaine et passent 17 heures sur l’internet en moyenne par semaine. C’est beaucoup d’information dans une semaine. Comme Samuel, savons-nous reconnaître la voix de l’Éternel lorsqu’il s’adresse à nous ?

Samuel apprend une leçon importante

Éli comprend que c’est l’Éternel qui parle à son protégé Samuel. Alors, il donne des instructions précises à Samuel.

1Samuel 3.9 et il dit à Samuel : Va, couche-toi ; et si l’on t’appelle, tu diras : Parle, Éternel, car ton serviteur écoute. Et Samuel alla se coucher à sa place.

L’Éternel se présente une troisième fois à Samuel. Et cette fois-ci, Samuel répond selon les instructions données par Éli.

1Samuel 3.10 L’Éternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute.

Samuel apprend à reconnaître la voix de l’Éternel. Mais il apprend aussi à faire silence devant l’Éternel et lui accorder toute son écoute.

La Parole de l’Éternel est impartiale

La première parole qui est annoncée à Samuel par l’Eternel n’est pas une parole facile à entendre. Il s’agit d’une parole qui annonce le jugement de Dieu contre Élie et sa maison.

1Samuel 3.11 Alors l’Éternel dit à Samuel : Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l’entendra. 12 En ce jour j’accomplirai sur Éli tout ce que j’ai prononcé contre sa maison ; je commencerai et j’achèverai. 13 Je lui ai déclaré que je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime dont il a connaissance, et par lequel ses fils se sont rendus méprisables, sans qu’il les ait réprimés. 14 C’est pourquoi je jure à la maison d’Éli que jamais le crime de la maison d’Éli ne sera expié, ni par des sacrifices ni par des offrandes.

Nous pouvons nous imaginer la position inconfortable de Samuel devant le prolongement d’une telle parole contre son maître Éli. À cause de sa désobéissance, Éli, le prophète de l’Eternel qui est chargé de déclarer les paroles de l’Éternel au peuple de l’Éternel, subira le jugement de Dieu.

Au matin, Éli, oblige Samuel à lui rapporter tout ce que l’Éternel lui a annoncé. Samuel lui raconte fidèlement tout ce qu’il a entendu. Et Éli répond, C’est l’Éternel, qu’il fasse ce qui lui semblera bon!

Samuel reçoit l’approbation de l’Éternel

Nous remarquons que Dieu travaille dans le temps. La parole de l’Éternel ne se réalise pas immédiatement. Samuel doit grandir. Et le peuple de Dieu doit prendre conscience que l’Éternel est avec Samuel afin de suivre la direction de l’Éternel pour son peuple.

1Samuel 3.19 Samuel grandissait. L’Éternel était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles. 20Tout Israël, depuis Dan jusqu’à Beer-Schéba, reconnut que Samuel était établi prophète de l’Éternel. 21L’Éternel continuait à apparaître dans Silo ; car l’Éternel se révélait à Samuel, dans Silo, par la parole de l’Éternel.

Application en Christ

L’Éternel ne nous parle plus au travers d’un prophète. Comme nous pouvons le lire au tout début de l’épitre aux Hébreux :

Hébreux 1.1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, 2Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, 3et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,

La Parole de Dieu est toujours pertinente, car elle soutient toutes choses. Mais cette parole nous est maintenant transmise par la personne de son Fils qui s’est donné pour nous en prenant notre place. Nous avons aussi le privilège d’entendre la Parole de l’Éternel. Mais encore mieux que Samuel, la présence de l’Eternel reste avec nous par la présence de son Esprit qui nous aide à comprendre et à obéir à sa Parole.

(Voir Rom 8.9-11 ; 1Cor 2.10-12 ; Gal 4.6-7 ; 1Jn 4.13-16)

Conclusion

Apprendre à dire la bonne chose au bon moment est un art qui se développe par l’écoute, l’observation et l’expérience. Mais dans un sens théologique, dire la bonne chose au bon moment est un don qui est disponible à toute personne qui recherche la présence de Dieu, et qui écoute la Parole de Dieu dans toutes les sphères de sa vie. Le Chrétien est celui qui apprend à dire les paroles de Dieu après Lui.

Beaucoup de gens recherchent des bonnes paroles, des paroles vraies. Est-ce que nous, qui prétendons connaître Dieu et connaître Sa Parole, avons une bonne parole à leur dire au bon moment ? La question qui s’impose est celle-ci : ai-je appris à reconnaître la voix de Dieu ? Est-ce que je prends le temps de l’écouter encore aujourd’hui ?

Il est dit de Samuel que l’Éternel était avec lui, et parce que l’Éternel était avec lui, il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles.

2 réflexions sur “Dire la bonne chose au bon moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s