Le succès de Joseph


Gen 39.3, 23

Nous avons vu récemment que le meilleur vœu que nous pourrions souhaiter à quelqu’un est qu’ils puissent expérimenter la présence de Dieu dans leur vie. Lorsque nous avons une vision du monde avec Dieu au centre, notre définition du succès change. Une des façons que Dieu choisit de nous bénir est de nous inclure dans son plan de rédemption. L’histoire de Joseph illustre bien cette vérité où il est dit que l’Éternel était avec lui.

Une drôle de bénédiction : le contexte de Joseph

Joseph est l’ainé de deux frères issus du mariage entre Jacob et Rachel. Dès son jeune âge, Joseph fait preuve d’une bénédiction spéciale venant de la part de l’Éternel. Il a le don d’interpréter les rêves. Seulement voilà, son don devient aussi la raison pour laquelle ses frères éprouvent de la jalousie à son égard. Ils finissent par le vendre en esclavage. Ils sont jaloux de l’affection que Jacob déverse de façon démesurée sur Joseph et ne veulent rien savoir du don de Joseph.

Genèse 37.3-4 Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce qu’il l’avait eu dans sa vieillesse ; et il lui fit une tunique de plusieurs couleurs. 4 Ses frères virent que leur père l’aimait plus qu’eux tous, et ils le prirent en haine. Ils ne pouvaient lui parler avec amitié.

11 Ses frères eurent de l’envie contre lui, mais son père garda le souvenir de ces choses.

Genèse 37.23-27 Lorsque Joseph fut arrivé auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, de la tunique de plusieurs couleurs, qu’il avait sur lui. 24 Ils le prirent, et le jetèrent dans la citerne. Cette citerne était vide ; il n’y avait point d’eau. 25 Ils s’assirent ensuite pour manger. Ayant levé les yeux, ils virent une caravane d’Ismaélites venant de Galaad ; leurs chameaux étaient chargés d’aromates, de baume et de myrrhe, qu’ils transportaient en Égypte. 26 Alors Juda dit à ses frères : Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang ? 27 Venez, vendons-le aux Ismaélites, et ne mettons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre chair. Et ses frères l’écoutèrent.

Observation no. 1

Ce qui devait être une source de bénédiction pour la famille de Jacob est devenu un sujet de division. N’est-ce pas surprenant qu’à cause de leur orgueil, les frères de Joseph ne pussent pas profiter de la bénédiction de Dieu pour leur famille au travers de Joseph ? Et que dire de Joseph ? Aurions-nous pu imaginer que l’affection de son père et la bénédiction de l’Éternel soient pour lui une grande source d’inconvénients ?

Joseph chez Potiphar et la bénédiction de l’Éternel

L’histoire de Joseph continue en Égypte où il est vendu comme un esclave. La situation de Joseph est précaire. Qu’en est-il du don de Dieu ? Où est la bénédiction de l’Éternel dans cette situation ?

Genèse 39.1-4 On fit descendre Joseph en Égypte ; et Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes, Égyptien, l’acheta des Ismaélites qui l’y avaient fait descendre. 2 L’Éternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna ; il habitait dans la maison de son maître, l’Égyptien. 3 Son maître vit que l’Éternel était avec lui, et que l’Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait. 4 Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l’employa à son service, l’établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu’il possédait.

Mais la bénédiction de l’Éternel dans la vie de Joseph l’amène dans une autre situation précaire. Son succès attire la jalousie de la femme de Potiphare. Elle veut Joseph. Mais à cause de la présence de l’Éternel, Joseph maintien son intégrité. Au lieu de choisir la route facile, Joseph maintien son intégrité en choisissant la route plus difficile. Il reste attaché à son Dieu.

Genèse 39.19-23 Après avoir entendu les paroles de sa femme, qui lui disait : Voilà ce que m’a fait ton esclave ! le maître de Joseph fut enflammé de colère. 20 Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés : il fut là, en prison. 21 L’Éternel fut avec Joseph, et il étendit sur lui sa bonté. Il le mit en faveur aux yeux du chef de la prison. 22 Et le chef de la prison plaça sous sa surveillance tous les prisonniers qui étaient dans la prison ; et rien ne s’y faisait que par lui. 23 Le chef de la prison ne prenait aucune connaissance de ce que Joseph avait en main, parce que l’Éternel était avec lui. Et l’Éternel donnait de la réussite à ce qu’il faisait.

Observation no. 2

Il n’y a pas de doutes que la présence de l’Éternel est la source du succès chez Joseph. Même Potiphar et son épouse observent que Dieu bénit Joseph. Mais ce qui est frappant est de constater que Joseph ne confond pas rechercher la présence de l’Eternel avec rechercher la bénédiction de l’Éternel. Joseph recherche plus que tout la présence de l’Éternel. La bénédiction de l’Éternel n’est qu’un dérivé de sa relation avec l’Éternel. Ce qui compte pour Joseph est de maintenir une relation complète avec son Dieu que la situation soit en sa faveur ou non.

Genèse 39.9 Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu ?

Application

Le témoignage de Joseph est une source d’instruction pour nous. Nous comprenons que la Bonne Nouvelle de l’évangile est l’annonce que Dieu est venu pour réconcilier les gens à Lui par l’œuvre de son Fils. Ceux qui cherchent à avoir une véritable relation avec l’Éternel doivent simplement placer leur confiance dans l’œuvre de Jésus-Christ.

Beaucoup de gens recherchent la bénédiction de Dieu dans leurs vies. Ils espèrent qu’en priant, qu’en allant à l’église, en étant généreux avec leurs biens ou même en sacrifiant des choses pour Dieu qu’ils attireront la bénédiction de Dieu dans leurs vies. C’est un peu comme si l’on pouvait acheter ou influencer la bénédiction Dieu simplement en appliquant la bonne formule.

Il a certainement des bonnes choses qui peuvent arriver lorsque nous cherchons à aimer notre prochain comme Jésus nous enseigne de le faire. Mais l’Éternel ne cherche pas des adorateurs qui font des bonnes actions ou qui appliquent des formules pour simplement attirer sa bénédiction. Dieu a envoyé son Fils pour que nous puissions avoir une vraie relation avec Lui, pour que nous puissions profiter de sa présence.

Ma réponse à l’évangile est le résultat de mon désir d’être prêt de Dieu, de passer du temps avec lui, d’être réconforté par Lui, d’apprécier qui il est et ce qu’il fait afin que je puisse pleinement jouir d’une relation profonde avec Lui.

Joseph en prison et la bénédiction de l’Éternel

Joseph se retrouve maintenant en prison. Est-ce que la bénédiction de l’Eternel s’est retirée de Joseph ? Est-ce que Joseph aurait dû agir différemment ? Est-ce que Dieu est déçu avec Joseph maintenant qu’il est en prison ? Non. L’histoire de Joseph aurait dû terminer ici, mais la présence de l’Eternel avec Joseph nous donne le prochain chapitre.

Genèse 39.20-23 20Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés : il fut là, en prison. 21 L’Éternel fut avec Joseph, et il étendit sur lui sa bonté. Il le mit en faveur aux yeux du chef de la prison. 22 Et le chef de la prison plaça sous sa surveillance tous les prisonniers qui étaient dans la prison ; et rien ne s’y faisait que par lui. 23 Le chef de la prison ne prenait aucune connaissance de ce que Joseph avait en main, parce que l’Éternel était avec lui. Et l’Éternel donnait de la réussite à ce qu’il faisait.

Comme dans la maison de Potiphar, la présence de l’Éternel attire pour Joseph la réussite, oui, même en prison. Même le chef de la prison constate que l’Éternel est avec Joseph. Les circonstances ne sont pas le point tournant de l’histoire. Ce qui fait la différence est simplement la présence de l’Éternel.

Application

L’épisode de Joseph en prison nous offre une leçon importante qui est pertinente pour nous aujourd’hui. Trop souvent, nous blâmons nos circonstances pour nous donner toutes sortes d’excuses. Nous assumons faussement que nous avons besoin de circonstances favorables pour faire le bien que nous avons faire. En réalité, la seule chose que nous avons besoin, si du moins nous nous fions à l’histoire de Joseph, c’est la présence de l’Éternel. Nos circonstances ne déterminent pas notre motivation pour faire le bien que nous savons faire. Notre motivation doit être la présence de l’Éternel.

Conclusion

L’histoire de Joseph nous rappelle que dans un monde où Dieu est le créateur, la vraie réussite dépend de la présence de l’Éternel. Il est donc important pour nous de ne pas remplacer notre poursuite de la présence de Dieu dans nos vies par une poursuite de la bénédiction de Dieu. La présence de l’Eternel rend propices même des circonstances difficiles pour une réussite qui glorifie Dieu. Joseph lui-même réaffirme le plan de Dieu à l’œuvre au travers de son histoire.

Genèse 50.19-21 Joseph leur dit : Soyez sans crainte ; car suis-je à la place de Dieu ? 20 Vous aviez médité de me faire du mal : Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. 21 Soyez donc sans crainte ; je vous entretiendrai, vous et vos enfants. Et il les consola, en parlant à leur cœur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s