Trois questions au gouvernement en rapport avec la Charte

Ce qui suit est une lettre ouverte écrite par Glenn Smith, président de la Table de Concertation Protestante en Éducation et Directeur de Direction Chrétienne. Cette lettre pose trois questions pertinentes en lien avec le projet de loi sur la Charte des valeurs québécoises. Sans parler des motifs politiques, la question fondamentale concerne la perspective que le Québec doit adopter sur la laïcité en général et plus spécifiquement au niveau de son gouvernement et de ses services.

Même si ce projet de loi n’affecte pas les Protestants par le fait même que nous ne portons pas de signes religieux ostentatoires, il affecte néanmoins notre conception d’une société qui accueille favorablement la liberté d’expression religieuse dans la sphère publique. Et c’est sur ce point que le mouvement d’églises protestantes reproche de façon générale une intolérance idéaliste et philosophique de plus en plus aiguë de la part du gouvernement provincial.

Continuer la lecture de Trois questions au gouvernement en rapport avec la Charte

Québec écarte le Comité sur les affaires religieuses

Publié le 24 septembre 2013 à 04h30

Le Comité sur les affaires religieuses a envoyé à Marie Malavoy une synthèse des études sur la laïcité scolaire qu’il a produites au cours des dernières années, mais la ministre n’a pas accusé réception des documents.

Tommy Chouinard

La Presse

(Québec) Le gouvernement Marois a mis sur une voie de garage le Comité sur les affaires religieuses, qui a des positions allant à l’encontre de son projet de charte des valeurs québécoises.

Ce comité relève de la ministre de l’Éducation, Marie Malavoy. Il a pour mission de la conseiller sur toute question concernant la place de la religion à l’école, comme le prévoit la Loi sur l’instruction publique. Il est donc directement interpellé par le projet de charte du gouvernement.

Mais la ministre Malavoy n’a pas jugé opportun de lui demander un avis sur ce projet. En juin, alors que la Charte était dans les cartons, les membres du Comité lui ont demandé de se pencher sur ses répercussions dans le monde scolaire. La ministre ne leur a pas répondu, ont confirmé des sources.

Continuer la lecture de Québec écarte le Comité sur les affaires religieuses