Galates 3.23-29 : ni hommes ni femmes

Il arrive souvent au cours d’une étude qu’un texte en particulier attire notre attention par la manière qu’il est souvent mal interprété. En voici un par excellence. Nous lisons, « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. » (Galates 3.28) Certains vont voir dans ce texte une justification pour enseigner que les hommes et les femmes ont des fonctions pareils devant Dieu à cause de la nouvelle alliance de l’Évangile, et que les distinctions fondamentales, voire même celles qui furent respectées dans l’Église, ne s’appliquent plus. Mais il faut bien lire ce verset en contexte pour saisir ce que Paul est réellement en train de dire.

23Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. 24Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. 25La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. 26Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ; 27vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 28Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. 29Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. (Galates 3.23-29)

Continuer la lecture de Galates 3.23-29 : ni hommes ni femmes