La prière d’un angoissé – Psaume 5


Je trouve ma sécurité dans ce que je sais de Dieu et la réalisation qu’il me fait miséricorde quand je ne le mérite pas. Le Psaume 5 a souvent été appelé le Psaume du levé, ou Psaume du matin. Le Psaume peut être divisé en trois parties principales, mais j’ai choisi de le subdivisé en plusieurs parties qui correspondent à différents aspects de la prière de David.

Les versets 1-7 est une affirmation de foi basée sur ce que le Psalmist sait de Dieu. La deuxième partie est un engagement de  faire confiance à Dieu. Et la troisième partie est la réjouissance du Psalmiste qui reflète sa confiance dans la souveraineté d’un Dieu agit selon la justice.


v1-3, Je sais que Dieu écoute mon coeur

Note la progression dans le langage du psalmiste

prête l’oreille à mes paroles

écoute mes gémissements

sois attentifs à mes cris


v3-4, La résolution de David

c’est à toi que j’adresse ma prière et pas d’autres

le matin, tu entends ma voix (tu es ma priorité)

je me garde pour toi (sanctification)

j’attends ta réponse (je te regarde)


v5-7, Dieu n’est pas tenté par le mal

Il n’y a pas de duplicité en Dieu, tout ce que Dieu fait est bon et juste

Tout ce que Dieu fait dans ma vie pour me rapprocher de son image est une bonne chose pour moi; ses oeuvres sont bonnes parce qu’elles sont parfaites… c’est moi qui ait besoin d’une perspective plus large pour saisir la perfection de son oeuvre


v8, Je peux m’approcher de toi par ta miséricorde

Je faisais partie des méchants, mais Dieu m’a fait grâce

Ce que j’ai de Dieu, je ne le mérite pas (angoisse = croire que Dieu me doit quelque chose)

Je me place sur ton terrain, là où tu résides (je sors de ma maison) 

Je me place devant toi avec crainte sachant que tu es Dieu souverain


v9, David demande avec foi

la foi = cherche une direction; l’angoisse paralyse

la foi = reconnaît la présence du mal, mais fixe son attention sur le sentier que Dieu aplanit sous ses pas; tandis que l’angoisse est fixée par le mal, le danger, et le risque.


v10-11, J’ai aucun espoir chez les méchants

Ce qui parait être sage chez le méchant amène finalement à la destruction

La justice de Dieu met en lumière le mal des méchants et fait aussi ressortir le bien… seuls les méchants ont à craindre la justice de Dieu.

Prov 14:12, Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort.


v12-13, L’évidence que je fais confiance à Dieu

ceux qui ont confiance en Dieu se réjouissent

la personne qui fait confiance à Dieu est caractérisée par une joie constante

la source de cette joie puise sa force dans un amour pour Dieu

Dieu béni celui qui est justifié… sa justice a déjà été accomplie en son Fils.

Dieu fait grâce même à celui qui ne le mérite pas


Conclusion: Comme le Psalmiste, je peux m’approcher de Dieu en tout moments et en toutes circonstances. Il sait ce qu’il y a au fond de mon coeur. Il entend même mes gémissements. Comme le Psalmiste, c’est vers Dieu que je me tourne le matin, et c’est à Lui que j’adresse ma prière, c’est lui que je contemple, et c’est de lui que j’attends une réponse. La miséricorde de Dieu envers le Psalmiste me rassure. Dieu fait grâce à ceux qui ne le mérite pas. Sa justice révèle le méchant avec ses voies trompeuses. Sa miséricorde fait en sorte que je n’ai pas le même sort que les méchants. Sa justice me révèle la voie à suivre, et à cause de tout cela, je peux me lever le matin en confiant mon angoisse à Dieu et en avançant dans ma journée sachant que Dieu aplanira mon sentier tout en me montrant la voie de la justice.

2 réflexions sur “La prière d’un angoissé – Psaume 5

  1. Psaume 5 : Prier

    Depuis que j’ai reçu l’appel de Dieu, je pris tous les matins, je parle à Dieu parce que comme disait Daniel, dimanche, au temps des requêtes de prières : ‘’c’est Dieu qui a inventé l’oreille, il sait donc ce que c’est qu’écouter. J’ajouterais qu’il nous a aussi donné une langue et il nous a montré à nous en servir par son exemple à travers sa parole (la Bible).

    Je lui parle le matin dans une formule personnelle, car je sais qu’Il m’écoute. Ma prière personnelle, se veut un dialogue à deux, moi et lui. Je lui parle pour l’adorer avec révérence, pour lui demander pardon, pour lui partager mes projets et pour lui demander sa protection et sa direction.

    C’est un Dieu juste, Il me protège du péché et des pécheurs. Je prie avec une grande confiance et humilité croissante, car je crois que c’est Lui qui possède la vérité. Il exerce ma patience, mais je sais qu’il choisit le bon moment et non le mien. Il exerce ma confiance, mais je sais qu’il choisit la bonne solution et non la mienne. « Ô Père, si tu le veux, épargne-moi la coupe de l’épreuve. Toutefois, que ta volonté soit faite, et non la mienne » Luc 22.42

    Je terminerai mon commentaire en disant, que comme chrétien, j’ajoute maintenant, à ma prière une demande de pardon pour les ennemis, tel que Christ est venu nous apprendre : Mt 5,44 « Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs » ; Luc 23,34 « Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu’ils font ».

    Je me rappelle du temps, ou ma prière était souvent une demande subtile de vengeance, ou je souhaitais silencieusement que Dieu punisse les méchants.

    Il n’est pas facile de sortir de cette espace de vengeance, ce n’est pas encore un réflexe, mais j’y travaille tous les jours. Je m’applique maintenant, à lui demander de me protéger du péché (les miens et ceux des autres). Ma façon de le faire c’est de lui demander d’ouvrir le cœur de tous les pécheurs, dont je fais aussi parti. C’est un Dieu miséricordieux, c’est le péché qu’il maudit, mais non les pécheurs qui demandent pardon. Je demande pardon pour moi et pour ceux qui ne savent pas encore le faire.

    Le psaume suggère que Dieu est bon et qu’Il ne permet pas au méchant de commettre le mal sur le juste. Je suggère de plus que : ‘’Dieu est amour, Il souhaite que le péché disparaisse de la surface de la terre, et c’est par l’amour qu’Il veut, et qu’il va y arriver.

  2. Psaume 5 : Prier

    Depuis que j’ai reçu l’appel de Dieu, je pris tous les matins, je parle à Dieu parce que comme disait Daniel, dimanche, au temps des requêtes de prières : ‘’c’est Dieu qui a inventé l’oreille, il sait donc ce que c’est qu’écouter. J’ajouterais qu’il nous a aussi donné une langue et il nous a montré à nous en servir par son exemple à travers sa parole (la Bible).

    Je lui parle le matin dans une formule personnelle, car je sais qu’Il m’écoute. Ma prière personnelle, se veut un dialogue à deux, moi et lui. Je lui parle pour l’adorer avec révérence, pour lui demander pardon, pour lui partager mes projets et pour lui demander sa protection et sa direction.

    C’est un Dieu juste, Il me protège du péché et des pécheurs. Je prie avec une grande confiance et humilité croissante, car je crois que c’est Lui qui possède la vérité. Il exerce ma patience, mais je sais qu’il choisit le bon moment et non le mien. Il exerce ma confiance, mais je sais qu’il choisit la bonne solution et non la mienne. « Ô Père, si tu le veux, épargne-moi la coupe de l’épreuve. Toutefois, que ta volonté soit faite, et non la mienne » Luc 22.42

    Je terminerai mon commentaire en disant, que comme chrétien, j’ajoute maintenant, à ma prière une demande de pardon pour les ennemis, tel que Christ est venu nous apprendre : Mt 5,44 « Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs » ; Luc 23,34 « Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu’ils font ».

    Je me rappelle du temps, ou ma prière était souvent une demande subtile de vengeance, ou je souhaitais silencieusement que Dieu punisse les méchants.

    Il n’est pas facile de sortir de cette espace de vengeance, ce n’est pas encore un réflexe, mais j’y travaille tous les jours. Je m’applique maintenant, à lui demander de me protéger du péché (les miens et ceux des autres). Ma façon de le faire c’est de lui demander d’ouvrir le cœur de tous les pécheurs, dont je fais aussi parti. C’est un Dieu miséricordieux, c’est le péché qu’il maudit, mais non les pécheurs qui demandent pardon. Je demande pardon pour moi et pour ceux qui ne savent pas encore le faire.

    Le psaume suggère que Dieu est bon et qu’Il ne permet pas au méchant de commettre le mal sur le juste. Je suggère de plus que : ‘’Dieu est amour, Il souhaite que le péché disparaisse de la surface de la terre, et c’est par l’amour qu’Il veut, et qu’il va y arriver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s