Qui est Dieu pour moi ? (Osée 11-13)


Enseignement apporté par Jonathan Wedel (30 septembre 2009). Cette prédication est l’avant dernière dans la série d’Osée. Désolé du retard.

Nous avançons vers la conclusion du livre d’Osée. Nous avons considéré quel était le but de Dieu en se révélant à Israël et Judas au travers du prophète Osée. La vie personnelle d’Osée fut à elle-même une prédication au travers de l’infidélité de son épouse qui rechercha sécurité et confort chez des « amants » étrangers et qui n’attribua pas à Osée sa joie, ni sa sécurité. Le peuple d’Israël poursuivit le même chemin au travers de sa rébellion contre Dieu en attribuant aux dieux étrangers toutes les bénédictions que leurs avait accordé Dieu YAHWEH. Et nous nous sommes penchés sur ce que Dieu reprocha à son peuple en essayant de mieux comprendre le péché, et en particulier l’idolâtrie. La semaine prochaine, Jean Maurais terminera la série avec le ch. 14, un chapitre qui met en évidence la compassion, et la nature restauratrice de l’amour de Dieu envers son peuple… un amour qui prend ses racines dans la nature de Dieu.

Nous allons maintenant faire un survol assez rapide des chapitres 11 à 13. Et pour cela, nous devons prendre du recul pour considérer un moment une vue d’ensemble de ce que Dieu est en train de communiquer à Israël. Quelques chapitres auparavant (Ch. 6), nous retrouvons ce verset clé qui nous révèle ce que Dieu recherche dans son peuple, et en quelque sorte, la base sur laquelle le peuple de Dieu EST le peuple de Dieu.

Car j’aime la piété et non les sacrifices, Et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes. (Osée 6:6)

La priorité de Dieu pour son peuple (Israël, et par adoption, nous qui sommes l’Église) est de se rassembler un peuple à Lui-même qui désire le connaître. (voir Deutéronome 7:6; Tite 2:14)

La connaissance de Dieu est donc une chose importante aux yeux de Dieu. Il n’est pas un Dieu qui est assis oisivement sur un nuage en train de contempler l’univers laissant ses créatures à une dérive fortuite au milieu d’un océan sans repères. Non! Dieu est intimement impliqué, voir même concerné, par la posture et la relation entre Lui est ses créatures. Dieu est l’être relationnel par excellence. Sa propre nature en est une manifestation inouïe et parfaite… Dieu saint et parfait, trois personnes en une!

De plus, il est difficile de scruter les écrits de l’Ancien Testament sans remarquer la place accordée à la connaissance de Dieu. Voici quelques extraits :

Comme point central de la chute d’Adam et Eve
…et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (Genèse 2:9)

Comme but de la sagesse
Oui, si tu appelles la sagesse, Et si tu élèves ta voix vers l’intelligence,  Si tu la cherches comme l’argent, Si tu la poursuis comme un trésor, 5 Alors tu comprendras la crainte de l’Éternel, Et tu trouveras la connaissance de Dieu. (Proverbes 2:3-5)

Comme marque du Chrétien
Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance ! (2 Corinthiens 2:14)

Comme un des buts communs de l’église
…jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, (Eph 4:13)

Comme moyen de croître en maturité
C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, 10 pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu, (Colossiens 1:9-10)

La connaissance dont la Bible nous parle dans ses extraits n’est pas simplement une connaissance intellectuelle de Dieu, mais une connaissance qui approfondit notre relation avec Dieu. Nous parlons d’une connaissance qui découle d’un effort d’avoir passé du temps ensemble à se connaître, et non simplement une connaissance superficielle basée sur des faits rapportés.

Ce genre de connaissance affecte nos émotions, nos pensées, et notre volonté. Elle ne reste pas cloîtrée dans nos idées.

Comment est-ce possible de « connaître » Dieu ?

Connaître Dieu de façon relationnelle est possible par le fait même que Dieu cherche à se faire connaître. Il est après-tout un être relationnel. La Bible nous affirme qu’il prend plaisir à ce genre de connaissance avec ses créatures. Dans son livre « L’Expérience de Dieu, » Henry Blackaby nous affirme que la connaissance de Dieu est possible pour les raisons suivante :

  • Dieu est à l’oeuvre autour de toi
  • Dieu poursuit une relation d’amour avec toi qui est personnelle
  • Dieu t’invites à participer dans oeuvre avec Lui

Leçon #1 – Osée 11

Quand Israël était jeune, je l’aimais, Et j’appelai mon fils hors d’Égypte. 2 Mais ils se sont éloignés de ceux qui les appelaient; Ils ont sacrifié aux Baals, Et offert de l’encens aux idoles. 3 C’est moi qui guidai les pas d’Éphraïm, Le soutenant par ses bras; Et ils n’ont pas vu que je les guérissais. (Osée 11:1-3)

Osée nous apprend que Dieu est celui qui guérit… Il est le Dieu qui nous affirme, « …je restaure ta santé, ton état d’homme et de femme selon les desseins avec lesquels je t’ai créé. »

Conclusion : La connaissance de Dieu produit une vraie “joie de vivre.”

Leçon #2 – Osée 12

Dans le sein maternel Jacob saisit son frère par le talon, Et dans sa vigueur, il lutta avec Dieu. 4 Il lutta avec l’ange, et il fut vainqueur, Il pleura, et lui adressa des supplications. Jacob l’avait trouvé à Béthel, Et c’est là que Dieu nous a parlé. 5 L’Éternel est le Dieu des armées; Son nom est l’Éternel. 6 Et toi, reviens à ton Dieu, Garde la piété et la justice, Et espère toujours en ton Dieu. (Osée 12:3-6)

Osée affirme au peuple d’Israël que YAHWEH est le Dieu des armées. Il est le Dieu qui est capable de protéger son peuple.

Conclusion : La connaissance de Dieu produit une vraie sécurité.

Leçon #3 – Osée 13

Maintenant ils continuent à pécher, Ils se font avec leur argent des images en fonte, Des idoles de leur invention; Toutes sont l’oeuvre des artisans. On dit à leur sujet: Que ceux qui sacrifient baisent les veaux ! 3 C’est pourquoi ils seront comme la nuée du matin, Comme la rosée qui bientôt se dissipe, Comme la balle emportée par le vent hors de l’aire, Comme la fumée qui sort d’une fenêtre. 4 Et moi, je suis l’Éternel, ton Dieu, dès le pays d’Égypte. Tu ne connais d’autre Dieu que moi, Et il n’y a de sauveur que moi. 5 Je t’ai connu dans le désert, Dans une terre aride. 6 Ils se sont rassasiés dans leurs pâturages; Ils se sont rassasiés, et leur coeur s’est enflé; C’est pourquoi ils m’ont oublié. (Osée 13:2-6)

Osée rappelle le peuple de Dieu que l’Éternel est le Dieu de leur secours. Il est leur Dieu qui est capable de secourir son peuple dans le besoin.

Conclusion : La connaissance de Dieu produit un espoir véritable.

Qu’est ce que cela implique de connaître Dieu ?

Connaître Dieu implique plusieurs choses de ma part. Je ne peux pas venir à Dieu sans que cela m’affecte d’une manière ou d’une autre. Dieu me prend comme je suis. C’est l’évidence de sa grâce envers moi. Mais, il ne me laissera pas comme je suis. Il veut que je lui ressemble. Il est important de comprendre cette réalité car on ne vient pas à Dieu sur nos propres termes, nos propres conditions. Cela implique que si je veux réellement connaître Dieu, je dois m’attendre à certaines choses. En voici quelques-unes :

  • peut amener ma foi à faire une crise. Je vois faire un choix difficile entre faire confiance à ma propre raison, ou me confier dans la sagesse de Dieu.
  • peut me pousser à faire des changements majeurs. Mon but est de participer dans son oeuvre.
  • devient une expérience réelle au travers de mon obéissance. Je constate que Dieu accomplit son oeuvre au travers de moi.

Application : Connaître Dieu se manifeste au travers de mon témoignage de son oeuvre dans ma vie. Prions que Dieu nous ouvre les « yeux du coeur » pour saisir son oeuvre autour de nous. Il est toujours à l’oeuvre dans le monde. Et son oeuvre se manifeste à ceux qui désirent le connaître. N’endurcissons pas nos coeurs comme le peuple d’Israël qui préférait se confier dans ses propres moyens en attribuant à leurs idoles et à leurs propres penchants la sécurité, la provision, et la paix qu’ils recherchaient tant. Dieu est l’Éternel qui sait pourvoir dans tous les domaines de ma vie. « M’approcher de Lui est mon plus grand bien. » (Psaume 73:28)

Une réflexion sur “Qui est Dieu pour moi ? (Osée 11-13)

  1. Pour répondre à ta question cher Jonathan, à savoir qui est Dieu pour moi.

    La réponse la plus facile est ‘’ Dieu est amour et sagesse’’

    Je te répondrai aussi que Dieu pour moi, c’est le Père céleste compatissant, plein de bonté et de miséricorde infinie.

    Un père compatissant qui demande notre amour, qui connaît notre faiblesse extrême et a compassion de notre misère. Un père compatissant qui par sa grâce, a promis de ne jamais refuser à la prière.

    Un père plein de bonté parce que comme il se suffit pleinement à lui-même, s’il a créé le monde, c’est par un effet de sa bonté infini, c’est par le désir de communiquer quelque chose de ses perfections et de son bonheur pour que nous y participions un jour.

    Un père plein de miséricorde parce qu’Il nous a aimés par un pur excès d’amour. Son immense miséricorde se prouve surtout dans l’Incarnation de son Fils et dans la Rédemption du monde par l’effusion d’un sang divin et ainsi par la grâce du salut à l’homme pécheur.

    Dieu est un Dieu trinitaire, en le Père, le fils et le Saint-esprit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s