Un fondement pour la vie


Certaines choses sont certaines, même dans un monde où tout semble changer. Quelqu’un a dit, « il y a deux choses qui sont garanties dans la vie, la mort et les taxes. » Il n’a pas vraiment tord, en tout cas, la première est non-négociable. Dix personnes sur dix vont mourir un jour. C’est inévitable! C’est une drôle de façon de le dire, mais la mort fait partie de la vie. Mais il y a une autre certitude que Paul veut affirmer : le message de l’Évangile.

En fait, de la façon que Paul parle, l’évangile est aussi certaine que la mort. Et dans la perspective du chapitre 14, nous pouvons comprendre qu’il veut s’assurer qu’au milieu des manifestations surnaturelles de l’Esprit, que l’assemblée de Corinthe ne perde de vue le message de l’évangile. C’est dans ce sens que nous pouvons affirmer avec confiance qu’il existe un fondement pour la vie qui est solide et qui est garantie, …autant que la mort.

Esquisse de 1 Corinthiens 15.1-34

vs. 1-11… UN RAPPEL IMPORTANT : la résurrection de Jésus-Christ est le fondement intégral de notre foi et de notre vie.

vs. 12-28… UNE RÉALITÉ IMPORTANTE : la mort et la résurrection de Jésus-Christ est le message central de l’Évangile et le point tournant de notre vie.

vs. 29-34… UNE RÉALISATION IMPORTANTE : la mort n’est pas la fin de la vie. Il y a une existence après la mort.

Quelques observations

Paul continue en rappelant aux chrétiens de Corinthe quelques réalités importantes. Nous pourrions dire de ces versets que Paul fait une genre de confession de foi pour l’église. Prenez notes de l’importance que Paul accorde à l’autorité de la Parole de Dieu confessée et appliquée à la vie de tous les jours.

vs. 2 Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain.

… l’Évangile n’est pas un rite de passage, c’est une espérance qui me fait vivre pour Dieu.

vs. 3-4 … selon les Écritures.

… il y a un sens à la mort et la résurrection de Jésus. La vie a un sens qui vaut la peine d’être vécu.

vs. 5-8 … il est apparu.

… On nous affirme que Jésus est réellement mort et ressuscité. C’est un fait. Ce n’est pas une fable, une belle histoire, une promesse, ou une affirmation sujette à interprétation.

Paul continue son argument en identifiant une réalité importante. Nous allons mourir, mais l’espérance du Chrétien est dans quelque chose qui est plus « réelle » que la mort. La mort n’est qu’un rite de passage pour l’au-delà. Cette réalisation affecte grandement notre manière de vivre sur terre en attendant.

vs. 14 Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine.

… tout ce que nous sommes et tout ce que nous professons dépendent de l’authenticité de la resurrection de Jésus.

vs. 19 Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes.

… pourquoi vivre de manière à me rendre malheureux ?

… est-ce que la vie Chrétienne vaut la peine d’être vécue ? Est-ce que l’Évangile vaut la peine d’être annoncé ?

vs. 24-25 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous les ennemis sous ses pieds.

… Christ est Roi ! L’ordre des choses actuelles ne subsistera pas pour toujours. L’histoire a un sens et un dénouement.

Paul finit son argument en mettant l’emphase sur les implications de la résurrection dans cette vie. Par exemple, si je sais avec certitude que dans 2 semaines je déménage pour la Chine, il est fort probable que je vais changer certaines choses dans ma vie courante pour me préparer à une telle réalité. Peut-être que je vais m’intéresser au Chinois, je ne vais pas m’acheter une nouvelle auto, ou m’abonner à une revue, ou même commencer un abonnement à des services particuliers. Pourquoi? Parce-que quelque chose de majeur va arriver avec certitude qui affecter le cours de ma vie. C’est quand même intéressant que nous basons beaucoup de nos décisions sur une espérance quasi-aveugle de vivre indéfiniment. Pourquoi ne pas baser notre espérance sur la réalité de la résurrection?

vs. 32 Si c’est dans des vues humaines que j’ai combattu contre les bêtes à Éphèse, quel avantage m’en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, Mangeons et buvons, car demain nous mourrons.

… si la promesse de la resurrection n’est pas une meilleure vie que celle qui prend fin à la mort, alors pourquoi vivre en vue de l’éternité ? Manges et bois car demain tu meurs !

vs. 33 Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs.

… l’espérance de l’Évangile va a contresens de la pensée populaire du monde. Ce que l’on voit et ce que l’on peut toucher est souvent plus attirant que ce en quoi on espère.

vs. 34 Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.

… Qui suis-je aux yeux de Dieu ?

Conclusion

Qu’est ce que ça change dans ma vie qu’il y a une résurrection après la mort? Faut-il encore que je crois qu’il y a un au-dela après la vie sur terre. Mais à part cela? Si l’évangile est une réalité, la resurrection est aussi une réalité. Qu’est-ce que ça change dans ma vie alors?

Voici quelques domaines de réflexion en terminant…

  • Comment l’évangile affecte mes relations au travail, avec mon patron par exemple?
  • les gens que je rencontre?
  • l’éducation de mon enfant à l’école?
  • ma participation dans la vie de l’Église?
  • ma préoccupation sur ma santé?
  • mes conflits interpersonnels?
  • l’argent que je choisis de garder, et celle que choisi de dépenser?
  • les besoins de ma communauté?

4 réflexions sur “Un fondement pour la vie

  1. La Résurrection de Jésus, est la confirmation que Dieu a pleinement acceptée le Sacrifice de Christ, en Expiation et Propitiation, pour le Péché. Cette Résurrection est la Garantie que ceux qui mettent leur Confiance en Jésus et en Son Oeuvre, vont aussi, avec Jésus, ressuscités. Comme il le fut écrit précédemment par l’auteur de l’article, le Résurrection est le démonstration puissante, de la Toute-Puissance de Dieu et de Sa pleine et entière Victoire sur Satan, le Péché et la Mort. Ces ennemis de LA Vie, n’ont plus « droit de cité » chez ceux qui appartiennent à Christ ….. Cet Ennemi, l’Adversaire .. de Dieu a été rendu à l’impuissance par la Résurrection, ( de même que la Loi, le Péché et la Mort ) quoi qu’avant, il n’avait ( et n’a encore ) que la latitude de manoeuvre qu’il lui était donné d’avoir. ( Job 1 ) maintenant, s’il y a une exhortation digne de la Résurrection, qu’elle soit que: « Ceux qui sont ressuscités avec Christ, s’attachent aux choses d’en haut, où Christ est assis à la droite du Père » … car c’est là aussi, que ceux-ci, sont assis en Christ.
    Que Dieu donne cette sagesse nécessaire pour savoir ce qui peut nous aider à mieux le connaître et le servir et à savoir ce qui doit être « mis de côté », pour ne pas nous embarrasser, dans notre pélerinage, ici-bas.

  2. Altérer la doctrine de la venue, de la mort et de la résurrection de Christ, c’est ramener les âmes dans un milieu où Satan a toute puissance.

    Dieu n’accepte pas de compromis et jugera les hommes à la manière dont ils ont traité son Fils bien-aimé, ont estimé son œuvre et respecter sa doctrine. La mort et la résurrection de Christ, sont inséparables. Si l’on n’accepte pas l’Évangile de la résurrection, tout s’effondre, l’œuvre du salut, le pardon des péchés, la justification; le Sauveur lui-même.

    Les choses terrestres ne peuvent que nous enlever la force, la joie, l’assurance et la paix!

    Que Dieu nous maintiennent fermement dans ce simple Évangile: la mort de Christ pour notre salut, dont le fruit est sa résurrection et le don de l’esprit qui sont à la fois le sceau de son œuvre et les prémices de notre propre résurrection à son retour pour une vie éternelle avec lui. AMEN

  3. Ce qui est aussi souligné par Paul dans 1 Cor 14, c’est que ce qui caractérise l’Assemblée, c’est l’ordre, l’ordre c’est l’obéissance intégrale à la Parole. L’apôtre s’adresse d’abord aux hommes puis aux femmes dans l’assemblée. Paul indique clairement ce qui convient au caractère et à la position de chacun d’eux, telle que la parole de Dieu nous la dépeint.

    Je crois qu’aujourd’hui, l’esprit qui souffle dans le dans le monde chrétien, n’est pas toujours l’Esprit de Dieu mais celui du monde qui l’entoure. Il conduit les âmes qui n’y sont pas attentives dans un chemin de désobéissance à la Parole et à éviter les positions non populaire. Le commentaire de Paul ne permet pas de sortir la femme de la place qui lui est assignée.

    L’apôtre ne donne pas souvent ses recommandations comme des commandements en utilisant l’impératif, nous en trouvons à peine deux ou trois dans les écrits de l’apôtre Paul; et il est aussi remarquable qu’il en parle comme s’il prévoyait la désobéissance de la chrétienté à venir. Il prend soin d’utiliser la forme du commandement primordial, ce que les croyants sont tentés de considérer comme une question de détail, à laquelle il leur est loisible de ne pas se conformer. Devant cette indifférence coupable et ce parti pris, l’apôtre dit : «Si quelqu’un est ignorant, qu’il soit ignorant!»

    De plus, l’apôtre Pierre en parlant de Paul nous rappelle la justesse de ses écrits « C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine. » 2Pi 3 :16

    Soyons attentifs et obéissants à toute la Parole; pas juste à celle les moins dérangeantes, c’est obligatoire pour tous les choses de notre vie chrétienne, et devant un commandement impératif, la soumission immédiate est nécessaire. N’oublions pas que l’ordre dans l’Assemblée de Dieu est donné en exemple aux anges qui y voient la sagesse de Dieu.

  4. Excellente exhortation, qui remet TOUT à sa juste place. On aurait pu aussi rajouter …. notre notion du bonheur et du succès et du plaisir. Après tout, si c’est dans cette vie que nous espérons et si notre engagement n’est que religieux ( c’est à dire sans la Résurrection et les promesses qui viennent avec ) nous sommes effectivement les plus malheureux des hommes, ne participant point à la « fête » et ne retirant que des « privations » ou des « miettes » de ce que le monde offre. MAIS …. notre Espérance Accomplie, en Jésus, nous permet de voir au-delà de cette vie et de ce monde, et nous garde dans l’attente de ce que sera notre Véritable « style » de Vie.
    A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s