Une vengeance à non-sense


Le passage à l’étude cette semaine se trouve dans Matthieu 5.38-42. Je crois, dans mon estimation, qu’il y a peu de passages de la Bible qui sont si souvent mal interprétés et mal employés.

Ce à quoi Jésus fait référence lorsqu’il cite « une dent pour une dent, et un oeil pour un oeil » était une loi qui essayait d’exécuter une sentence proportionnelle au crime commit. La motivation pour cette loi (communément appelé lex talionis par les Romains) n’est pas une permission pour une rétribution de mal envers quelqu’un, mais un guide pour exercer une justice proportionnelle à l’offense commise.

La vengeance personnelle ne figure pas dans la loi de l’Ancien Testament. La loi du talion doit être comprise comme étant un exercice d’une justice publique par les autorités mandatés de le faire. Ce n’est pas une loi au niveau personnel, un genre de cheque en blanc qui m’autorise à rendre le mal pour le mal à quelqu’un qui m’a offensé. D’ailleurs, Lévitiques 19.18 par exemple défend au peuple d’Israël de se venger de son adversaire. Et Romains 12.19 nous rappelle, « A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. »

C’est dans ce contexte que Jésus parle de tendre la joue droite et de donner son manteau. Il faut comprendre ici que l’appel du Chrétien est de ne pas tomber dans les ruses de l’Adversaire en utilisant ses stratagèmes pour supporter une bonne cause. L’insulte est réel. Nous ne sommes pas appelés à ignorer l’injustice, mais à la désigner comme elle se doit, de combattre l’injustice avec la justice, la vérité, et l’amour de Dieu. La vengeance personnelle n’accomplit pas la volonté de Dieu. Elle ne fait que nourrir mes désires les plus trompeurs et honteux.

Une réflexion sur “Une vengeance à non-sense

  1. Cette « loi du tallion » fut donnée afin d’enseigner la valeur d’une réparation …. un cheval pour un cheval, une maison pour une maison et une vie pour une vie …… C’est un enseignement à ne pas tenter de diminuer ou d’augmenter le prix, à l’avantage du plus « croche » des partis impliqués. aujourd’hui, des évaluateurs vont justement travailler dans cette direction afin que la compensation donnée par une assurance, soit adéquate.
    Que dire de la valeur qui fut attribuée à ceux que Dieu s’est réservés …. c@d, la Vie sans défauts et sans tâches de Jésus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s