Le but de mon obéissance?


Aussitôt après, il obligea ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté… (Marc 6.45)

Je réfléchissais sur ce passage hier, et je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer combien cela me semblait étrange que Jésus demande à ses disciples de traverser le lac sans lui. Je m’imagine la scène. Voilà les disciples en train de ramer. Ils sont des pécheurs très habiles et habitués au lac. La tempête arrive, et là ils sont pris au milieu des flots. Jésus arrive, mais il semble se diriger vers l’autre rive sans rejoindre les disciples dans la barque. Pourquoi Jésus était-il resté sur la montagne pour prier? Comment allait-il rejoindre les disciples? Quand? Et pourquoi ne pas aller dans la barque? Étrange cette manière de procéder!

Voici ma remarque : quand Jésus a dit aux disciples de le rejoindre sur l’autre rive, je crois que Jésus et les disciples avaient deux idées différentes en tête.

Disciples : aller de l’autre côté du lac…

Jésus : apprenez à dépendre de moi…

Dans mon expérience de vie chrétienne, je remarque de plus en plus que ce que nous croyons être le but n’est peut-être pas le but que Dieu a pour nous. Souvent, le but de Dieu dans nos vies est ce que nous considérons être le processus, l’entre-deux, le parcours que nous avons à franchir pour arriver au but. Comme les disciples, nous sommes tellement pressés d’arriver sur l’autre rive, que nous ne prêtons pas attention à Jésus qui marche sur l’eau pas si loin de nous.

Quelle est mon attente vis-à-vis des desseins de Dieu dans ma vie? Son dessein premier est que nous apprenions à dépendre de sa puissance et de ses promesses présentement. Même si l’histoire rédemptrice a un début et une fin, Dieu ne semble pas préoccupé par les lignes d’arrivée devant moi. Même l’apôtre Paul y fait référence en faisant allusion à la course dans laquelle il participe. (2 Tim 4.6) La course n’est qu’un parcours ici-bas, mais le but n’est pas une ligne d’arrivée, un accomplissement, ou même un niveau de performance. Le but est de dépendre toujours de plus en plus sur Jésus Christ, le chef de ma foi.

Qu’est ce que Jésus me demande de faire aujourd’hui? Nous avons tous des agendas bien remplis avec des buts plus ou moins précis. Mais, avons-nous conscience du but de Dieu pour notre obéissance? Dieu est occupé à me montrer qu’il peut marcher sur les flots cahoteux de ma vie présentement. Si nous avons un autre but en tête, nous risquons de manquer de précieux moments en sa présence.

2 réflexions sur “Le but de mon obéissance?

  1. Je trouve intéressant la manière que tu utilise le mot « exégèse » pour décrire notre imitation de Christ. En effet, un des premiers commandements de Jésus dans les évangiles (sinon le premier) et de se repentir de suivre notre propre voie et de le suivre. (Matt 4.19 et les autres synoptiques) Ce thème suit la lignée du thème principal des prophètes que l’Éternel envoya à son peuple dans l’AT. Jésus nous invite à le suivre, mais pas juste à le suivre, mais à l’imiter comme tu l’as si bien décrit. Nous pouvons seulement le suivre si il fait de nous ses fils. Merci pour cette explication enrichissante.

  2. Ce que Dieu donne aux Siens, c’est entre autre, cette Dignité de « fils de Dieu ».
    De même que Jésus, LE Fils de Dieu, l’Unique ( Monogenes= le seul de la « généalogie divine », de la même espèce, parenté ) est Celui qui a fait l’exégèse de Dieu ( Jean 1-18 ) … ainsi, ceux qui, devenus « enfants de Dieu » par la Nouvelle-Naissance et la Régénération de l’Esprit, ont le mandat d’être, à l’image de Jésus, des « exégèse » de leur Père Céleste, en étant de « petits Christ », c@d, des Chrétiens.
    Comme Jésus a toujours fait la Volonté du Père, ce qui est agréable au Père ( Jn 8-29 ) et qu’il ne fait rien de Son propre « chef » mais qu’Il parle selon ce que le Père enseigne ( Jn 8-28 ) .. nous aussi, nous devons apprendre à dépendre de Dieu et de Lui seul.
    Comme Jésus a appris l’Obéissance par les choses qu’Il a souffertes ( Héb 5-8 ) …. nous l’apprenons aussi de la même manière que Lui. Le serviteur n’étant pas plus grand que le Maître …..
    ce n,est pas tant ce que nous faisons, que ce que nous sommes … et ce que nous sommes, si nous le sommes, ce sont des « fils de Dieu », qui à l’image de Jésus, allons penser et agir en « fils de Dieu » .
    Merci pour la méditation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s