Les priorités à la bonne place (Agée 1.1-15)


Série dans l’AT

lire Aggée 1.1-15

Imaginez que vous venez de recevoir en héritage un chalet dans le nord, et que vous décidez de partir pour y passer les vacances avec votre famille. Sauf que… lorsque vous arrivez, vous vous rendez vite compte que le chalet à besoin d’attention immédiate. Pendant deux semaines, vous êtes tellement préoccupé par la condition du chalet que vous vous rendez compte que vous n’êtes pas en train d’avoir du plaisir ensemble en famille. On pourrait se poser la question, « non mais, est-ce que tu as mis tes priorités à la bonne place? »

Écoutez bien. La question n’est pas de savoir si j’ai les bonnes priorités. Les priorités se font toutes seules. Ce sont souvent nos circonstances qui nous les dictent. La question est celle-ci, « est-ce que mes priorités sont à la bonne place? »

Nous sommes en 520 av. J.-C. On estime qu’environ 50,000 membres du peuple de Dieu auront fait le voyage de Babylone à Jérusalem pour se refaire une vie dans la terre promise, une ironie à ce moment-là, car la région avait été dévastée, ravagée, et avait grandement dépéri.

Dès le début du retour de la captivité, une des priorités fut de reconstruire le temple. C’était d’ailleurs la motivation pour la requête de Néhémie devant le roi Artaxerxès.

Note : C’est intéressant de voir que dans la conception de Néhémie, la consécration du peuple ne se limite pas au temple. Néhémie avait à coeur de rebâtir la muraille et les portes de la ville. Mais, quand vous lisez son récit, vous ne pouvez pas ignorer le fait qu’il fait appel aux sacrificateurs et aux lévites, et que lorsqu’ils achevèrent une partie de la muraille ou une porte, ils la consacraient à l’Éternel. Jérusalem devait être en quelque sorte, la cour intérieure d’un temple spirituel représentée par un peuple qui est consacrée à Dieu. Le temple en était le lieu très saint.

Le temple avait été brûlé et détruit en 586 av. J.-C., un peu plus d’une génération avant le retour d’Israël dans leur pays en 538 av. J.-C. Et on nous dit que la construction du temple aurait commencé en 536 av. J.-C., quarante ans après qu’il fut détruit. Sauf que… 16 ans plus tard, on n’entend plus le bruit du marteau autour du temple. Le temple n’est toujours pas construit. C’est un chantier abandonné. Les enfants d’Israël avaient commencé les travaux, mais ils ne s’étaient pas rendus au bout.

C’est grâce au ministère d’Aggée et de Zacharie que le temple fut enfin achevé en 520-516 av. J.-C.

Leçon

Il est facile de faire passer certaines choses avant l’oeuvre de Dieu. Ce que nous ne réalisons peut-être pas c’est que nos vies sont maintenant intimement liées aux plans de Dieu. Nous faisons partie de son peuple. Les priorités de Dieu affectent maintenant nos vies. Il est en train d’appeler un peuple à Lui-même pour lui ressembler.

Application

La réussite de nos priorités (comme enfants de Dieu) est directement reliée à l’emplacement de cette priorité dans le plan de Dieu pour ma vie. En d’autres mots, la bénédiction de Dieu dans les différents domaines de ma vie est affectée par la priorité que j’accorde à l’oeuvre de Dieu dans ma vie.

Ex. : Tu recherches le succès au travail… est-ce que ton but est de refléter l’intégrité, la patience, la créativité et une attention particulière qui honorent Dieu dans ton travail? Tu cherches le succès dans ton foyer… est-ce que ta priorité dans ta famille est de mettre en évidence l’oeuvre de Dieu? etc.

Illustration personnelle

Un des pasteurs sous lequel j’ai grandi dans la foi était un homme qui eut l’opportunité d’étudier à la Faculté de Droit de Harvard aux É.U. Avant d’entrer aux études, il avait pris l’engagement de mémoriser et de méditer sur des sections du Nouveau Testament. Son but était de mémoriser le Nouveau Testament. Ça lui a pris 10 ans, mais au bout de 10 ans, il a attribué son succès professionnel à la puissance de la Parole de Dieu qui renouvelait son intelligence. Et aujourd’hui, en dépit d’être un pécheur sauvé par grâce, il exerce un témoignage puissant au travers d’une église qui oeuvre auprès des enfants de familles défavorisées de la ville. Il est fort probable qu’en ce moment même, il est train de prêcher l’évangile à plus d’une centaine de familles que l’église s’est engagée d’amener au culte par autobus.

Est-ce que mes priorités sont à la bonne place?

1) Une tendance naturelle : on se donne des excuses

Aggée 1.2 « Ce peuple dit : Le temps n’est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l’Éternel. »

Pourquoi? Opposition de la part des habitants du pays, et il y avait l’édit de l’empereur qui les empêcha de continuer pour un temps (Esdras 4).

Qu’est-ce qu’on fait devant des difficultés? Est-ce que l’on capitule, ou est-ce que l’on cherche la face de Dieu en se basant sur ce que Dieu nous a promis?

12 Vous m’invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai. 13 Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur. 14 Je me laisserai trouver par vous, dit l’Éternel, et je ramènerai vos captifs; je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l’Éternel, et je vous ramènerai dans le lieu d’où je vous ai fait aller en captivité. (Jer 29:12-14)

Attention : À force de me donner des excuses, on peut sombrer dans ce que l’on peut décrire comme le « brouillard de l’indifférence. » On n’aime pas être dérangé dans notre routine.

2) Un regard juste : considérez attentivement vos voies

Aggée 1.5 et 7 … considérez attentivement vos voies…

Aggée fait le lien entre la misère dans laquelle se trouve le peuple de Dieu quand ils ont décidé de ne plus mettre l’oeuvre de Dieu à la première place (v.6)

Illustration : Ça me rappelle une phrase classique de notre cher Dr. Phil à la télé dans le temps où je l’écoutais. Après avoir écouté l’invité se justifier dans sa façon de faire, le Dr. Phil lui demande, « Pis, comment ça fonctionne pour toi en ce moment? » Ce n’était pas une question, mais plutôt une façon de se rendre à l’évidence qui si tu es rendu au point d’avoir une consultation avec un conseiller, c’est que ça ne va pas trop bien?

Est-ce que tu considères attentivement tes voies? Et puis, comment ça fonctionne pour toi en ce moment? Penses-tu qu’en continuant de même que les choses vont changer pour le mieux d’elles-mêmes?

Comment ça va dans ta croissance avec Dieu en ce moment? Comment va la bataille entre la chaire et ton esprit? Comment ça va à l’église? Est-ce que nous sommes en croissance ou en décroissance?

Considère attentivement tes voies!

3) Un premier pas : « monte la montagne »

8 Montez sur la montagne, apportez du bois, Et bâtissez la maison : J’en aurai de la joie, et je serai glorifié, Dit l’Éternel. 9 Vous comptiez sur beaucoup, et voici, vous avez eu peu; vous l’avez rentré chez vous, mais j’ai soufflé dessus. Pourquoi? dit l’Éternel des armées. À cause de ma maison, qui est détruite, Tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison. 10 C’est pourquoi les cieux vous ont refusé la rosée, Et la terre a refusé ses produits. 11 J’ai appelé la sécheresse sur le pays, sur les montagnes, Sur le blé, sur le moût, sur l’huile, Sur ce que la terre peut rapporter, Sur les hommes et sur les bêtes, Et sur tout le travail des mains. (Aggée 1.8-11)

« La route qui mène à l’enfer est pavée de bonnes intentions. » (auteur inconnu)

Quelles sont les bonnes intentions, les bons désires que Dieu t’a donné dernièrement? Quelles idées inspirées a-t-il déposées dans ton coeur? Qu’en as-tu fait?

Il y a des circonstances où Dieu dit « attend. » Mais la plupart du temps, Dieu nous invite à faire un pas, à poser un geste de foi, afin qu’il puisse se montrer puissant dans nos vies, et afin que nous puissions grandir dans la foi.

9Car l’Éternel étend ses regards sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le coeur est tout entier à lui. (2 Chron 16.9)

Monte la montagne qui se tient devant toi, et offre une louange à l’Éternel sur cette montagne!

Conclusion

Nous avons tendance à mettre de côté des priorités essentielles dans nos vies à cause des difficultés ou parce que les circonstances ne nous sont pas favorables. Dans de tels moments, nous risquons de sombrer dans un genre de « brouillard d’indifférence. »

L’Éternel nous invite à considérer attentivement nos voies et de regarder si cette manière d’agir aboutit réellement au succès. L’Éternel nous invite, vous et moi à prendre un pas de foi pour le louer sur sa montagne, là où Dieu se trouve. Dieu est glorifié et je suis béni lorsque je l’obéis par la foi.

Quelques applications personnelles

  • Est-ce que je suis motivé par la crainte de l’Éternel?
  • Est-ce que je fais le bien que je sais faire?
  • Nous avons distribué des traités, mais ce n’est qu’une étape de base. Comment est-ce que j’ai utilisé la formation pour l’évangélisation avec les gens que je rencontre?
  • Est-ce que je prie régulièrement que Dieu m’envoie vers quelqu’un qui le cherche? Est-ce que je suis sensible à ses besoins et disposé à lui accorder de l’aide?
  • Est-ce que je prends le temps pendant la semaine de prier, d’intercéder pour les autres? Est-ce que je prends le temps d’écouter les besoins de nos frères et soeurs et pas seulement de parler de mes préoccupations?
  • Est-ce que j’invite les gens à venir écouter la Parole de Dieu à l’assemblée, ou est-ce que j’ai honte de mon église? Dans quels domaines est-ce que Dieu me demande de faire une contribution pour que l’église soit plus accommodante pour les autres?
  • Est-ce que j’ai un amour sincère pour mes frères et soeurs qui contamine les gens autour de moi?
  • Est-ce que je suis régulièrement à l’écoute de Dieu au travers de sa Parole pendant la semaine? Est-ce que je lis et j’étudie la Parole de Dieu pour moi-même? Est-ce que je partage la Parole de Dieu avec ma famille à la maison?

12 Zorobabel, fils de Schealthiel, Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et tout le reste du peuple, entendirent la voix de l’Éternel, leur Dieu, et les paroles d’Aggée, le prophète, selon la mission que lui avait donnée l’Éternel, leur Dieu. Et le peuple fut saisi de crainte devant l’Éternel. 13 Aggée, envoyé de l’Éternel, dit au peuple, d’après l’ordre de l’Éternel : Je suis avec vous, dit l’Éternel. 14 L’Éternel réveilla l’esprit de Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et l’esprit de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et l’esprit de tout le reste du peuple. Ils vinrent, et ils se mirent à l’oeuvre dans la maison de l’Éternel des armées, leur Dieu, 15 le vingt-quatrième jour du sixième mois, la seconde année du roi Darius. (Aggée 1.12-15)

Note d’interprétation

Précher à partir de l’AT pose certains défis lorsque l’on considère la place que l’on accorde à l’obéissance de la loi comme réponse au commandement de l’Éternel pour lui plaire. Mais si on considère ce sur quoi l’Éternel exprime son plaisir, nous pouvons percevoir à quel point la foi semble prendre les devants, même dans l’AT.

L’épître aux Hébreux est particulièrement utile sur ce point et nous accorde une genre de clé d’interprétation pour faire le lien entre l’obéissance à la loi comme condition de l’ancienne alliance, et la foi comme l’expression ultime de cette obéissance pour plaire à Dieu. C’est la foi de celui qui obéit qui est récompensée autant dans l’AT que dans le NT. L’objet de cette foi est préfigurée dans l’AT par les rites et les sacrifices, et devient la motivation pour obéir à la loi qui préfigure le comportement du Chrétien sauvé par grâce. (Lire Hébreux 8 à 10 pour une étude plus approfondie.)

11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. 13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, 14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! 15 Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis. (Hébreux 9.11-15)

19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20 par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, 21 et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, 22 approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. (Hébreux 10.19-22)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s