Un amour qui est conditionnel (Jean 14.15)


Si vous m’aimez, gardez mes commandements. (Jean 14.15)

Nous sommes souvent encouragés de pratiquer les disciplines chrétiennes au cours de notre vie. Le pasteur nous le rappel au travers de ses exhortations le dimanche, on le chante dans nos temps de louange, on l’entend de nos frères et soeurs qui affirment l’existence d’un temps riche dans la Parole au cours d’un témoignage, et en dedans de nous, on ressent que l’on devrait après tout, avoir Dieu à la première place de nos vies. Sauf que… nos horaires se chargent si vites, et à la fin de la journée, on a peut-être l’impression que l’on a tout simplement fait beaucoup de petites choses. On peut alors se demander où Dieu se trouve dans tout cela.

Si vous m’aimez, gardez mes commandements. (Jean 14.15)

Le verset en question nous donne une condition, « SI. » Si vous m’aimez… Dieu ne nous oblige pas à l’aimer, ni à faire ses commandements. Il faut bien saisir les implications de cette vérité dans nos vies. Le commandement de Dieu est de lui faire confiance. C’est quand je fais confiance à Dieu dans les petits détails de ma vie que j’apprends à l’aimer. Et c’est quand j’apprends à l’aimer que je trouve la motivation de garder ses commandements.

J’ai peur que trop souvent, les chrétiens se mettent des bâtons dans les roues parce qu’ils essaient de trouver la motivation pour obéir aux commandements de Dieu sans concentrer leur attention sur l’état de leur amour pour Dieu. Dieu ne nous donne pas des règles à suivre, même pour être un de ses disciples. Si je suis motivé par l’amour pour lui, je n’hésiterais pas de lui obéir. Si j’hésite, c’est peut-être parce qu’il y a quelque chose de plus important que Dieu. (bien souvent mon ego)

C’est quand j’apprends à obéir par amour pour Dieu que j’accomplis ma vraie destinée. Ceci implique que lorsque je lui obéis dans les petits détails de ma vie, j’ai l’impression d’avoir un petit aperçu de Dieu dans ma journée. Chaque petite oeuvre, petit travail, action, si banale qu’elle puisse paraître est une opportunité de mettre ma foi à l’oeuvre et de rencontrer Dieu dans ma journée. Et si tel est le cas, il est fort possible que mon obéissance même dans ces petites choses fait en sorte que j’ai une influence plus grande sur des milliers d’individus que je ne vois pas lorsque je suis en train d’obéir Dieu dans la chose que je fais.

Aimer Dieu n’implique pas nécessairement une oeuvre grandiose dans ma vie. Mais l’obéissance motivée par un tel amour m’amène toujours à participer à quelque chose de beaucoup plus grandiose et plus signifiant que la simple chose que je suis occupé à faire.

3 réflexions sur “Un amour qui est conditionnel (Jean 14.15)

  1. C’est que pour beaucoup trop de gens, la définition de ce qu’est l’Amour, selon Dieu et de Dieu, n’est pas comprise ou tout simplement pas acceptée comme telle.
    Je me souviens de ces gens ( et il y en a encore des tonnes ) qui cherchaient à « tomber en amour » avec Dieu ou à « être en amour » avec Dieu ….. ils cherchaient le moyen de « déborder de sentiments » et d’être contrôlés par ces sentiments de la même façon qu’un « coup de foudre » ……. « d’amour », donne des « ailes » et tout le reste.
    Ce qui défini l’Amour de Dieu, selon Dieu, c’est le mot Agapé, ( et ceci est un parfait exemple de pourquoi la reconnaissance de la Parole de Dieu, Plénière et Verbale ( les MOTS voulus et utilisés par Dieu ) est d,Importance capitale, pour comprendre et de ce fait, appliquer la Parole de Dieu, dans notre vie ) et ce que ce MOT révèle, c’est que pour Dieu, et selon Dieu, l’Amour est un Engagement …… Il n’est pas une émotion …. un Engagement, Volontaire, Désintéressé et Inconditionnel.
    Ainsi, Jésus affirme que, celui qui affirme Aimer Dieu, va le démontrer par sa façon de garder les Commandements de Dieu, « coûte que coûte », Dieu ayant la « priorité » dans les choix/décisions du Disciple. L’Obéissance ayant plus de valeur que les sacrifices, est la façon choisie par Dieu, pour être « l’Amournomètre » de celui qui affirme aimer Dieu.
    L’Amitié ( Philea ), l’Affection Naturelle ( Storgue ), l’Éros ( le Plaisir des Sens ) et l’Épithumia ( cette « perte de contrôle » ) ont tous leur limites et leur point de rupture …… l’Agapé, dure à toujours et est LA Façon que Dieu aime et à laquelle, Il nous appelle à aimer.
    Garder la Parole de Dieu de cette façon, n’est pas un Légalisme froid, il est la manifestation d’un Amour ENGAGÉ envers Dieu, par l’Esprit de Celui qui opère tout en tous …….
    Notre motivation à aimer Dieu, est qu’Il nous a aimés le premier, et nous a montrés la Façon, par Jésus, LE Fils Éternel du Père qui, de toute Éternité, a toujours tout fait ce qui est agréable au Père …… Jésus a dit: « J’ai gardé Ta Parole » ( Il aurait pu aussi paraphrasé en disant: « Je t’ai Aimé » ) et Il nous appelle aussi à garder LA Parole de Dieu, comme Il l’a Lui-même fait.

    1. Merci pour ces précisions Guy. C’est bien apprécié! Que l’auteur de l’amour nous aide à comprendre et à pratiquer l’agapé de Dieu afin qu’il se manifeste plus clairement au travers de son Église. Sans l’amour de Dieu, les autres formes « d’amour » ne sont rien.

      1. Bienvenue « Yah, a Gracié » ( Jonathan=YaH, diminutif de YHWH, le Dieu de la Rédemption et Nathan=Grâce …. Le Dieu de la Grâce par la Rédemption ) ….
        Continue ton bon travail, selon l’Analogie de la Foi …..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s