Le compromis de ma foi (Galates 2)


Le plus qu’on lit et que l’on étudie le livre de Galates, on réalise que l’enjeu de la lettre de Paul est plus en rapport avec une question d’identité spirituelle que simplement une question de la loi vs la grâce. Certes, il est question de la loi. Mais je vous propose que la question de la loi soit plutôt une application pratique d’un principe que Paul semble véhiculer au travers de sa lettre. La vraie question au fond est une question d’identité. Est-ce que je me vois comme ayant une nouvelle identité en Christ, ou est-ce que je persiste à me construire une image de moi-même par mes propres forces?

Mais quel rapport il y a t il entre mon image de soi et la foi en Christ? En fait, notre image de nous-mêmes en rapport avec ce que Jésus-Christ a fait pour nous va droit au coeur de la foi biblique.

Je propose qu’avoir une image juste de nous-mêmes soit une condition essentielle pour comprendre la grâce de Dieu au salut. La question de l’image que le croyant se fait de lui-même en rapport avec Christ est à la base de sa vie chrétienne. C’était d’ailleurs le cas des chrétiens de l’église de Galates. Que répondre aux judaïsants qui affirmaient que pour être réconcilié à Dieu il fallait observer la loi de Moïse… devenir juif en fin de compte?

Si je dois vivre par la foi et que ce n’est pas en observant les lois de Moïse que j’ai accès à toutes les bénédictions de Dieu, alors où est mon exemple? Quels sont mes points de repère? Est-ce que je me permets certains compromis au niveau de ma foi?

Qu’est-ce qu’un compromis?

Lire Galates 2.1-14

Pour comprendre la motivation de l’apôtre Paul dans son épître, il d’abord considérer ce qui a influencé l’apôtre Pierre à compromettre sa foi. Les questions suivantes sont un guide pour identifier les facteurs qui ont contribué au compromis de Pierre.

  • Pourquoi Paul a-t-il repris Pierre? (voir Actes 10.13-16)
  • Quand est-ce que Pierre a-t-il commencé à ne plus prendre les repas avec les chrétiens non-juifs?
  • De quoi Pierre avait-il réellement peur?

Le ministère de l’apôtre Pierre était dirigé principalement vers les juifs de son entourage. Pierre semble être troublé que son interaction avec les païens affecte son ministère auprès de sa « paroisse. » L’apôtre Pierre aurait-il eu une crise d’identité quand il s’est retrouvé en présence de certains juifs? Son comportement semble indiquer qu’il avait peut-être peur de compromettre sa réputation. Pourtant c’est le même Pierre à qui l’Esprit de Dieu avait confirmé l’appel des païens à participer aux promesses du salut. (voir Actes 10.9-28)

Paul se sert de cette expérience pour illustrer une vérité importante au niveau de la foi du chrétien. Le compromis est en relation avec la conviction que Dieu me donne pour ressembler à Jésus-Christ. L’enjeu est entre le souci de l’opinion des hommes vs le souci de l’approbation de Jésus-Christ.

Note

Il est question de Jacques dans Galates 2. D’après le contexte, il s’agirait du même Jacques qui fut le personnage central dans l’Église de Jérusalem, frère de Jésus, et auteur probable de l’épître qui porte le même nom. (Jn 7.3 ; Ac 1.14 ; Matt 13.55 ; Jud 1.1) … à ne pas confondre avec Jacques le fils de Zébédée, le frère de l’apôtre Jean qui fut mis à mort par le roi Hérode en 44 après J.-C. au début du ministère des apôtres. (Actes 12.1-3)

Le récit biblique (Actes 15 et 21) ainsi que l’histoire nous présentent une image de Jacques qui cherche à oeuvrer auprès de ses confrères juifs pour les amener au salut en Jésus-Christ. Il s’identifiait aux coutumes juives pour gagner leur écoute. Selon l’historien Josephus, Jacques aurait été mis à mort en 61 apr. J.-C. lors d’une révolte juive après la mort du gouverneur Festus.

Questions pour réflexion personnelle

Puisque la vie en Christ est centrée sur notre foi en ce qui Christ a déjà accompli pour nous, quels sont les choses qui viennent nuire à notre foi? … Nos convictions?

Quels sont les compromis que je me suis permis de faire pour plaire à certains individus?

Est-ce que je trouve mon approbation dans ce que Jésus a déjà accompli pour moi ou dans ce que les autres disent ou pensent de moi?

2 réflexions sur “Le compromis de ma foi (Galates 2)

  1. Jonathan, voici un résumé de l’école du dimanche que nous avons eu cette semaine qui je crois est en ligne (in line) avec la question d’identité dont tu fais mention ci-dessus.

    The grace of God does not allow preferential place in his kingdom (Mat. 20:1-16) nor in the church of the Lord (Mathieu 6-1:4).

    Mathieu 20, 1-16: The master of a house

    1For the kingdom of heaven is like the master of a house, who went out early in the morning to get workers into his vine-garden. 2 And when he had made an agreement with the workmen for a penny a day, he sent them into his vine-garden… let the workers come, and give them their payment, from the last to the first. 9 And when those men came who had gone to work at the eleventh hour, they were given every man a penny… They made a protest against the master of the house, 12 Saying, These last have done only one hour’s work, and you have made them equal to us, who have undergone the hard work of the day and the burning heat… So the last will be first, and the first last.

    Meditation: God ‘generosity and compassion are extraordinary. The laborers who worked all day and received their payment complain that the master pays the late afternoon laborers the same wage. God ‘grace opens the doors of his kingdom to all who will enter both those who have labored a life-time for him and those who come at the last hour. While the reward is the same, the motive for one’s labor can make all the difference. Some work for reward and recognition forgetting that salvation is a grace (gift) from God. Others work with love and joy working for the glory of God. The Lord calls his disciples to serve God and neighbor with open heart, joy and humility. Do you find joy in giving freely to others or are you expecting recognition and a better place in God’s Kingdom? There is no preferential place in God’s Kingdom. The Kingdom of God is the same for all believers, (late-early-strong-weak), what matters to God is not the quantity but the quality of our open heart.

    Mathieu 6:1-4; Give in secret

    1 Take care not to do your good works before men, to be seen by them; or you will have no reward from your Father in heaven. 2 When then you give money to the poor, do not make a noise about it, as the false-hearted men do in the Synagogues and in the streets, so that they may have glory from men. Truly, I say to you, they have their reward. 3 But when you give money, let not your left hand see what your right hand does: 4 So that your giving may be in secret; and your Father, who sees in secret, will give you your reward.

    Meditation: Our Lord warned against outward show in religious duties. What we do, must be done from an inward principle, that we may be approved of God, not that we may be praised of men. In these verses we are cautioned against pride, in giving alms. Take heed of it. It is a subtle sin; and vain-glory creeps into what we do, before we are aware. But the duty is not the less necessary and excellent for being abused by hypocrites to serve their pride and power. The doom Christ passes, at first may seem a promise, but it is their reward; not the reward God promises to those who do good, but the reward hypocrites promise themselves, and a poor reward it is; they did it to be seen of men, and they are seen of men, and to maintain their power. When we take least notice of our good deeds ourselves, God takes most notice of them. He will reward thee; not as a master who gives his servant what he earns, and no more, but as a Father who gives abundantly to his son that serves him in complete humility. Here again, do you find joy in giving freely to others or are you expecting vain-glory and recognition and a better place in Lord’s church? There should be no preferential place in Lord’s Church. The Church of the Lord is the same for all believers (late-early-strong-weak), what matters to the Lord is not the quantity but the quality of our open heart.

    Let us pray: Lord, may I serve you and my neighbor with a glad and open heart, not looking for how much I can get on earth or heaven, but rather looking for how much I can give for the glory of God. AMEN

    1. Merci Michel! Oui, l’étude que tu nous partage va dans le même sens que l’exhortation de l’apôtre Paul. Il est vrai que nous n’avons pas une place préférentielle au ciel en ce qui concerne nos oeuvres. Mais j’ajouterai quand même que nous avons une place préférentielle auprès de notre Père céleste à cause de sa grâce. Et c’est parce que nous avons une telle place auprès de Dieu à cause de l’oeuvre de son Fils que nous n’agissons pas pour prouver ou pour mériter quoi que ce soit, mais plutôt en signe de reconnaissance pour la place que nous occupons en Christ. En d’autres mots, nous faisons ce que nous faisons parce que nous sommes des enfants privilégiés par grâce. Nous partageons la même estime-de-soi que les juifs, mais pour une raison différente. C’est parce que Dieu nous a souverainement choisi par grâce que nous agissons comme des enfants graciés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s