Gardes ton coeur entier – Proverbes 4


Je devais avoir 10 ans. J’avais marché ce qui semblait être toute la journée. J’avais soif. J’avais faim. À mes pieds se tenait mon sac à dos, bleu marin, avec une gourde d’eau tiède presque vide. Nous étions une douzaine à peu près du même âge accompagné de deux adultes. Les rires et les plaisanteries du départ en fin de matinée furent remplacés par un drôle de silence interrompu par le bruit de nos semelles sur des pierres lisses qui jonchaient notre sentier de montagne.

Une de mes sangles s’était décrochée du sac, et mon sac de couchage commençait à glisser capricieusement de son nid perché au dessus de ma tête. Je m’étais arrêté pour réajuster la sangle et puis prendre mon souffle. Quel paysage magnifique! Tout d’un coup, je m’aperçois de quelque chose que je n’avais pas réalisé. J’suis tout seul! Le reste du groupe avait continué sa route.

Je fis quelques pas en course pour rattraper mon retard. Rien. Certes il y avait le sentier, mais on pouvait aussi voir des petits sentiers entrelacer mon sentier et confondre les choses. Stupides bêtes ces brebis! Pourquoi ne peuvent-elles pas simplement suivre leur berger à la queue-le-le? Je commençais réellement à douter du chemin à suivre maintenant.

Puis, venant presque de nulle part, j’entendis mon nom. Et au travers de mes larmes, je vis… RICO! Mon ami Rico qui faisait partie du groupe. Je repris la route avec Rico qui m’expliqua qu’il fallait suivre les quelques grosses roches avec une bande de peinture rouge et blanche le long du sentier principal. Ces roches étaient placées juste au bon endroit pour que nous puissions toujours voir la prochaine d’où on se tenait. Une bande rouge et une bande blanche à la fois, chaque roche marquée nous rapprochait de l’escale.

Je crois que vous saisissez où je veux en venir avec cette histoire. Il y a dans le coeur de chacun d’entre nous un instinct pour découvrir, un genre de curiosité naturelle pour l’inconnu. Mais cette curiosité n’est pas réellement libre de s’exprimer avec assurance à moins que l’on nous montre un chemin à suivre. Je m’explique.

Le monde est une aventure qui attend notre découverte, mais elle n’est pas sans risques. On peut se perdre, faire fausse-route, et même se faire mal, très mal. Nous avons besoin que l’on nous montre où se trouvent les bandes rouges et blanches dans nos vies. Nous avons besoin d’un guide qui nous attire vers la bonne vie, et qui nous met en garde contre les pièges. Si nous voulons prendre les meilleures décisions, nous avons aussi besoin de sagesse.

Contexte de Proverbes 4

Dans le livre des Proverbes, la sagesse est comparée à bien des choses, et une des images qui nous est donnée est celle d’un sentier sur lequel voyage un pèlerin. Proverbes 4 fait justement allusion à ce sentier et aux risques de s’éloigner du bon chemin. La route est parsemée d’embûches, et celui ou celle qui n’écoute pas l’instruction de la sagesse risque de se causer bien des ennuis. Proverbes 4 contient trois sections principales dans la perspective d’un père qui parle à son fils. Elles sont trois parties d’un même discours, mais chacune avec une emphase différente.

  • vs. 1-9 … écoutes mes paroles
  • vs. 10-19 … restes sur la bonne voie
  • vs. 20-27 … garde et protège ton coeur, ton corps

On peut les voir assis, là ensemble sur un banc dehors à côté de la maison en train de regarder un champ. Le père, avec son ton grave et sérieux, relate à son jeune fils son instruction, celle qui lui a été confiée par son propre père, et celle que lui-même a mise en pratique dans sa propre vie. Le père n’est pas le genre qu’on entend dire, “fait ce que je te dis et non ce que je fais.” Non. Le père fait partie de ceux qui ont écouté la voix de la sagesse. Il désire faire profiter à son fils les récompenses auxquelles il goûte déjà.

Le père n’est pas, non plus, le genre qui essaie de protéger son fils à tout prix comme un bonhomme Michelin afin d’éviter toute possibilité de se faire mal. Il va cultiver le caractère de son fils pour qu’il sache discerner la présence d’un danger et saisir la meilleure route à suivre. Le père sait très bien que la vie est potentiellement belle si on s’y aventure sagement.

Ce que le père a compris de son propre père est une vérité qui est souvent oubliée aujourd’hui: la vraie liberté n’est pas le pouvoir de faire ce que je veux, mais le pouvoir de faire ce que je devrais faire. La vraie liberté ne se tient pas avec les excès de toutes sortes, les passions à la dérive, et les fantaisies bon marché qui n’arrivent jamais à satisfaire nos appétits charnels. Cette manière de faire finit toujours par nous décevoir. La liberté, la vraie liberté, commence par un coeur renouvelé par Dieu lui-même. Un coeur qui est restauré et qui désire poursuivre l’amour de la justice et l’amour de la vérité.

En d’autres mots, le but ultime de la sagesse est de nous conduire à celui qui peut restaurer nos coeurs afin de suivre ce qui est bon et juste. La sagesse est autant ma motivation pour me tourner vers l’Évangile et le résultat d’accepter le message de l’Évangile pour ma vie. Comme la si bien dit Gilles hier, venir à Christ est tout une expérience. Ça change ma manière de vivre. Je ne vois plus les choses de la même manière.

Survol du chapitre

Proverbes 4.1-9 pourrait se résumer par l’exhortation suivante : écoute mes commandements…

Acquiert la sagesse : recherche, écoute, retient (4.1-2, 5, 7)

Embrasse la sagesse : donnes-y la place principale, elle te récompensera (4.4, 8)

Aime et chéris la sagesse : elle te protégera et t’exaltera (4.3, 6, 8-9)

 

Proverbes 4.20-19 se résume bien par la phrase : Reste sur la bonne voie

Garder l’instruction de la sagesse préserve ta vie (vs.10-13)

Ne te détourne pas de la sagesse quand tu n’es plus sûre de la route à suivre (vs.14-19)

 

Proverbes 4.20-23 et le thème central du chapitre se résume par le commandement suivant : garde et protège ton coeur par dessus tout

C’est la source de ta vie (4.23)

C’est la source de ton âme (4.20-22)

Un coeur gardé t’aidera à garder ta langue de dire du mal (voir Luc 6.45)

Un coeur gardé t’aidera à garder tes yeux fixés sur ce qui est bon (voir Marc 7.20-23)

Ce dernier commandement de gardes ton coeur est le point central de l’instruction du père envers son fils. Le fils est encouragé d’écouter les paroles de son père et rester sur le sentier tracé par son père afin de garder son coeur. Le but principal de l’instruction paternel est d’encourager le fils à garder son coeur par dessus toutes choses, car de là vient toute la vitalité de l’être.

Application

Quels principes est-ce que je peux appliquer dans ma vie pour m’aider à prendre de bonnes décisions?

  1. Souviens-toi des conseils de tes parents. Honore ton père et ta mère. Il y a une bénédiction rattachée à ce commandement. (Eph 6.2 …premier commandement attaché à une promesse)
  2. écoute attentivement l’expérience des autres. Dieu t’a donné deux oreilles et une bouche pour une raison. Apprends des expériences des autres. Ne dis pas bêtement, “Ça ne m’arrivera pas à moi.” Je suis meilleur que ça. Quand quelqu’un te partage son expérience de vie, exprime-lui ton appréciation. C’est un cadeau qu’il vient de te faire.
  3. Ne prends jamais une décision qui va mettre en danger la santé de ton âme, ton coeur. Il y a bien des zones grises dans la vie sur lesquelles la Bible ne se prononce pas explicitement. Dans de tels cas, tu dois veiller attentivement à garder un coeur entier. Dieu a créé ton coeur pour être épanoui quand il est tout entier. Dans quelle condition se trouve ton coeur en ce moment? Est-ce que ton coeur est entier devant Dieu, ou est-ce que ton coeur est en plusieurs morceaux? Si tu es marié, est-ce que ton épouse ou ton mari possède tout ton coeur?

“Un insensé ne prend pas plaisir à acquérir l’intelligence, mais seulement à exprimer son opinion.” (Prov 18.2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s