Aimer lundi (Série Proverbes)


Êtes-vous satisfaits avec votre emploi de ces jours-ci? Est-ce que vous aimez votre travail? Si je pouvais vous montrer comment trouver une grande satisfaction dans votre emploi, est-ce que cela vous intéresserait? Par exemple, si vous pouviez aller au travail avec une grande satisfaction après la fin de semaine? avoir hâte d’aller travailler? de bon coeur? Ça vous intéresse?

Dans la deuxième section du livre de Proverbes (ch. 10-29), nous nous rendons compte d’une transition quand nous arrivons au chapitre 10. Au lieu des leçons morales qui traitaient de l’état de santé du coeur dans les premiers 9 chapitres, nous lisons ce qui semble traiter des aspects pratiques de la vie courante. Il y a plusieurs manières de diviser ces 19 chapitres, mais l’approche la plus simple que j’ai retenue nous offre 5 grands thèmes :

  • la valeur du travail
  • la valeur de l’argent
  • la valeur des mots
  • comment élever des enfants matures
  • comment démontrer du bon “leadership”

Ce matin, nous allons considérer brièvement comment le livre des Proverbes nous motive à trouver un plaisir et une satisfaction réelle dans notre travail.

Note : Il est important de retenir que contrairement aux anecdotes ou leçons de sagesse que nous pouvons trouver dans d’autres écrits (autre que la Bible), le livre de Proverbes affirme que les débouchés de la sagesse biblique sont les conséquences naturelles de la crainte de l’Eternel. En d’autres mots, les écrits de sagesse dans Proverbes ne sont pas juste des anecdotes d’expériences vécues pour nous faire la morale. L’auteur de Proverbes nous rappelle que la crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse, et que la connaissance de celui qui est Saint (Dieu), c’est la vraie science de la vie. Prov (9.10) Le livre de Proverbes révèle une sagesse pratique imbue de la révélation divine pour montrer à l’homme comment il peut vivre selon les desseins de Dieu dans ce monde. La motivation du sage n’est même pas l’enchantement ou le prestige du succès, mais la satisfaction de vivre selon les desseins révélés de Dieu.

Est-ce que Dieu aime travailler? (perspective théologique)

La Bible commence par le récit du travail du Dieu Créateur. (Gen 1.1-2.3) Jésus a même affirmé que son Père continue de travailler aujourd’hui.

15Cet homme s’en alla, et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. 16C’est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu’il faisait ces choses le jour du sabbat. 17Mais Jésus leur répondit: Mon Père agit jusqu’à présent; moi aussi, j’agis.
(Jn 5.15-17)

Dieu nous a créé à son image et nous confiés la suprématie sur la terre au travers de notre travail.

28Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. (Gen 2.28)

C’est la chute (la désobéissance) d’Adam et Eve qui a faussé l’image de Dieu pour sa création. Le travail et l’accouchement d’un enfant se feront tous deux à la sueur de nos fronts par de durs labeurs, le risque, et la souffrance. Le travail, de par sa nature, implique maintenant une part de souffrances.

Mais la chute n’a pas seulement corrompu la terre, mais aussi le coeur de l’homme. À cause de cela, il y a la possibilité d’être paresseux, oisif, voleur, etc. (Voir Jacques 5.1-6) MAIS, dans le Nouveau Testament, nous apprenons que Christ renverse les effets de la chute et vient restaurer le travail comme étant une activité pleine de sens et pleine de valeur devant Dieu.

Ne sois pas un paresseux

La diligence (le travail) suit la sainteté chez le Chrétien. C’est d’ailleurs un principe universel qui se constate dans la nature. Si je laisse aller les choses par eux-mêmes, ils vont partir de l’ordre vers le désordre. Si je laisse ma vaisselle dans le lavabo par exemple, au bout d’une journée ou deux, si je ne fais rien, je constate du désordre! Le désordre ne demande aucun effort. Il se fait tout seul.

Proverbes nous exhorte de ne pas laisser aller les choses que nous savons faire. C’est pour notre propre bien. Le paresseux est peut-être sans souci pour un moment, mais l’instant qu’il se réveille, il se rend compte qu’il vivait dans un rêve qui ne reflète pas du tout la réalité des choses. Ne soyons donc pas des paresseux.

30J’ai passé près du champ d’un paresseux, Et près de la vigne d’un homme dépourvu de sens. 31Et voici, les épines y croissaient partout, Les ronces en couvraient la face, Et le mur de pierres était écroulé. 32J’ai regardé attentivement, Et j’ai tiré instruction de ce que j’ai vu. 33Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir!… 34Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes. (Prov 24.30-34)

Caractéristiques d’un paresseux (Prov 6.6-10)

  1. il est négligent (6.6) : il voit le travail comme une chose à éviter, car ce n’est pas quelque chose avec lequel il s’identifie. (6.6) La sagesse rit de lui, car il n’est même pas capable d’amener la nourriture à ses lèvres. (Prov 26.15) D’ailleurs, il ne prendra même pas la peine de faire cuire sa nourriture. (Prov 12.27)
  2. il raffole du sommeil et de la détente (6.9-10) : il se lève seulement pour faire le nécessaire afin d’éviter les conséquences néfastes à son bien-être immédiat et superficiel.
  3. il démontre un manque d’initiative (6.7) : quand il n’est pas surveillé, il retourne à la détente (Prov 22.13 et contraster avec Eph 6.6)
  4. il est procrastinateur (6.8) : il évite de se préparer en conséquence à l’avance, et lorsque vient l’échéancier, il se trouve dépourvu et stressé par son manque (Prov 20.4)
  5. il aime se décevoir, se conter des histoires (6.9-10) : pour utiliser une image contemporaine, il cogne sur le réveil matin pour la cinquième fois en se disant que son vrai problème est un manque de sommeil et non pas la paresse (Prov 26.16).
  6. il cherche à gagner de l’argent avec le moins d’efforts possible (Prov 28.19 et 14.23)
  7. il est une force destructrice (Prov 18.9) : il est un mauvais gérant des ressources que Dieu lui a confiées (24.30-31); et il devient une irritation pour celui qui l’embauche. Il est un gaspilleur de ressources. (Prov 10.26) D’ailleurs, l’attitude d’un individu envers le travail est un des facteurs les plus importants pour considérer un jeune homme ou une jeune femme en vue du mariage.

Dieu a mis en place des conséquences sévères pour adresser la paresse

Proverbes 15.19 nous rappellent que la voie d’un paresseux est comme une haie pleine d’épines. Le paresseux sera pauvre. (Attention : le sage n’est pas nécessairement riche. Les Proverbes ne sont pas des règles absolues à tout prix. Elle décrivent la réalité générale de « ce qui devrait être » selon le dessein de Dieu. D’ailleurs, être riche n’est pas nécessairement sage pour tous.)

La main du paresseux est négligente (10.4) et son sommeil viole sa capacité de produire un travail capable de subvenir à ses besoins (20.13). Il aura faim (19.15), et dans l’AT, une telle personne deviendrait le candidat idéal pour devenir esclave afin de payer ses dettes. Le paresseux qui doit repayer sa dette apprendra la discipline forcée (12.24). Le paresseux aura beaucoup de regrets dans sa vie. Il contemplera toutes les opportunités manquées, les faillites, et les désires non-comblés (21.25-26). Il subira le reproche de la communauté. (10.5)

Ne pourvois pas un soutien matériel à un paresseux – il va le gaspiller

Dieu exerce une certaine discipline envers le paresseux en le laissant expérimenter la folie de leurs manquements dans l’espoir qu’ils se tourneront de nouveau vers la voie de la sagesse. (Prov 16.26) L’apôtre Paul reprend la même idée dans 2 Thess 3.10 où nous lisons que celui qui n’est pas prêt à travailler, ne mange pas non plus. Mais Proverbes va encore plus loin. Le paresseux est en fait un voleur, un brigand, car il use la charité d’autrui pour continuer de justifier sa paresse. (Prov 20.4 et voir Eph 4.28)

Le concept de la charité dans l’AT reposait sur un principe de justice qui démontrait une libéralité pour ceux et celles qui passaient par des épreuves particulières, mais qui étaient néanmoins disposés à oeuvrer de leurs mains. (ex: Ruth qui va glaner dans le champ de Boaz – Ruth 2) Nous n’y trouvons pas de programmes sociaux qui encouragent la paresse en donnant quelque chose à quiconque pour rien.

Sois laborieux (diligent)

La valeur d’un individu se démontre dans la manière qu’il poursuit sa vocation.

Les caractéristiques du travailleur sage (Prov 6.6-8)

  1. il travaille fort (6.6) – comme les fourmis se mettent en branle devant des miettes de nourriture, le travailleur sage met son coeur dans tout ce qu’il entreprend. (Voir aussi Eccl 9.10 et Eph 6.6)
  2. il prend l’initiative et travaille bien même sans supervision (6.7) – les fourmis n’ont pas besoin d’un patron. Un employeur va beaucoup apprécier l’employé qui résout les problèmes par lui-même et qui n’a pas besoin d’une supervision constante. Parce que le travail du sage est accompli selon la crainte de l’Éternel, il le fait pour honorer Dieu premièrement. Le patron ne fait que bénéficier de l’adoration du sage envers Dieu.
  3. il se prépare en vue d’où il veut aller (6.8) – De la même manière que la fourmi se prépare pour l’hiver, le travailleur sage pense aussi aux prochaines étapes qui vont suivre. (Prov 21.5) Il mesure son travail et les défis qu’il doit franchir en relation avec le but désiré. Son environnement ressemble au champ labouré de l’homme sage et non à la vigne du paresseux qui tombe en miettes.
    Un jeune, par exemple, va premièrement déterminer quel travail fait meilleur usage de ses capacités et ses dons, puis il va poursuivre l’éducation ou la formation appropriée pour y arriver. Et si en cours de route, il doit accomplir des tâches insignifiantes ou peu payantes, il ne se décourage pas, car il garde ses yeux sur le but tant désiré.
  4. il sait poursuivre la réussite avec patience – non comme le paresseux qui cherche des moyens de s’enrichir sans travailler, le sage ne se laisse pas distraire par des façons de faire beaucoup d’argent rapidement. (Prov 28.19) Son plan d’action est d’acquérir des compétences utiles et de travailler fort. Il planifie accroître progressivement sa liberté financière.
  5. il gère efficacement ce qu’il possède déjà – Dans une économie fondée sur l’agronomie, le travailleur sage mettait beaucoup d’efforts à soigneusement entretenir sa ferme et ses bêtes. (Prov 27.23-24) Aujourd’hui, nous pourrions faire la comparaison avec les outils, le bureau, ou la maison qui nous sert de moyens pour accomplir le travail au travers duquel nous imitons notre Créateur dans le monde qu’il nous a placé. (Prov 24.30-32)
  6. il accomplit ses responsabilités avec excellence et distinction – Prov 22.29 nous fait remarquer que l’homme qui démontre de l’habileté dans son travail ne paraîtra pas devant n’importe qui. Son travail sera remarqué par ceux qui sont haut placés. D’ailleurs, c’est un principe qui fut redécouvert pendant la réforme protestante. Tu n’as pas besoin d’être un missionnaire ou un prédicateur pour servir Dieu au travers de ton travail. Et tu n’as pas besoin d’être un PDG de compagnie, un docteur, ou un avocat pour être quelqu’un et avoir de la signification dans ce monde. Pourquoi? Parce que le travailleur sage comprend que ce n’est pas l’activité qui lui donne une signification, mais le but vers lequel son activité est dirigée. Et dans le cas du Chrétien, son but est d’imiter l’oeuvre créatrice de Dieu dans ce monde. (Prov 8.22-31, voir aussi Col 3.17, 22-24)

Dieu récompense le travail

Il y a plusieurs promesses qui sont rattachées à un travail accompli dans la crainte de l’Éternel. En voici quelques-unes.

  1. il jouira d’une certaine liberté financière (Prov 10.4) – Il faut se rappeler que les Proverbes ne sont pas des formules magiques, mais des descriptions de ce qui devrait s’accomplir dans un monde qui suit un ordre établi par Dieu. Dieu peut souverainement permettre à un insensé de gagner la loterie pour le juger comme il peut permettre à un sage d’être dans la disette pour l’affermir et le faire grandir dans la foi.
  2. il jouira du succès dans la réalisation de sa vocation – Le sage sera appelé à devenir un meneur ou un directeur dans le domaine de sa vocation. D’autres viendront lui demander conseil et l’inviteront à siéger dans des places d’influence. (Prov 12.24 et 22.29)
  3. il jouira des fruits de ses labeurs (Prov 16.26) – tout comme Dieu a pris plaisir dans un repos bien mérité le 7e jour, le sage prend plaisir dans le fruit de ses labeurs. Aujourd’hui on pourrait comparer le sage à celui qui mange à sa faim et qui n’éprouve pas de difficultés à payer ses comptes et ses factures. La nuit, il dort bien. (Eccl 5.12)
  4. il sera honoré quand le jour du jugement apparaîtra – Quand nous paraîtrons tous devant Dieu à la fin des temps, nos oeuvres seront jugées pour avoir été soit bonnes ou mauvaises. Dieu n’évaluera pas seulement l’oeuvre des missionnaires ou des pasteurs, mais aussi les oeuvres de tous ceux et celles qui ont été à son service en son nom. (Éph 6.8)

Mise en garde pour le travailleur laborieux

  • le travail n’est profitable que lorsqu’il est accomplit sous la Seigneurie de Dieu. Prov 16.3 nous exhorte à recommander nos oeuvres à l’Éternel pour que nos projets réussissent. Nous avons tendance à faire l’inverse. C’est une forme d’orgueil. Le sage reconnaît que même ses plans doivent recevoir la bénédiction de Dieu. Nous ne pouvons rien faire de profitable sans Lui.
  • ne fait pas une idole de ton travail – Il ne faut pas aller à l’extrême. Quand le travail prend la place légitime de ma famille par exemple, ou de mon jour de repos pour adorer Dieu, je ne peux pas m’attendre à la bénédiction de Dieu sur ma vie. On ne se moque pas de Dieu. Ses voies sont justes. Nous récolterons selon ce que nous sèmerons. Si le travail commence à dicter ma relation avec mon épouse, mes enfants, ma famille, ou le Seigneur, il serait sage de réévaluer mes priorités.

Conclusion

Dieu t’a confié un travail, une vocation pour le glorifier dans ce monde. Nous sommes des ouvriers dans sa vigne. Une personne sage ne travaille pas simplement pour recevoir une paye, de l’argent, ou même un certain prestige. Le sage travaille pour faire tourner les regards vers Dieu en dominant la terre à l’image de son Créateur.

En plus de ta vocation, Dieu te donne le mandat de te reposer, et d’apprécier le repos. Le travail ne doit pas consumer tout notre temps. Dieu nous accorde une journée pour l’adorer et lui exprimer notre reconnaissance en se reposant. Notre travail est assez productif pour que nous n’ayons pas à travailler tous les jours de la semaine. (voir l’histoire de la manne dans le désert – Exode 20.8-11 et 16.26-27)

Notre repos hebdomadaire nous rappelle aussi le repos qui nous est offert par l’oeuvre rédemptrice de Jésus-Christ. Lui a travaillé à notre compte afin que nous n’ayons pas à travailler. Il a accompli parfaitement ce que nous ne pouvions pas faire par nos oeuvres. Le dimanche est donc le jour que nous exprimons notre dépendance complète sur l’oeuvre de Jésus-Christ en nous reposant dans ce qu’il a fait pour nous. (Heb 4.4-11)

Pour une étude plus poussée

  • Compare l’enseignement dans Proverbes avec l’enseignement dans le NT (Eph. 6:5–9; Col 3:22–4:1; Tit 2:9–10; 1Pierre 3:18–20). Remarques-tu des différences? Pourquoi? (selon toi)
  • Comment est-ce que le modèle du travail et du repos que nous retrouvons dans Gen 1 et 2 peut être un modèle pour le reste de l’humanité?
  • Comment est-ce que la chute a affecté le comportement humain (Gen 3.17-19)?

Sujets de discussion –

Est-ce que toutes les vocations sont également louables? Il y en a-t-ils qu’un Chrétien devrait s’abstenir de pratiquer? Pourquoi?

De quoi aurait l’air un programme gouvernemental qui aurait pour philosophie de base le livre de Proverbes pour venir en aide aux individus et familles à faible revenus?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s