Comment prendre de bonnes décisions : l’importance de la vertu (Série Proverbes)


Le livre de Proverbes pourrait être comparé à un commentaire sur les éloges de la vertu dans la vie de tous les jours. À plusieurs endroits, nous rencontrons Dame sagesse qui invite ses invités à se réjouir dans les bienfaits de la sagesse. Les promesses d’une longue vie, le succès financier et le succès familial abondent. Arrivé dans Proverbes 31, nous rencontrons une autre femme. Celle-ci est plus réelle, plus terre à terre. Et dans un coup de génie qui reflète la sagesse du maître rédacteur divin, nous avons devant nous un portrait tout à fait humain de Dame sagesse en chair et en os :  la femme vertueuse.

Le portrait de la femme vertueuse est donc l’application pratique de l’enseignement donné au fils dans les premiers chapitres du livre de Proverbes. La manière par excellence de préserver l’enseignement du père dans les premiers chapitres du livre est de trouver une femme vertueuse qui saura protéger et enrichir le coeur du garçon une fois qu’il est marié.

L’appel à la vertu n’est pas juste une bonne idée de l’AT. La nouvelle alliance au travers de Jésus-Christ nous invite à mettre une priorité particulière sur la poursuite de la vertu dans nos propres vies. La nouvelle naissance au travers du sacrifice de Jésus-Christ devrait avoir comme résultat un penchant naturel pour la vertu.

2 Pierre 1.5 « faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu »

Proposition : Lorsque j’exalte la vertu dans ma propre vie, je vais être amené à protéger les coeurs de ceux que Dieu me confie. Le coeur du mari est protégé par la vertu de son épouse et le coeur de l’épouse est protégé par la vertu du mari.

C’est quoi la vertu?

La définition du dictionnaire nous annonce que la vertu est « une disposition à faire le bien, une disposition à accomplir certains actes moraux par un effort de la volonté; très haute qualité. »

Le sens biblique se prête bien à la définition du dictionnaire. Mais dans une optique de l’Ancien Testament, la vertu est la disposition du coeur à faire ce qui est bien sans supervision extérieure parce que la crainte de l’Éternel nous motive. Je fais ce qui est bien parce que je sais que j’ai des comptes à rendre à Dieu par la suite.

Dans le sens du Nouveau Testament, la vertu prend la dimension d’un fait accomplit. Nous sommes déclarés justes par Dieu au travers de l’oeuvre de son fils. Et nous démontrons la vertu non pas simplement à cause de la crainte de l’Éternel, mais parce que nous sommes des enfants de Dieu qui s’identifient avec la vertu comme nouveau mode de vie.

Avant la nouvelle naissance, la vertu était un but auquel nous espérions, mais après la nouvelle naissance, la vertu devint une identité propre qui nous définit. Ex. : J’agis de façon moralement bonne parce que je le veux, et non parce que je me sens obligé à cause des conséquences. J’agis de façon moralement bonne parce que c’est l’activité qui reflète qui je suis en Christ maintenant.

Lire Éphésiens 5.8-20 (vous êtes lumière, soyez des enfants de lumière)

Commentaires sur les versets 10 à 31

  • elle est digne de confiance (v.11) (elle a carte blanche dans toutes les affaires qui concernent l’entreprise familiale)
  • elle possède une bonne éthique du travail (v.11)
  • elle fait ce qui la passionne (v.13)
  • elle ne se laisse pas limiter par ses circonstances (v.14)
  • elle sait comment donner de la direction à ceux qui sont sous sa charge (v.15)
  • elle sait faire fructifier les opportunités financières qui sont sages (v.16)
  • elle prend soin de son corps (v.17)
  • elle sait apprécié le fruit de son travail (fierté personnelle) (v.18)
  • elle n’est pas un simple gérant, elle est propriétaire (v.19)
  • elle n’est pas motivée simplement par un profit, mais tient à sa bonne réputation devant Dieu (v.20)
  • elle a un oeil sur l’avenir afin d’anticiper les besoins de sa famille (v.21)
  • elle se fait des réserves qui lui permettent d’avoir des ressources disponibles (v.22)
  • son mari est un meilleur homme à cause de son influence (v.23)
  • elle a un pouvoir décisionnel dans l’entreprise familial (v.24)
  • elle a une dignité propre qui gagne le respect et l’admiration des autres (v.25 et 26)
  • parce qu’elle craint l’Éternel, ceux qui la connaissent le mieux, se lèvent pour la louer (v.28-30)
  • elle est reconnue pour ses propres oeuvres, sa propre réputation la précède (v.31)

Le portrait de la femme vertueuse ne parle pas seulement aux femmes. Nous avons devant nous une image excellente d’une beauté sans prix qui implique autant le mari que l’épouse. Car ce qui est sous-entendu, et ce que nous constatons dans le livre de Proverbes, c’est la place centrale qui est accordée à la vertu autant chez l’homme que chez la femme.

Proverbes 31 ne fait que nous présenter le résultat d’une mise en pratique de la vertu dans une relation de couple. Nous pouvons voir la femme vertueuse à l’oeuvre au travers de la sécurité que lui procure la fidélité et l’amour de son mari. En d’autres mots, la femme vertueuse est influencée par la place de la vertu dans la vie de son homme. Le message sous-entendu dans Proverbes 31 est que si les hommes élèvent et honorent la vertu pour eux-mêmes, ils attireront à eux l’admiration d’une femme qui saura mettre en pratique une poursuite commune vers la vertu dans leur foyer.

Application

Jésus Christ est devenu notre vertu. Il a accompli à la croix ce que nous ne pouvions pas faire, même en craignant l’Éternel.

1 Pierre 2.9-10 « afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière… »

Est-ce que j’exalte la vertu chez mon épouse, chez mon mari? Est-ce que j’ai pris l’habitude de louer la vertu chez mes enfants?

Est-ce que la décision devant moi contient un élément qui fait appel à la vertu? Quelle décision exalterait le plus ce qui est juste et moralement bon à la gloire de Dieu?

3 réflexions sur “Comment prendre de bonnes décisions : l’importance de la vertu (Série Proverbes)

  1. Contente d’avoir vu cette méditation au moment même où je m’interrogeais sur le sujet persuadée qu’il y avait quelque chose qui m’échappait sur la notion de vertu.

    1. Oui, si seulement la personne devant toi possède une même appréciation pour la vertu que toi. Je pense à un automobiliste qui n’apprécie pas autant ton désire de respecter la limite de vitesse et qui à cause de t’avoir rencontré est non seulement perturbé dans sa conscience, mais t’en veut pour l’avoir ralenti.

      Pour citer un exemple biblique, Jésus a rencontré un jeune homme riche qui tout content voulait le suivre, et Jésus lui a répondu qu’il devait vendre ce qu’il avait pour le suivre. (Luc 18.23) Le jeune homme s’en est retourné tout triste. Pourtant, Jésus venait d’incarner la vertu pour le jeune homme riche.

      Just une observation Michel. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s