Un noël personnel


Nous avons célébré Noël ensemble hier…question de le faire avant que plusieurs partent pour rejoindre leurs familles à l’extérieur, et pour permettre aux enfants de participer à une célébration hors du commun. C’est d’ailleurs une des raisons que beaucoup célèbrent encore Noël aujourd’hui. C’est la fête des enfants. Ils sont après tout encore innocents dans leurs croyances. Le Père Noël, la paix sur terre, joie et bonté sont tous des qualités sur lesquels les adultes ont tendance à rester sceptiques. Jésus, né dans une étable? Ça prend encore plus de foi–un phénomène encore plus rare qu’une visite d’un Père Noël déguisé. Mais reste-t-il que Noël est une fête remplie d’espoir. Pensez-y…

Quand je pense à Noël, la première image qui me vient en tête est celle de petites lumières qui s’allument sur la rue, devant les maisons, ou dans un champ. Noël est un temps rempli d’extrêmes. C’est le moment le plus sombre de l’année au niveau climatique, mais c’est aussi le moment où l’on choisit d’espérer plus que tout autre de l’année. On fait preuve de bonne volonté. On accorde un peu plus de miséricorde même si notre beau gros sens nous dit de faire autrement. Nous sommes en général mieux disposés envers notre prochain.

Mais Noël peut aussi être un temps où les choses enfouies pendant le reste de l’année remontent à la surface. Les rencontres de familles, les chicanes non résolues, les relations interpersonnelles tendues reviennent toutes en avant-plan autour de Noël. Nos routines blindées sont interrompues de façon momentanée et la réalité du monde autour de nous vient faire pression sur notre perspective de la vie. Quelle pertinence peut bien avoir un petit enfant né dans une crèche?

Je suis toujours un peu surpris par la providence, et surtout celle qui vient de Dieu. Noël en est un exemple selon moi. Je ne peux pas m’empêcher d’être émerveillé, voir même laisser perplexe quand je considère les passages de l’Ancien Testament sur la venue de cet enfant de Noël. Si j’étais juif, j’aurais raison d’être encore plus perplexe vis-à-vis de la venue du Méssie de Dieu. Celui qui doit nous sauver de l’oppression, une chose palpable et bien réelle du temps de Jésus avec l’armée romaine qui défile régulièrement dans les rues de Jérusalem, est un personnage merveilleux et mystérieux. Celui qui me donne espoir m’intrigue. On annonce déjà sa venue depuis plusieurs centaines d’années. Mais comment le reconnaître? Qui est-il? Et puis quelle pertinence à ma vie? Qu’est-ce qui va changer pour moi dans le réel?

Ésaïe, un des grands prophètes de l’Ancien Testament, vécu environ 700 ans avant la naissance de Jésus. Et il dit certaines choses sur la venue du Méssie de Dieu qui nous émerveillent. Lisez attentivement ce qui suit. Ça en vaut la peine.

2(9:1) Le peuple qui marchait dans les ténèbres Voit une grande lumière; Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort Une lumière resplendit. 3(9:2) Tu rends le peuple nombreux, Tu lui accordes de grandes joies; Il se réjouit devant toi, comme on se réjouit à la moisson, Comme on pousse des cris d’allégresse au partage du butin. 4(9:3) Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, La verge de celui qui l’opprimait, Tu les brises, comme à la journée de Madian. 5(9:4) Car toute chaussure qu’on porte dans la mêlée, Et tout vêtement guerrier roulé dans le sang, Seront livrés aux flammes, Pour être dévorés par le feu.

6(9:5) Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. 7(9:6) Donner à l’empire de l’accroissement, Et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, L’affermir et le soutenir par le droit et par la justice, Dès maintenant et à toujours: Voilà ce que fera le zèle de l’Éternel des armées.

Trois caractéristiques de cet enfant dans la crèche

Je sais que le sous-titre peut sembler prétentieux étant donné que pour la majorité des juifs, l’enfant né dans une crèche il y a si longtemps n’est pas considéré comme étant le Méssie de Dieu. Je respecte cette perspective des choses même si je suis complètement en désaccord. C’est très difficile de contourner des textes comme celui d’Ésaïe 9, même si l’on prétend que le texte fut écrit après la naissance de Jésus (on a des exemplaires qui ont été datés avant l’an 0).

  • Jésus est une lumière de justice – (v.1-3) pourquoi la lumière resplendit sur le peuple opprimé? « Car » le joug, le bâton, la verge sont brisés.
  • Jésus est une lumière qui donne un sens – (v.6-7) La domination qui repose sur ses épaules dont l’empire n’aura pas de fin affermie par le droit et la justice. C’est quelque chose de permanent. Seulement les choses permanentes peuvent être vraies. Et seulement, la vérité peut donner un sens à la vie.
  • Jésus est une lumière qui guide – (v.6) Probablement une des plus belles descriptions du Fils de Dieu – merveilleux conseiller (dans certaines versions). Beaucoup de divinités exigent des paiements pour donner une direction à suivre, comme si porter conseil devenait monnaie courante pour rémunérer leur existence. Jésus est décrit comme étant un merveilleux conseiller. Ceci suppose qu’il connaît la condition humaine et qu’il est au courant de la providence de Dieu. Spectaculaire, je trouve!

Un Jésus personnel

Je suis toujours épaté de constater à quel point le message de Noël est un message rassembleur. Personne n’est exclu. Tous sont invités. Mais il y existe un sous-courant dans les textes de nos cantiques favoris. Un élément est souvent présent et c’est celui de la foi. Il est mention de fidèles qui s’approchent avec les rois mages, les bergers, ou les simples paysans. Si le message de Noël en est un qui rassemble, c’est parce que le message de Noël est aussi et avant tout un appel. Si vous regardez attentivement les textes, vous ne pouvez pas sauter les verbes à l’impératif. « Venez, approchons-nous, chantons, Laissez, etc. »

Si Dieu prend la peine, pour ainsi dire, de décrire la venue de son Fils avec autant de détails, c’est aussi avec l’intention de nous appeler à venir le rencontrer. Le Dieu de Noël est un Dieu rassembleur qui est à la recherche des âmes perdues. Ceux qui recherchent la paix la trouvent dans cette lumière de justice, de sens, et de conseiller qu’est Jésus-Christ. L’enfant né dans la crèche est plus qu’un symbole qui nous fait chaud au coeur, un simple rappel de démontrer compassion et amour à ceux qui nous entourent. L’enfant dans la crèche est le reflet de la face de Dieu qui nous invite à le rencontrer pour être restauré à son image. Le Dieu créateur nous invite à retrouver notre identité en Lui. Et si c’est bien le cas, l’appel de Noël n’est pas juste un appel à sortir de notre routine, mais de retourner au bercail, notre véritable maison, là où l’amour est partagé de façon inconditionnelle.

Conclusion

Ce n’est pas pour rien que l’on célèbre Noël le 25 décembre. Ceux qui avaient le pouvoir décisionnel à ce temps voulaient marquer l’évènement historique de la naissance de Jésus non pas en se basant sur une estimation de la date de sa naissance, mais sur le symbolisme que nous présentait sa venue. Car, le 25 décembre est justement la première journée dans notre calendrier solaire où le jour commence à l’emporter sur la lumière. Si le 21 décembre est le jour le plus cours de l’année où la terre est au point le plus éloignée du soleil, le 25 décembre est le jour où la terre commence à tranquillement à se rapprocher du soleil.

Pourquoi ne pas s’approcher de cette lumière de justice, remplie de sens, de conseils ce Noël? Pourquoi ne pas s’approcher avec les mages et les bergers? Et peut-être que l’invitation de Noël sera pour toi une invitation personnelle, celle qui vient du Dieu vivant qui cherche à restaurer une relation personnelle avec toi au travers de la foi dans la révélation de Jésus-Christ venu sur terre incarner Dieu d’une manière que nous puissions le connaître.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s