Perspective pastorale sur Apocalypse 4 et 5


Apocalypse 4 est le début de la vision qui nous donne un point de vue céleste sur l’histoire. Quoi que vous pensiez des sept églises dans les chapitres 2 et 3, à savoir, si elles faisaient aussi allusion aux grandes périodes de l’histoire à venir, ou qu’elles sont la preuve que l’Apocalypse n’était une lettre qui s’adressait seulement aux gens de cette période, le reste de la lettre relate une vision définitivement céleste. C’est comme si nous pouvions regarder l’histoire du point de vue de Dieu. Mais étant donné la diversité d’interprétations sur les détails de cette vision des choses, il est nécessaire ici de se donner quelques points de repère qui restent vrais indépendamment de votre point de vue sur le moyen d’interpréter l’Apocalypse.

Nous ne parlons donc pas seulement d’un livre qui nous donne un coup d’oeil plus intime sur les voies de Dieu ou ses projets pour l’histoire, nous faisons connaissance aussi avec un message qui s’adresse à nous aujourd’hui. L’Apocalypse est un livre pertinent pour la vie du Chrétien. Oui, même l’Apocalypse à quelque chose à dire sur la manière que Dieu nous invite à vivre au quotidien. Ce n’est pas une juste une collection de visions célestes, mais aussi un encouragement à persévérer dans la foi même quand les circonstances ne me sont pas favorables. Dans ce sens, nous pouvons dresser au moins quatre principes qui touchent à différents aspects de la vie en Christ.

  1. Le livre nous donne un aperçu des voies de l’Éternel.
    L’implication des forces de la nature, les incidents de l’histoire, et la manière que l’Éternel interagit avec les évènements de l’histoire nous instruit sur la manière que l’Éternel fait les choses. Nous découvrons ce qui est important aux yeux de Dieu, comment lui voit les choses. Ceci devrait nous informer dans nos prières et dans nos prises de décisions. Je peux donc comprendre un peu mieux pourquoi Dieu pourrait choisir de se glorifier ainsi dans ma vie s’il le fait de telle ou telle manière dans l’histoire du monde.
  2. Les prédictions de conflits terrestres affermissent notre foi dans la souveraineté de l’Éternel.
    Quand je prends conscience que l’Éternel est même au contrôle des mauvaises choses qui semblent arriver dans le monde, je fais connaissance avec un Dieu qui est réellement maître de l’histoire. Dans ce sens, je ne suis plus porté à bénir Dieu quand les choses font mon affaire et à maudire Dieu quand elles ne font plus mon affaire. Dieu est souverain. Rien n’existe au-dessus de lui. Sa souveraineté dans les détails de ma vie devrait m’amener à lui faire confiance davantage.
  3. La présentation du Christ victorieux qui siège au-dessus de toute domination renforce notre bienheureuse espérance.
    Quand l’apocalypse présente Jésus-Christ comme étant le héros de l’histoire, il est plus facile pour nous de persévérer à ses côtés avec joie. L’espoir se base en partant sur la conviction qu’il existe un débouché qui m’est favorable. Quand le débouché ne semble pas être en ma faveur, je perds espoir. Pour le Chrétien, le Christ victorieux nous présente non seulement avec un espoir, mais un espoir bienheureux parce que la fin des choses est meilleure que son commencement.
  4. La certitude des résultats de l’histoire et non nécessairement la certitude du temps des évènements dans l’apocalypse informe la manière que nous devons vivre la vie qui nous est confiée.
    L’incertitude fait partie de la vie quotidienne. Nous ne pouvons pas décrire avec certitude ce qui va nous arriver dans cinq minutes, encore moins dans une année, et encore moins à la fin de nos vies. Mais nous recherchons tous la certitude à l’égard des choses que nous jugeons importantes. Quand nous sommes certains des choses importantes, nous sommes mieux disposés à accepter les incertitudes moins importantes.
    Par exemple, vous ne vous seriez pas assis dans la chaise sur laquelle vous vous trouvez ce matin à moins d’être certains qu’elle tiendrait debout et qu’elle n’est qu’à une hauteur de 50 cm du tapis.
    Donc, même si la lettre de Jean n’essaie pas d’établir la certitude de la chronologie des évènements décrits dans les visions qui lui furent transmises, elle nous certifie quand même de la royauté de l’Éternel et de l’accomplissement de sa volonté dans l’histoire. Dans ce sens, le livre de l’Apocalypse nous donne un plan pour vivre au quotidien. Nous avons constamment un choix devant nous : vivre selon les certitudes que nous établissons par nous-mêmes, ou vivre selon les certitudes que Dieu nous affirme. Quand nous choisissons de faire confiance à Dieu pour les choses importantes de la vie, nous trouvons le courage et l’espoir d’avancer en dépit des incertitudes de la vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s