Bien finir la course (2 Timothée 4.6-8)


Notes pour l’enseignement apporté par Wayne Josefson le dimanche 30 septembre 2012

Introduction

Quelqu’un m’a demandé récemment « Qu’est-ce qui te fait pleurer? ».  Ce qui m’est venu à l’esprit était que ce qui me fait pleurer est de penser à toutes les personnes qui ont passé par des églises évangéliques depuis les 40 ans que je suis au Québec qui, pour une raison ou une autre ont abandonné l’église, et souvent se sont détournés du Seigneur.

Une question qu’on peut se poser est : « Et moi, que me faut-il pour ne pas finir par suivre leur exemple ? »  Ce matin, j’aimerais parler du sujet de « Bien finir la course » 2 Tim. 4.6-8.  (Adapté d’un message préparé par Mark Strout pour le cours de Vocabulaire biblique à l’école de langue à Parole de Vie Béthel).

Ce passage se trouve dans la dernière lettre que nous avons que Paul a écrite avant sa mort.

Nous avons ici l’exemple remarquable d’un homme qui fut un économe fidèle…

a. Il avait combattu le bon combat : Un soldat.

b. Il avait achevé la course : Un athlète.

c. Il avait gardé la foi : Un gardien.

Qu’est-qui le motivait à une telle fidélité dans l’administration de sa vie pour la gloire de Dieu ? La réponse à une telle question est souvent dévoilée à la fin de la vie d’une personne. La réponse en un mot pour l’apôtre Paul est : « l’avenir ». Pour un bon économe, ses actions à court terme sont déterminées par ses buts à long terme.

Trois certitudes futures que nous trouvons dans ce passage qui motivaient l’apôtre Paul…

A. Les récompenses célestes

2 Tim. 4.8a « Désormais la couronne de justice m’est réservée… »

Paul était saisi par le fait qu’il y avait des récompenses à obtenir ou à perdre.

1 Tim. 6.18-19  « Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité et de s’amasser ainsi pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide afin de saisir la vie véritable. »

1 Cor. 9.25 « Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. »

Ex. des athlètes qui se préparent pour les jeux olympiques.

Matt. 6.19-21  « Ne vous amassez pas des trésors sur la terre où la teigne et la rouille détruisent et où les voleurs percent et dérobent.  Mais amassez-vous des trésors dans le ciel où la teigne et la rouille ne détruisent point et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.  Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. »

Est-ce qu’on est plus préoccupés à amasser des richesses terrestre afin de pouvoir vivre une belle retraite, ou à amasser des trésors dans le ciel?

Paul était saisi par le fait qu’il y avait des récompenses à obtenir ou à perdre. On ne sait pas exactement en quoi elles consisteront, mais elles seront tangibles et impérissables. 1 Cor. 3.8-15 L’entrée au ciel est donnée gratuitement, sans les œuvres, seulement par la foi en Christ. Mais toutes les bénédictions potentielles du ciel ne sont pas automatiques. Tous ne retireront pas le même niveau de jouissance.

 

B. Le juste jugement de Dieu

2 Tim. 4.8b « …le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là »

Il y aura un jugement pour les croyants.  2 Cor. 5.6-10 Non PAS de jugement pour nos péchés.  Ils ont déjà passé en jugement à la croix ! Mais pour juger la valeur éternelle de ce que nous avons fait et pour en déterminer les récompenses. Le croyant n’est pas tenu responsable de son péché parce que le sang de Christ le couvre, mais il est tenu responsable de ses œuvres. Dieu sera juste dans l’évaluation de notre gestion des ressources qu’il nous a confiées.  Héb. 6.10; Gal. 6.7-9

 

C. Le retour du Seigneur

2 Tim. 4.8c « …et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. »

Paul vivait constamment dans l’attente du retour du Seigneur. Trop souvent, nous aimons plus autres choses. Est-ce que le retour du Seigneur serait un dérangement pour nous s’il avait lieu aujourd’hui? Ou est-ce que nous aimons vraiment son retour? Disons-nous comme l’apôtre Jean dans l’Apocalypse 22.20b « Amen !  Viens, Seigneur Jésus ! » ?

Conclusion

Un économe fidèle vit sa vie en vue de l’avenir.

Remarquons en terminant un homme qui n’était pas un économe fidèle : Démas.  2 Tim. 4.9,10 Qu’est-ce qui le préoccupait ? Le siècle présent! Depuis ces 40 dernières années, combien de « Démas » y a-t-il eu dans nos églises au Québec? Qu’est-ce qui nous préoccupe ?  Le siècle présent ou l’avenir dans la présence du Seigneur? Est-ce qu’on ressemble à « Paul » ou à « Démas »?

La réponse à cette question déterminera en grande partie les priorités de notre vie.

Allons-nous bien finir la course?

Que ces trois vérités nous stimulent à persévérer jusqu’au bout : les récompenses célestes, le juste jugement de Dieu, le retour du Seigneur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s