Survol du livre d’Osée : C’est quoi l’amour?


Notes de prédication pour le dimanche 21 avril 2013.

Plusieurs perspectives se bousculent dans notre esprit. Le moment que l’on pose la question, une autre fait surface. « De quel genre d’amour parle-t-on? La culture populaire décrit l’amour comme étant un sentiment, quelque chose qui nous fait sentir de fortes émotions envers quelqu’un d’autre ou une chose en particulier. D’autres vont parler que l’amour que l’on ressent est une autre manière d’interpréter notre besoin plutôt égoïste d’avoir ou de faire ce que l’on veut. On démontre de l’amour envers l’autre parce qu’en réalité, on cherche à trouver le moyen de s’aimer soi-même. D’autres encore vont parler d’un intérêt particulier pour le bien-être de quelqu’un d’autre. Nous sommes concernés POUR et PAR quelqu’un. On peut parler encore aussi d’admiration ou de se réjouir dans quelqu’un comme dans l’un de nos enfants par exemple.

En fait, l’amour est un besoin tellement fort que l’on va même affirmer que c’est la valeur suprême. Si nous parlons philosophie pour un moment, certains affirment que l’amour est l’idéal philosophique par excellence. Comment devrais-je agir envers mon prochain? La réponse : En faisant ce qui est le plus aimable envers autrui. Et pourtant, quand on s’y attarde un peu, on se rend compte que ce qui est aimable pour l’un ne l’est peut-être pas pour l’autre. Un exemple extrême serait les sentiments d’amour qui motivèrent plusieurs des guerres de notre histoire. On ne peut pas s’empêcher de penser au conflit d’amoureux entre le prince troyen Pâris et la reine de Sparte (Hélène) qui fut la motivation (supposément) pour la guerre de Troie. L’époux bafoué, Ménélas, rassemblera les armées grecques pour écrire plusieurs chapitres de l’histoire d’antiquité. Et que dire de Jules César et de Marc Antoine qui furent tous deux leurrés par un amour pratiquement aveugle pour la reine égyptienne Cléopâtre?

Alors c’est quoi l’amour en fin de compte? Avons-nous un modèle, un point de repère qui ne nous laisse pas avec un creux dans notre recherche pour ce qui est authentique, vrai?

Notre quête de vérité se poursuit dans le livre d’Osée aujourd’hui où nous découvrons que l’amour possède un modèle qui vient répondre au cri de notre âme. Nous ne verrons pas de double entendre philosophique, mais plutôt une manifestation simple et authentique de l’amour qui vient confirmer ce que nous savons déjà par expérience : l’amour est une manifestation de quelque chose qui n’est pas naturel pour nous, mais qui existe, qui vient d’ailleurs, et qui se cultive.

Le message d’Osée

Dieu est amour. Il est amour par alliance, par un châtiment limité, par la restauration d’une relation, par le pardon accordé, par sa fidélité en dépit d’un manque d’amour réciproque, et par une authenticité sans limites. Dans le message d’Osée, nous allons voir que l’amour suppose un engagement envers quelqu’un qui demeure sans conditions. Il y a aussi l’existence d’une supposition majeure : l’existence du mal. Et dans un certain sens, nous ne connaîtrions par certains aspects moins visibles de l’amour à moins que la présence du mal se fasse sentir. Car il devient apparent que l’amour se distingue par sa capacité de faire le bien quand le mal semble l’emporter. C’est cette constatation qui précipite l’envers du message d’Osée pour le peuple de Dieu en Israël. À cause du mal, Dieu démontre son amour envers nous au travers de son appel à être réconcilié avec Lui.

Échos dans 1 Jean 4.7-11

Mes chers amis, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et il connaît Dieu. Qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment Dieu a démontré qu’il nous aime: il a envoyé son Fils unique dans le monde pour que, par lui, nous ayons la vie. 10 Voici en quoi consiste l’amour: ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés; aussi a-t-il envoyé son Fils pour apaiser la colère de Dieu contre nous en s’offrant pour nos péchés. 11 Mes chers amis, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.

Avez-vous remarqué que le commandement de nous aimer les uns les autres est lié à une compréhension de l’amour de Dieu. Comment puis-je après-tout aimer quelqu’un si je ne sais pas très bien de quel genre d’amour il s’agit?

Nous devons donc croire que nous ne pouvons réellement aimer notre prochain que lorsque nous découvrons l’amour qui vient de Dieu. Et puisqu’il prétend en être l’auteur, quoi de plus nature de lui demander conseil? De quoi parlons-nous alors? Comment est-ce que l’amour telle que définie par Dieu est si différente de ce qu’on peut découvrir ailleurs? Voilà de bonnes questions que nous garderons dans notre esprit dans notre parcours du livre d’Osée.

Petits Prophetes

Contexte des Prophètes mineurs

La désignation de « petits prophètes » ou « prophètes mineurs » n’est que pour signifier l’ensemble des écrits qu’ils ont laissé derrière eux. Les désignations de ce genre doivent être comprises dans le contexte de leurs liens avec l’organisation et la structure de la Bible. Daniel ou Ésaïe par exemple, font parties des grands prophètes ou des prophètes majeurs parce que leurs écrits sont plus nombreux.

Lorsque nous regardons la ligne du temps, nous pouvons faire quelques observations très intéressantes. Nous constatons par exemple que le ministère des prophètes se situe dans une période mouvementée de l’histoire d’Israël. Il est question de conflits avec l’Égypte, puis la Syrie, et ensuite avec l’Assyrie. Nous constatons aussi que le ministère des prophètes s’accentue et prend de l’ampleur au fur et à mesure que l’on s’approche de la destruction du temple de Jérusalem en 587 av. J.-C. Mais nous constatons aussi que le ministère prophétique continue pendant l’exile et persiste même après le retour d’exil. Puis, à environ 500 av. J.-C. plus rien. Pour une période d’environ 5 siècles, il n’y a plus de « Ainsi parle l’Éternel… » Dieu est silencieux.

Comment devons-nous comprendre de tels évènements? Est-ce que Dieu est impotent? Est-ce que c’est parce qu’il ne se soucie pas de son peuple? Loin de là! Dieu démontre son affection et son amour pour son peuple au travers des prophètes qu’il envoie proclamer un retour à l’adoration de l’Éternel. Lorsqu’on lit le récit des petits prophètes, on se rend vite compte que le peuple de Dieu avait délaissé une adoration singulière et sincère du Dieu d’Israël. Le grand reproche contre le peuple de Dieu est qu’il ne savait plus comment adorer Dieu. C’est dans ce sens que les écrits des petits prophètes sont aussi des très bons livres d’instruction sur comment adorer Dieu et lui rendre un sacrifice qui est entièrement agréable à Dieu.

Un lien entre l’adoration et l’amour?

Comment peut-on faire un lien entre l’amour et l’adoration? La Bible en fait en tenant compte de la présence du Dieu créateur comme étant celui qui nous informe sur la nature de l’amour même. Adorer Dieu m’append à aimer de la manière que Dieu manifeste son amour envers moi. Le péché déforme l’amour. La grâce de Dieu reforme l’amour de Dieu en nous.

Dans le livre d’Osée, la prostituée Gomer aime être aimée, mais elle va chercher à exprimer l’amour d’une manière qui l’amène de façon ultime vers sa propre destruction. Osée lui démontre de l’amour véritable qui tient compte de sa nature pécheresse. Osée doit démontrer la justice de Dieu devant l’infidélité de Gomer, mais Osée démontre aussi la grâce de Dieu devant la restauration de Gomer. Le schéma que nous retrouvons dans la vie d’Osée nous montre à quel point l’adoration de Dieu nous amène à restaurer nos relations. Nous avons donc dans un premier plan l’histoire d’un homme qui démontre à son épouse infidèle le genre d’amour qui reflète son adoration de l’Éternel. Et dans un deuxième plan, celui-ci plus large, nous avons aussi l’intention de l’Éternel de réconcilier avec lui son peuple rebelle.

Structure du livre d’Osée

Chapitre 1-3

  • Mariage d’Osée à la prostituée (Gomer)
  • Osée répudie son épouse pour cause d’infidélité
  • Osée restaure et poursuit son épouse en dépit de l’infidélité de Gomer

Chapitre 4-14

  • Il y deux procès qui se répètent et qui forment deux cycles
  • Crimes religieux (ch. 4-6) & Crimes politiques (ch.7)
  • Châtiment (ch.8-10) & Restauration (ch.11)
  • Fautes d’Israël (ch.12)
  • Châtiment (ch.13) & Restauration (ch.14)

Trois aspects de l’amour ressortent du livre d’Osée.

L’appel à la repentance

La dépravation spirituelle et morale du peuple de Dieu est évidente au travers du récit. En voici quelques extraits :

  • Osée 9.9 « Ils sont plongés dans la corruption »
  • 4.16 « Parce qu’Israël se révolte comme une génisse indomptable »
  • 11.5 « Parce qu’ils ont refusé de revenir à moi. »
  • 11.7 « Mon peuple est enclin à s’éloigner de moi; On les rappelle vers le Très-Haut, Mais aucun d’eux ne l’exalte. »
  • En parlant des chefs religieux : 4.7 « Plus ils se sont multipliés, plus ils ont péché contre moi : Je changerai leur gloire en ignominie. »

Le reproche de l’Éternel tourne autour de l’idolâtrie. Le peuple est religieux, mais complètement déréglé et corrompu. Nous pouvons retenir les leçons suivantes de la vraie repentance qui nous amène à un amour restauré.

  • Nous ne sommes pas allés assez loin dans la repentance jusqu’à ce que Dieu nous montre nos idoles.
  • Le but de la repentance n’est pas au niveau de nos manquements ou de notre performance. C’est au niveau de nos affections.
  • Le péché devient-il juste un sujet de prière ou est-ce une lutte dans laquelle je me suis engagé par amour pour l’Éternel?

L’appel à être restauré

  • Osée 2.16 (17-23) « C’est pourquoi voici, je veux l’attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur. »
  • 3.1 « Va encore, et aime une femme aimée d’un amant, et adultère; aime-la comme l’Éternel aime les enfants d’Israël, qui se tournent vers d’autres dieux… »
  • 7.13 « [Oh! combien]… je voudrais les sauver… »
  • 8.10 « Quand même ils font des présents parmi les nations, Je vais maintenant les rassembler. »
  • Chapitre 11 et 14 au complet… belle image de la restauration

La promesse de la restauration n’est pas basée sur ce qu’Israël mérite, mais elle est basée entièrement sur l’amour et la grâce de Dieu. En d’autres mots, l’amour de Dieu serait drôlement conditionnel s’il dépend de la performance de son peuple. C’est pour cela que l’œuvre de la restauration est en partant motivée par sa volonté. Nous pouvons tirer les leçons suivantes de cet appel à la restauration pour nos propres vies.

  • La restauration d’Israël ne fut pas précipitée par le jeune et la prière. Le royaume fut détruit.
  • L’accomplissement de la promesse de restauration dans Osée a donné l’église.
    (voir Rom 9.25, 26)
  • La restauration est accomplie pour nous par Jésus-Christ.

    25 selon qu’il le dit dans Osée : J’appellerai mon peuple celui qui n’était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n’était pas la bien-aimée; 26 et là où on leur disait : Vous n’êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.

    30 Que dirons-nous donc? Les païens, qui ne cherchaient pas la justice, ont obtenu la justice, la justice qui vient de la foi, 31 tandis qu’Israël, qui cherchait une loi de justice, n’est pas parvenu à cette loi. 32 Pourquoi? Parce qu’Israël l’a cherchée, non par la foi, mais comme provenant des œuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d’achoppement, 33 selon qu’il est écrit : Voici, je mets en Sion une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale, Et celui qui croit en lui ne sera point confus. (Romains 9.26-26, 30-33)

Conclusion

C’est quoi l’amour? Nous avons vu que nous ne pouvons pas définir l’amour sans se référer à celui qui en est l’auteur. Nous ne pouvons pas non plus parler de l’amour sans parler du mal. Car l’amour par nature brille de façon éclatante devant le mal. Dieu a résolu le problème du mal au travers du sacrifice de son Fils Jésus-Christ qui mourut, non pas pour ses fautes, mais pour payer notre dette de péché vis-à-vis de la justice de Dieu. Dieu nous a déjà démontré le plus bel exemple d’amour qui existe : donner sa vie pour son prochain.

Le livre d’Osée nous illustre différents aspects de l’amour au travers de deux tableaux superposés. Le premier est celui de la relation conjugale entre le prophète et son épouse qui est une prostituée. Osée la reprend et restaure sa relation avec elle en dépit du fait qu’elle est considérée comme étant un rejeton de la société.

Dans un deuxième tableau, l’illustration de la vie conjugale d’Osée forme la scène pour la relation d’alliance qui existe entre l’Éternel et son peuple Israël. L’infidélité d’Israël n’empêche pas Dieu de mener à bout son plan, même si Israël montre des signes d’adorer l’Éternel de façon très superficielle et pas du tout sincère.

En plus de ces conclusions importantes sur le message d’Osée, nous pouvons aussi faire quelques conclusions plus pratiques à notre vie quotidienne.

  • Osée nous révèle à quel point le péché déforme l’amour quand un peuple oublie que son succès dépend de la bénédiction de l’Éternel.
  • La promesse s’est manifestée 500 ans plus tard au travers de Jésus-Christ qui s’est acquis un peuple qui lui appartient par la foi.
  • Le jugement de Dieu a donc pour but que nous soyons restaurés à lui.
  • Mon intimité avec Dieu dépend de mes affections vis-à-vis des choses du monde et des choses de Dieu. (Qu’est-ce qui m’excite?)

J’aimerais finir avec citation librement adaptée de l’anglais qui nous vient d’A.W. Pink, un théologien britannique du 20 e siècle.

Tous les aspects de ma démarche chrétienne sont affectés par l’amour. La foi démontre mon acceptation de l’amour de Dieu à mon égard. La repentance est l’amour dans un état de deuil à cause de mon péché. La poursuite de la sainteté est ma recherche de l’amour. L’obéissance est mon désir de démontrer à Dieu mon amour pour lui…Mes affections ne peuvent pas rester passives; si mes affections ne sont pas dirigées vers mon Dieu, elles se détourneront naturellement vers les choses de ce monde. Quand mon amour pour Dieu diminue, mes passions pour les choses du monde se raniment naturellement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s