Comment étudier la Bible : interpréter


Nous avons déjà considéré la première étape nécessaire à une étude fructueuse de la Bible, l’observation des données. Nous passons maintenant à la deuxième étape que nous allons intituler : l’interprétation.

Interpréter

Lorsque nous parlons d’interprétation biblique, nous faisons référence au but de comprendre le sens de ce que nous lisons.

(Actes 8.30) Philippe accourut et entendit l’Éthiopien qui lisait le prophète Ésaïe. Il lui dit : Comprends-tu ce que tu lis? 31 Il répondit : Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide? Et il invita Philippe à monter s’asseoir avec lui.

Dans son livre sur comment étudier la Bible, Alfred Kuen explique l’importance de passer de l’observation des données à l’interprétation de celles-ci.

…avant de se demander ce que le texte signifie pour nous, il s’agit de s’assurer de son sens premier et général : celui qu’il avait dans l’intention de son auteur et qu’ont pu comprendre ses destinataires immédiats.

(Alfred Kuen, Comment étudier la Bible, p.30)

Quelques points de repère :

  • Langage : que signifie ce mot ou cette expression?
  • L’auteur : Pourquoi écrit-il cela? Quelle est l’importance de ses affirmations?
  • Présupposés : Qu’implique ce passage?

Illustration à partir de 1 Cor 1.1-2

Paul, appelé à être apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et le frère Sosthène, à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus-Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigneur et le nôtre.

  • Quel langage est utilisé? Quel est le sens des mots et expressions à l’époque de l’auteur?
  • Comment devons-nous comprendre l’auteur? Que vise-t-il? À quel besoin cherche-t-il à répondre? Pourquoi emploie-t-il tel mot? Tel ton? Pourquoi tel temps du verbe?
  • Pouvons-nous identifier les présuppositions de l’auteur? Quels sont les principes ou croyances qui informent ce que nous lisons?

Des pistes d’analyse dans le travail d’interprétation

L’interprétation d’un texte pourrait être comparée à un joaillier qui inspecte un bijou en scrutant ses différentes facettes. C’est pour cela que l’interprétation d’un texte biblique peut être exprimée de différentes façons. Par exemple, nous pouvons considérer un texte au travers d’une perspective historique, théologique ou même archéologique. En somme, le plus de facettes que nous pouvons scruter, le plus notre perspective deviendra compréhensive et exhaustive.

Mais lorsque nous parlons d’interprétation biblique dans le but d’appliquer les vérités de la Parole de Dieu à nos vies, il est évident que nous n’emploierons qu’un nombre limité de perspectives au travers desquelles nous chercherons à comprendre le texte devant nous.

Le sens des mots et des expressions

  • Qu’est-ce que veut dire le mot apôtre?
  • Que veut dire «sanctifiés en Jésus-Christ»?
  • Que veut dire le mot «saint» quand Paul l’emploie ici?
  • Qu’est-ce qu’«invoquer le nom du Seigneur» veut dire ici?

L’intention de l’auteur

  • Pourquoi se présente-t-il comme apôtre de Jésus?
  • Est-ce qu’il y a une raison précise pour qu’il dise qu’il est apôtre par la volonté de Jésus? (On pourrait ici comparer les autres introductions des lettres de Paul).
  • Pourquoi dit-il «église de Dieu»?
  • Pourquoi appelle-t-il Sosthène un frère? Pourquoi est-il inclus dans la salutation?
  • Pourquoi appelle-t-il les membres de l’église ceux qui sont sanctifiés et appelés à être saints?
  • Pourquoi Paul prend-il le soin de mentionner qu’il s’adresse aussi à tous ceux qui en tout lieu, invoquent le nom du Seigneur?

L’arrière-plan

  • Quelle conception du ministère a Paul lorsqu’il se présente en collaboration avec Sosthène?
    • Quelle conception de l’église ou de la vie chrétienne implique le fait qu’il décrive les chrétiens comme sanctifiés et appelés à être saint? Comment est-ce significatif à la lumière de ce que nous apprenons sur ces chrétiens au travers de cette lettre?
    • Comment Paul conçoit sa lettre? Est-ce que l’ajout «et à tous ceux en tous lieux» implique qu’il était conscient que sa lettre serait lue ailleurs? Qu’il savait déjà que ses écrits auraient une utilisation plus générale dans les églises?

Conclusion

Pour résumer, l’interprétation se fait typiquement en 3 étapes :

  • Poser des questions
  • Chercher des réponses
  • Résumer ce que nous avons appris

Il existe aussi plusieurs approches pour faire le travail d’interprétation. Une bonne image qui illustre ce à quoi nous faisons référence dans le contexte d’une étude de la Bible serait celle d’un joaillier qui scrute les différentes facettes d’une pierre précieuse. Il cherche à connaître la pierre devant ses yeux sous différents angles. Interpréter la Bible requiert aussi que nous l’étudiions au travers de différentes lentilles si on veut. Nous regardons le texte à partir de différentes perspectives pour essayer de saisir avec le plus de clarté possible ce que l’auteur cherche à communiquer au travers du texte.

Mais le travail n’est pas fini. Car il ne suffit pas de simplement comprendre ce que la Bible enseigne, mais d’en faire une application qui est tout aussi utile que pertinente à nos vies quotidiennes. La troisième et dernière étape d’une étude biblique qui est fructueuse serait donc l’application du texte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s