La communion de l’Esprit et une maman


La Bible nous présente l’homme et la femme comme des créatures qui reflètent son image dans la création. Dans Gen 1.27, nous lisons par exemple, « Dieu créa l’homme à son image : Il le créa à l’image de Dieu, Homme et femme il les créa. » Et même si Dieu nous est présenté selon le genre masculin dans la Bible, il est aussi vrai que puisque la femme fut créée à l’image de Dieu et qu’elle exerce un rôle complémentaire à celui de l’homme, qu’elle reflète des caractéristiques de la nature de Dieu qui sont particulières au genre féminin.

J’aimerais donc prendre cette occasion pour souligner une caractéristique que nos mamans reflètent particulièrement bien et qui ne sont pas seulement un bon exemplaire à suivre pour les filles, mais aussi les hommes. Je parle de la capacité spéciale chez une maman de rassembler ceux qui sont sous sa charge dans le but de les nourrir, les élever et les réconforter.

Illustrations

Dans mon expérience de vie, c’est ma mère qui a su rassembler sa famille autour des repas, des fêtes et des célébrations. C’est ma mère qui a souvent su ramener ses enfants à l’ordre au travers du dialogue et d’une écoute attentive. C’est aussi elle qui sait comment leur faire comprendre, et surtout ressentir, qu’ils sont précieux et qu’ils ont une valeur propre. Son exemple m’a beaucoup enseigné sur la manière dont je dois me comporter devant les autres (surtout à table) et respecter mon prochain.

Je ne veux pas dire par là que mon père n’a pas été une influence dans ces domaines, mais comme beaucoup d’entre vous probablement, c’est ma mère qui m’a le plus formé à ce niveau.

Chez nous, mon épouse est maintenant la raison principale derrière nos rassemblements autour d’un repas, d’une célébration ou d’un temps en famille. Je constate que c’est vraiment à cause son influence que nous expérimentons une atmosphère familiale chez nous. C’est au travers d’elle que nous sommes motivés à partager nos expériences, nos impressions et surtout nos sentiments.

Lorsque je considère mon enfance et que je regarde maintenant celle de mes enfants, j’admire comment mon épouse nous pousse à nous ouvrir, à partager et à grandir ensemble. Je dirais même que c’est à cause de son influence qu’un intraverti comme moi apprend, malgré lui, à s’intéresser aux autres et à exercer un ministère pastoral au sein de notre église.

Le ministère du Saint-Esprit

Lorsque je considère mon expérience de vie, cela me fait penser à la façon que Dieu rassemble ses enfants pour nous faire grandir à son image. On détecte cet instinct maternel chez Jésus lorsqu’il s’apprêtait à entrer à Jérusalem quelques jours avant sa crucifixion.

– Ah, Jérusalem ! Jérusalem ! Toi qui fais mourir les prophètes et qui tues à coups de pierres ceux que Dieu t’envoie ! Combien de fois j’ai voulu rassembler tes habitants auprès de moi comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ! Mais vous ne l’avez pas voulu !  (Luc 13.34)

C’est aussi Jésus qui fait comprendre à ses disciples qu’ils doivent se rassembler à Jérusalem après son ascension pour attendre la venue du don de Dieu. (Luc 24.49) Jésus avait beaucoup enseigné au sujet de son royaume, et les disciples attendaient la promesse de son accomplissement. Alors comment Dieu choisit-il d’inaugurer son règne?  Comme une maman, il rassemble ses enfants pour les faire grandir ensemble dans sa présence.

Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, avec Marie, mère de Jésus, et avec ses frères. (Actes 1.14)

  • Ils recherchaient un commun accord
  • Ils persévéraient dans la prière
  • Ils étaient conscients de faire partie d’une grande famille

Leçon : Une des manières principales que Dieu se manifeste par son Esprit encore aujourd’hui est dans le rassemblement de ses enfants qui viennent s’édifier mutuellement en Lui. Je peux mois aussi expérimenter la puissance de l’Esprit de Dieu lorsque je cherche à être d’un commun accord avec mes frères et sœurs en Christ et lorsque je persévère avec eux dans la prière.

Illustration dans la pratique : Mme. Greene

J’ai fait l’expérience de cet effet rassembleur au travers d’une maman de l’église où je poursuivais les débuts de mes études bibliques. Mme. Greene était une maman parmi une centaine d’autres dans l’église. Mais elle se démarquait par sa capacité d’encourager et de prendre sous son aile les étudiants qui fréquentaient l’église. Nous qui étions bien loin de nos familles et qui vivaient de beurre de peanuts et de spaghetti, avaient accès chez Mme. Greene à un instinct maternel qui nous donnait l’impression de faire partie d’une tribu, d’une communauté où nous étions non seulement appréciés à notre juste valeur, mais où nous étions inspirés à être généreux envers les autres à notre tour.

Justement, les dimanches soir après le culte, c’était chez Mr et Mme Greene qu’une bonne douzaine d’étudiants se retrouvaient autour d’une grande table en train de s’encourager, de partager ce que nous avions appris, et parfois, prier les uns pour les autres.

Conclusion

Nous sommes reconnaissants pour nos mamans qui savent nous rassembler pour nous élever, nous éduquer et nous former. Et nous devrions leur exprimer notre reconnaissance. Mais nous pouvons aussi leur rendre honneur en manifestant aux autres le même amour que nous avons reçu comme enfants. De cette manière, nous pouvons participer au rassemblement que Dieu est occupé de faire par la foi en Jésus-Christ. Nous pouvons faire notre part afin de donner à nos rassemblements ce cachet familial qui invite les gens à prendre goût à vivre par la foi sous le règne de Dieu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s