Une perspective avec trois applications pour 2018


Arrivé au début d’une nouvelle année, il est normal de se remettre en question en lien avec nos buts et nos aspirations. La nouvelle année est un point de repère qui nous rappelle que le temps passe et que les choses changent. C’est aussi une occasion de se faire réveiller un peu de cette somnolence existentielle qui nourrit la grande illusion que nous vivrons indéfiniment ou que la vie a seulement le sens que nous lui accordons dans le moment.

Pourtant la réalité est tout autre. La vie change constamment. Les choses sont constamment en mouvement. Nos corps changent. Nos relations changent. Même nos connaissances, les membres de notre famille par exemple, vieillissent, grandissent, s’épanouissent, naissent et meurent. Est-ce la manifestation d’un désir de paix, de tranquillité d’âme, de bonheur personnel qui nous pousse à soupirer pour le paradis sur terre? C’est aussi peut-être le reflet d’une vérité qui nous indique que nous avons été créés pour un monde meilleur, que la vie sur cette terre n’est probablement pas notre destination finale et, qu’il existe une dimension de la vie qui est plus réelle et permanente que celle que nous sommes en train d’expérimenter de notre vivant sur terre.

Proverbes 4.26 nous parle de celui qui sage et qui considère attentivement sa route, sa manière de vivre afin que tous ses sentiers soient bien assurés. Le livre de Proverbes nous rappelle, entre autres, que nous avons besoin de vivre selon une perspective de la vie qui nous permet de trouver un sens au milieu de tous les changements que nous subissons.

Une perspective biblique

Dans sa lettre aux Grecs, Jean (disciple de Jésus) présente la venue de Jésus-Christ comme étant le « logos » (la raison et la communication de cette raison) qui donne non seulement un sens à la vie, mais le moyen d’expérimenter la pensée et la volonté du Dieu créateur. À quoi bon après tout de savoir que Dieu existe si nous ne savons pas comment communiquer avec Lui? Jean veut donner à ses lecteurs une perspective qui leur pernet de comprendre comment ils peuvent avoir une « relation » avec cette personne, cette intelligence qui tient le monde ensemble et qui l’empêche de sombrer dans le chaos.

Si nous acceptons l’affirmation de Jean que le « logos » du Dieu créateur décrit la personne de Jésus-Christ, alors il serait sage pour nous de considérer aussi le message de Jésus. Qu’a-t-il enseigné? Quel était l’idée centrale de son message?

Pour rester brefs, nous nous contenterons de dire que Jésus est venu annoncer la bonne nouvelle du Royaume (règne) de Dieu. Voici quelques citations à partir des évangiles qui supposent cette affirmation.

Dès lors Jésus commença à prêcher et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. (Matt 4.17)

Jésus parcourait toute la Galilée, il enseignait dans les synagogues, prêchait la bonne nouvelle du royaume, et guérissait toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. (Matt 4.23)

Quiconque me dit : Seigneur, Seigneur ! n’entrera pas forcément dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. (Matt 7.21)

Il leur répondit : Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j’y prêche aussi ; car c’est pour cela que je suis sorti. (Marc 1.38)

Mais il leur dit : Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé.  (Luc 4.43)

Le Royaume de Dieu décrit là où le règne de Dieu est établi. C’est la sphère d’influence où les priorités de Dieu sont exprimées et où elles occupent une première place. L’église, par exemple, est un tel milieu où les priorités du Royaume devraient se manifester. Et c’est dans cette compréhension du monde, un monde où Dieu règne, où il accomplit sa volonté pour manifester sa gloire, que la vie peut trouver son sens profond… même quand les choses ne semblent pas bien aller et même quand nous expérimentons la souffrance.

La venue de Jésus annonçait en quoi consistaient le Royaume de Dieu et la manière d’être réconcilié avec Dieu pour entrer en communion avec lui dans son règne. Je réalise en écrivant ces notes que le sujet du Royaume de Dieu, sa nature et ses buts, ferait l’objet d’une bonne série d’articles. Mais pour l’instant, nous allons simplement dire que la Bible nous donne une perspective globale qui donne un sens, une raison d’être à nos vies, et cette perspective est celle de notre relation avec le règne de Dieu maintenant.

Un contexte particulier

Qu’est-ce que la Bible nous apprend au sujet du règne de Dieu? Que trouvons-nous en parcourant les évangiles? Voici quelques points de repère (grandes lignes) qui résument brièvement les facettes importantes du Royaume de Dieu.

  1. Le règne de Dieu fut inauguré par l’œuvre et l’enseignement de Jésus-Christ. Nous avons vu dans les passages bibliques cités plus haut que la mission principale de Jésus était de prêcher la bonne nouvelle du Royaume de Dieu. Sa mort et sa résurrection devinrent l’accomplissement (la porte d’accès si on veut) au travers de laquelle les gens pouvaient entrer dans le Royaume de Dieu en trouvant le plein pardon de leurs péchés.
  2. La venue du règne de Dieu accomplit la promesse que Dieu rétablirait la relation avec son peuple, et ce, une fois pour toutes. Tous peuvent désormais, et à cause de l’œuvre de Jésus-Christ, avoir une relation rétablie avec le Dieu créateur. Cette promesse est conditionnelle, car elle se manifeste au travers d’une foi qui agit en fonction des enseignements de Jésus-Christ. Ceux qui basent leurs vies sur les enseignements de Jésus et qui se détournent du péché, peuvent s’adresser à Dieu comme Père céleste parce qu’ils ont été adoptés dans la famille de Dieu. Nous pouvons donc entrer en relation avec Dieu par la foi en ce que Christ a accompli à la croix à notre place.
  3. La venue du règne de Dieu accomplit la promesse que son Esprit habiterait dans les membres de son Royaume. La Bible parle du don de l’Esprit de Dieu qui renouvelle, régénère même le cœur humain. On parle d’un changement au niveau des affections d’une personne. Ce qui semblait si attrayant auparavant n’a plus beaucoup d’importance. La conscience regagne une place d’honneur dans la vie de l’individu qui cherche à vivre sa vie selon ce qui est vrai, juste et honorable.
  4. La venue du règne de Dieu me donne une nouvelle identité qui transforme mon estime de moi-même et me motive à vouloir servir les autres. Je ne me vois plus comme étant un fruit du hasard, un amalgame plus ou moins ordonné de cellules qui sont arrivées ensemble par chance. En fait, je reconnais chez moi et ceux qui m’entourent une dignité propre qui découle du fait que nous avons été créés à l’image de notre créateur. Mais la présence du règne de Dieu me fait aller plus loin, car je considère que mon identité est maintenant rattachée à celle du Seigneur Jésus-Christ qui nous enseigne que Dieu nous aime. C’est Jésus qui nous explique le sens de la justice de Dieu, le sens de ce qui est bien et de ce qui est mal. C’est aussi Jésus qui nous enseigne la valeur d’aimer son prochain à cause de son exemple à la croix.
  5. La venue du règne de Dieu nous présente une réalité « renouvelée » de la vie et une perspective « renouvelée » au travers de laquelle ma vie trouve un vrai sens. Je ne vis plus donc seulement en fonction de ce que je peux toucher et voir. Je vis en fonction de ce que Dieu m’annonce. C’est par la foi en sa parole que j’arrive à avancer sans voir ou toucher ce en quoi j’espère. Je peux donc dire que ma foi en Dieu détermine ma perspective sur la vie, sur mes priorités et sur mes aspirations qui dépassent simplement mon ambition de m’épanouir et de poursuivre exclusivement mon bonheur. La perspective du Royaume de Dieu m’aide aussi à donner de moi-même envers les autres avec la confiance que mon investissement de moi-même et de mes ressources trouve une signification spéciale dans le plan de Dieu à cause du fait qu’Il règne et qu’Il récompense ceux qui agissent ainsi par la foi.
  6. L’accomplissement du règne de Dieu est progressif et s’accomplira dans le futur à un moment précis lorsque Jésus-Christ reviendra. Jésus lui-même a enseigné lors de son ascension qu’il reviendrait un jour. En attendant, il prépare une place pour ceux qu’il appelle à faire partie du Royaume de Dieu. Cela veut dire que les membres du Royaume de Dieu vivent leurs vies d’une telle façon que la nature et les priorités de Dieu se manifestent aux yeux de tous par l’expression de leurs talents et leurs capacités qui cherchent à manifester la gloire de Dieu.

Trois applications personnelles

Parce que la vie chrétienne n’est pas seulement une question de contemplation, nous vous proposons trois pistes de réflexion en vue d’une application personnelle. Nous croyons que cette approche donne l’opportunité d’expérimenter la présence de l’Esprit de Dieu d’une manière réelle et pratique au quotidien.

  • Quelle est la relation entre le règne de Dieu et mon engagement dans la prière?
  • Quelle est le relation entre le règne de Dieu et ma lecture de la Parole de Dieu?
  • Quelle est la relation entre le règne de Dieu et mes relations avec les gens autour de moi?

NOTE : Pour ceux qui aimeraient laisser des commentaires, nous vous encourageons aussi à appuyer vos contributions en vous servant de références bibliques qui précisent ou clarifient les idées proposées dans cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s