L’Église de Philadelphie (Apoc 3.7-13)

Puisque nous avons manqué de temps pour parler à la fois de Smyrne et de Philadelphie, voici un résumé des notes d’enseignement pour l’Église de Philadelphie.

L’Église de Philadelphie (Gr. Phileo = amour + delphos = frère) peut être décrite comme étant l’Église triomphante. L’église a d’ailleurs eu la réputation historiquement d’être une ville qui reflétait l’amour de Dieu de telle façon que sa réputation dure même aujourd’hui au travers de son nom turc Allah Shehr qui veut dire Cité de Dieu.

L’Esprit de Dieu n’a que de bonnes affirmations à faire au sujet de cette église. Contrairement à Éphèse et à Laodicée qui n’avait plus un amour palpable pour Dieu dans leur témoignage, les églises de Smyrne et de Philadelphie  présentent un contraste rafraichissant. La lettre à l’église de Philadelphie semble développer plus profondément les sujets introduits dans l’église de Smyrne. Il est question par exemple des persécutions de l’empire, mais aussi de la persécution venant des juifs de la région. L’ironie est que ceux avec qui les Chrétiens devaient avoir le plus d’affinités, les Juifs, (surtout en comparaison avec les païens) étaient devenus leur plus grande opposition dans la ville.

Continuer la lecture de L’Église de Philadelphie (Apoc 3.7-13)