Dix20 : pas d’autres dieux


2 Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. 3 Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.

La position de Dieu

Ce commandement commence par trois affirmations.

L’Éternel commence par décrire qui il est. Il est l’Éternel. C’est le même nom qui est employé lors de son appel d’aller voir Pharaon pour demander la libération du peuple d’Israël.

«13 Moïse dit à Dieu : J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je? 14 Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle “je suis” m’a envoyé vers vous.» (Exode 3.13-14)

Le terme « Je suis celui qui suis » est traduit par l’expression « Éternel » dans le reste de l’AT. Lorsque nous employons le terme « Éternel », nous sommes en train de parler de celui qui n’a pas de commencement ou de fin, de celui qui est au-dessus de tout. Personne n’est plus grand que Dieu. Personne ne lui a donné son nom.

Une deuxième affirmation concerne la relation de l’Éternel avec son peuple. Il est leur Dieu. Israël est son peuple, celui que l’Éternel s’est choisi.

Et finalement, nous rencontrons l’affirmation d’un fait historique. L’Éternel s’identifie comme étant celui qui a fait sortir Israël du pays d’Égypte. Du point de vue de l’Éternel, Israël est le peuple qu’il s’est acquis à cause du fait qu’il les a libérés d’esclavage en Égypte. C’est donc sur la base de ces trois affirmations que l’Éternel exprime le premier commandement.

Premier ou Primauté ?

« Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. »

L’Éternel ne dit pas, « je serai le premier dieu pour vous. »  L’Éternel affirme qu’il est le seul Dieu. Les autres, puisque l’on admet la possibilité de leur existence, ne sont pas au même rang que l’Éternel, le Dieu d’Israël. L’Éternel demande l’exclusivité. Même si d’autres dieux existent, ils ne doivent pas être considérés comme étant au même rang que l’Éternel.

Il est aussi important de noter que l’expression « devant ma face » souligne l’aspect relationnel de la personne du Dieu d’Israël. Il n’est pas une simple énergie spirituelle, sans personnalité ou sans individualité. Il est un être vivant. Et devant lui, il n’existe personne. Le commandement enseigne Israël à ne pas répéter l’erreur des Égyptiens qui avaient une multitude de dieux qui se trouvaient souvent au même pied d’égalité, mais avec des forces différentes et parfois complémentaires. Israël aura un seul Dieu. Il n’y a pas d’égal.

Questions d’application

Pourquoi devrions-nous reconnaître et nous soumettre seulement à l’Éternel ? Quelle est l’importance du premier commandement ? Je remarque que trop souvent nous enseignons les commandements sans toutefois expliquer le pourquoi ces mêmes commandements sont nécessaires et utiles. Voici donc quelques raisons qui devraient nous motiver à prêter une attention particulière à ces commandements.

L’existence d’un Dieu unique qui exerce sa volonté dans le monde implique les choses suivantes :

  • un sens ordonné de la vie (Ex. Sciences, principes, lois, etc.)
  • une signification à ma vie (l’histoire a un sens dont Dieu est l’auteur)
  • une identité et une valeur propre qui ne varie pas en fonction du temps ou des circonstances
  • une justice égale et impartiale pour tous = un maître juge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s