Pourquoi c’est important de comprendre ce qu’est l’Église


Beaucoup de choses sont écrites au sujet de l’Église de ces jours, surtout en ce qui concerne comment l’Église doit composer avec la culture environnante. Le rhythme accéléré des changements sociaux et culturels en Amérique du Nord semblent avoir influencés notre perpective de comment vivre l’Église tout en atteignant les gens autour de nous. Mais il me semble qu’au milieu de toutes ces discussions, on commence à brouiller l’image de ce qu’est l’Église.

C’est un dilemme classique. Nous sommes si préoccupés par notre pertinence et notre capacité de rejoindre les gens (d’accomplir la mission si on veut) que nous commençons à perdre de vue ce à quoi l’Église de Jésus-Christ devrait ressembler. Il est donc primordiale de garder bien en vue ce qu’est l’Église pour ensuite comprendre comment adapter son expression pour rejoindre la culture environnante.

Dans son livre sur la santé de l’église, Mark Dever tente d’illustrer la crise d’identité dans l’Église de la manière suivante.Si le but principal d’une église est la croissance (en nombre), la manière que nous accomplissons ce but est de s’assurer par dessus tout que les gens se sentent bien chez nous à l’église. Mais quand les gens découvrent qu’il existe d’autres endroits où ils peuvent se sentir aussi bien, ils quittent l’Église parce qu’ils estiment ne plus en avoir besoin. Lorsqu’une église cherche simplement à être d’actualité, elle pose déjà le fondement pour son manque de pertinence.

Je suis convaincu que le problème fondamentale réside dans la manière que les Chrétiens conçoivent leurs églises. Trop d’églises semblent mal saisir la priorité qu’ils doivent accorder à la révélation (Parole) de Dieu et à l’offre de régénération que Dieu nous présente au travers de cette révélation. Une réévaluation de comment nous concevons l’Église en lien avec les priorités de Dieu doit donc faire partie de nos discussions au sujet de nos défis d’aujourd’hui en tant qu’églises.

Il est important de souligner que nous réalisons l’importance de rejoindre la culture là où elle est. Mais en même temps, si l’Église du Seigneur Jésus-Christ veut continuer à être un agent de transformation efficace dans la vie des gens, nous croyons qu’ils est aussi important qu’elle ne perde pas de vue sa nature et ce à quoi elle est appelée à ressembler.

Trois perspectives de base

Plusieurs perspectives sur l’Église ne seront pas discutés dans cette série d’articles. Ceci est en grande partie dû à des présuppositions de base que nous acceptons sur la nature de l’Église.

  1. L’Église est l’idée de Dieu
  2. La direction de l’Église découle de la Parole de Dieu
  3. La manière que l’Église se vit n’est pas parfaite (pécheurs)

Nos questions

Quels sont les concepts clés à retenir sur l’Église? Cinq mots clés seront identitiés pour parler de l’Église. Il s’agit de cinq thèmes théologiques qui qualifient ce à quoi ressemble l’Église dans le sens biblique du terme.

  1. Pourquoi c’est important de comprendre ce qu’est l’Église?
  2. Pourquoi ces termes sont importants à comprendre?
  3. Comment décrire la relation entre « l’Assemblée » de l’AT et celle du NT? Quelles sont les différences et pourquoi c’est important? Nous n’avons pas le temps (l’espace) d’aborder le sujet dans cet article, mais la question joue un rôle important dans la compréhension de la nature de l’Église à travers le récit biblique. Peut-être aurons-nous le temps de considérer ce thème dans un prochain article. Mais si la question vous intéresse, laissez simplement un commentaire au bas de cet article, et nous poursuivrons peut-être la discussion plus tôt que prévu.

Il est aussi important de noter que la Parole de Dieu ne figure pas dans cette liste de 5 mots qui caractérisent l’Église du Seigneur Jésus-Christ. Je ne l’ai pas inclus simplement parce que la Parole de Dieu se faufile dans toutes les facettes de l’Église. Il est pratiquement impossible de parler de l’Église sans aussi parler de la Parole de Dieu. (Ex. Actes 6.7 ; Rom 10.17 ; Heb 11.3 ; 1 Pierre 1.23)

Alliance

Le terme « alliance » décrit les origines de l’Église. Il ne s’agit pas d’une invention humaine même si elle regroupe des personnes que Dieu appelle à Lui. Mais qu’est-ce qui forme l’Église? Est-ce que l’existence de l’Église dépend des hommes ou de Dieu?

Jésus a dit qu’il bâtirait son Église, un concept qu’il avait en vue avant sa mort et qui a bien des égards, existait déjà en partie dans l’AT.

Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle. (Matt 16.18)

(Remarquez que bien que certaines communautés religieuses font référence à ce passage biblique pour affirmer que l’Église suit la succession des apôtres (Etc.). Cettte compréhension du texte est erronée. Le contexte de l’entretien entre Jésus et Pierre met l’emphase sur la parole de Jésus comme étant le Messie, le Christ.

Sur quelle fondation l’Église sera-t-elle bâtit? L’Église sera bâtit sur le fondement de Christ, la pierre angulaire. Et si l’apôtre Pierre occupe une place dans l’édifice, ce n’est sous forme que d’une pierre vivante au même titre que les autres disciples et de tout ceux qui suivent le Seigneur Jésus-Christ.)

Dans le livre de Jérémie, nous lisons que Dieu va faire quelque chose de nouveau avec son peuple dans le contexte de son alliance avec Israël. L’idée de conclure quelque chose ne peut être compris que dans le contexte d’une alliance, d’un engagement solennel de la part de Dieu.

Jér 31.31… Voici que les jours viennent, – Oracle de l’Éternel – , Où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda. […] 33 …Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, Je l’écrirai sur leur cœur; Je serai leur Dieu, (Cité dans Héb 8)

Héb 8.7… Si, en effet, la première alliance avait été irréprochable, il n’y aurait pas lieu d’en chercher une seconde […] 9 Puisqu’eux-mêmes n’ont pas persévéré dans mon alliance, […] 13 En appelant nouvelle cette alliance, il a rendu ancienne la première. Or ce qui est ancien et vieilli, est sur le point de disparaître.

En faisant référence à cette alliance, Jésus annonce une deuxième alliance qui viendra compléter l’ancienne alliance pour en débuter une nouvelle sur de meilleurs fondements.

Luc 22.20… De même il prit la coupe, après le repas, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.

Conclusion : Dieu est fidèle envers nous parce qu’il a conclu une alliance. Ce n’est donc pas parce que nous sommes fidèles que Dieu maintien l’Église, mais parce qu’Il a pris l’engagement de bâtir son Église.

Rassemblement

La Parole de Dieu occupe de nouveau une place primordiale dans la description de la nature de l’Église.C’est dans ce sens que nous pouvons voir l’Église comme le rassemblement de ceux qui sont vivifiés par la Parole de Dieu. Car c’est en réponse à la Parole de Dieu que les gens se rassemblent pour glorifier Dieu.

Dans le grec, on parle de l’Église en utilisant quelques termes qui ont un sens similaire. Le terme le plus traduit pour l’Église dans le Nouveau Testament est ekklesia qui est le terme aussi utilisé dans l’Antiquité pour désigner un regroupement de personnes qui viennent ensemble dans un but précis. Il ne s’agit donc pas simplement d’une foule qui vient ensemble, mais d’une congregation, une assemblée.

Un deuxième terme qui accompagne parfois ekklesia est le mot grec kuriakos qui désigne ceux qui appartiennent au Seigneur. Il ne s’agit donc pas de n’importe quel rassemblemnet composé de personnes intéressées, mais d’un rassemblement de personnes qui partagent une appartenance à Dieu.

Dans ce sens, nous faisons référence à l’Église comme étant le rassemblement de ceux qui appartiennent à Dieu par alliance.

  • (Gr.) ekklesia : assemblée, congrégation, l’idée de venir ensemble avec un but
  • (Gr.) kuriakos : ceux qui appartiennent au Seigneur
  • Dans les épîtres : l’Église universelle à travers le temps, mais aussi l’Église régionale et locale ; l’épouse (Eph 5.25) et le corps du Méssie (Eph 1.22-23, 5.23) ; la « maisonnée » qui décrit les relations entre ses membres (1 Tim 3.5, 3.15, 5.16)

Une remarque intéressante est l’utilisation du terme Église pour décrire une ou plusieurs églises dans une même région. Nous faisons donc référence autant à l’Église universelle qui regroupe les croyants en tout lieux et en tout temps que les églises locales qui reflètent une assemblée parmi plusieurs regroupement de Chrétiens.

  • Églises (plur.) : « Les Églises se fortifiaient dans la foi et augmentaient en nombre de jour en jour. » (Actes 16.5)
  • Église (sing.) : « à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Christ-Jésus » (1 Cor 1.2 ; Voir aussi 1 Cor 10.32, 11.22 ; Gal 1.13 ; Etc.)

Conclusion : Les assemblées locales sont des expressions à plus petite échelle, mais complètes, de l’Église de Dieu qui est céleste, parfaite et éternelle. (Lire Héb 12.22-24)

Puissance

Nous devons parler encore de la Parole de Dieu car c’est elle qui affecte le cœur de l’homme pour changer. En fait, nous ne pouvons pas séparer Dieu de sa Parole. L’un et l’autre sont synonymes. Nous parlons de Dieu qui transforme les vies. Nous parlons en même temps de sa Parole qui transforme.

« Moi [Jean-Baptiste], je vous baptise dans l’eau, en vue de la repentance, mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne mérite pas de porter ses sandales. Lui vous baptisera d’Esprit Saint et de feu. » (Matt 3.11 ; Voir Jean 3.5 en lien avec Ézéchiel 36.26-27)

À quelle sorte de « puissance » Jean-Baptiste fait-il référence? Lorsqu’il est question de Jésus qui est plus puissant que Jean-Baptiste, nous devons comprendre qu’il s’agit d’une capacité et d’une force qui dépasse ce que Jean-Baptiste est capable de produire. Il semble que Jésus fait référence à la puissance de pardonner les péchés et de leur accorder la puissance transformatrice de l’Esprit de Dieu. Nous parlons aussi d’une puissance qui purifie (Ex. l’image du feu).

Dans les épîtres de Paul, la puissance qui habite le Chrétien fait référence au changement que Dieu opère dans la vie de l’individu afin qu’il ressemble d’avantage à Dieu.

« Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit ! » (Rom 15.13 ; Voir Éph 3.20-21)

  • L’Église est composée de ceux qui répondent à l’appel de la foi qui est un don de Dieu. (Ex. Éph 2.8-10)
  • L’Église est composée de ceux qui sont régénérés par la puissance de l’Esprit. (Ex. Le fruit de l’Esprit dans Gal 5.22-24)

Conclusion : L’Église est donc un regroupement de personnes qui appartiennent à Dieu et qui manifestent la puissance de Dieu par des vies transformées.

Adoration

Notre quatrième terme regroupe tout ce qui concerne l’adoration. C’est un gros paquet de concepts. Lorsque nous pensons à l’adoration, nous l’associons facilement avec la louange. Mais ceci me représente qu’un aspect de l’adoration. L’adoration affecte tous les domaines de ma vie en soumission à Dieu. L’adoration me pousse à vouloir glorifier Dieu. En ce qui concerne la Parole de Dieu, la seule adoration qui est acceptable à Dieu est celle qui se manifeste en réponse à sa Parole.

« …à tous ceux qui, en quelque lieu que ce soit, invoquent le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigneur et le nôtre » (1 Cor 1.2)

« …en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte. 29Car notre Dieu est aussi un feu dévorant. […] 16…n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. » (Héb 12.28-29, 13.16 ; Voir Rom 12.1-2, 14.17-18)

Plusieurs passages des Saintes-Écritures nous parlent de l’adoration comme une posture, un élan de vie qui cherche à glorifier Dieu en toutes circonstances. L’adoration dans l’Église est en réponse à la Parole de Dieu. C’est dans ce sens que nous pouvons dire que l’Église manifeste dans ses rencontres le type d’adoration qui devrait aussi caractériser la vie quotidienne de ses membres en dehors de ses rencontres.

Conclusion : L’Église est le rassemblement de ceux que Dieu appelle à lui et qu’Il transforme puissamment à son image afin qu’ils lui rendent un culte agréable et qui lui ressemble.

Question pour réflexion : Adorer Dieu ne se fait pas n’importe comment. L’adoration doit se faire selon les critères de Dieu. (Pourquoi?)

Témoignage

L’idée de « témoigner » est presque synonyme avec « adoration » et « puissance ». « Le témoignage est une caractéristique foundamentale de l’Église du Seigneur. Car l’Église est parfois comparée à une lampe, une lumière qui éclaire dans le but de montrer un chemin pour ceux qui cherchent Dieu.

Le témoignage d’un membre de l’Église est composée de deux parties essentielles : (1) comment Dieu se révèle dans ma vie et (2) comment ma vie en est affectée. Nous découvrons donc au travers du témoignage une caractéristique importante de la nature de Dieu. Il désire se faire connaître aux gens et Il se révèle par l’entremise de son oeuvre dans la vie de ceux qu’Il a appelés à Lui. Car l’Éternel est un Dieu relationnel.

« Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. » (1 Cor 11.26)

« Nous avons donc été ensevelis avec lui dans la mort par le baptême, afin que, comme Christ est ressuscité d’entre les morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. » (Rom 6.4)

« Jésus leur dit de nouveau : Que la paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » (Jean 20.21 ; Voir Actes 1.8 « … vous serez mes témoins… »)

« Nous sommes donc ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! » (2 Cor 5.20)

Conclusion : L’Église est un rassemblement de ceux que Dieu appelle à Lui pour Lui ressembler afin qu’ils reflètent sa nature pour montrer le chemin à ceux qui cherchent Dieu.

Réflexion personnelle : Nous avons beaucoup parlé de la Parole de Dieu en lien avec la nature de l’Église de Dieu. Quel est alors le lien entre rendre témoignage et la Parole de Dieu ? (Gr. marturion, qui se traduit martyre en français)

Pourquoi ces termes sont importants pour comprendre ce qu’est l’Église de Dieu?

  • Alliance : Explique pourquoi Dieu est fidèle envers son Église
  • Rassemblement : Explique la diversité et l’unité de l’Église comme Corps de Christ
  • Puissance spirituelle : Explique pourquoi nous sommes continuellement dépendants de l’Esprit de Dieu à l’oeuvre en nous
  • Adoration : Explique notre vision de rendre un culte qui est acceptable à Dieu en paroles et en actions ; symbolisé par le baptême
  • Témoin : Explique notre appel à refléter l’amour de Dieu entre nous (communion) et envers les autres (mission) ; symbolisé par le Repas du Seigneur

Conclusion

L’Église est le produit d’une alliance que Dieu a fait selon le conseil de sa volonté. C’est son idée. L’Église est le rassemblement de ceux que Dieu appelle à Lui. Il s’agit donc d’un peuple diverse mais uni en Christ. L’Église est le regroupement de ceux qui sont transformés par la grâce de Dieu. Ils répondent à Dieu (sa Parole) par la foi qui est la manifestation de la puissance de Dieu à l’œuvre dans leurs vies par la présence de Son Esprit en eux. L’Église est le rassemblement de ceux qui adorent Dieu et qui lui rendent un culte qui lui est agréable et qui lui resssemble. Et finalement, l’Église est le rassemblement de ceux que Dieu a appelé pour témoignager de son œuvre afin de manifester les facettes de sa nature à ceux que Dieu appelle à Lui pour sa gloire.

As-tu d’autres mots qui te viennent à l’esprit pour décrire la nature de l’Église de Dieu? Tu peux te servir des commentaires plus bas pour nous partager d’autres mots ou nous partager ta réaction à cet article.

Une réflexion sur “Pourquoi c’est important de comprendre ce qu’est l’Église

  1. Après avoir lu cet article, il me vient à L’esprit l’exemple d’une classe scolaire. Il y a l’enseignant et puis il y a les élèves. Tous ces élèves sont présents parce que c’est la consigne, il faut obtenir un diplôme si on souhaite réussir dans la vie. Il y a celui qui ne veut que passer l’examen et il y a celui qui se doit de réussir par crainte d’être grondé par ses parents, il y a celui qui veut réussir tout simplement par satisfaction personnelle et qui travaille et étudie sans répit non pas seulement pour la note ou pour le diplôme, afin de mieux affronter les difficultés quotidiennes de la vie lorsqu’elles se présenteront.
    Par exemple: un cours de chimie semble ennuyant pour celui qui aspire à être musicien mais comme il faut se bien nourrir au quotidien, quelques notions de chimie pourraient s’avérer utiles en ce qui concerne l’agencement d’ingrédients bénéfiques pour la santé.

    Ainsi a-t-il à cœur d’approfondir ses sujets d’étude en les repensant et en les repassant afin de mieux en assimiler le contenu. Ce faisant, il valorise aussi le travail de l’enseignant qui lui aussi a à cœur de transmettre son enseignement.

    De la même façon, les membres d’une assemblée en Jésus-Christ doivent constamment méditer afin de rendre hommage à la parole enseignée lors des assemblées. L’assemblée n’est pas une carte que l’on poinçonne en entrant et en sortant mais bien un enseignement qui nous guide, la semaine entière afin de mieux participer à la venue du Royaume céleste, promesse inébranlable que nous fait Jésus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s