La puissance de la résurrection

La semaine dernière, nous avons appris la triste nouvelle d’attentats contre deux églises chrétiennes coptes près du Caire en Égypte pendant qu’ils célébraient le dimanche des Rameaux. La première bombe fut déclenchée à Tanta dans le delta du Nil et la deuxième près de la ville d’Alexandrie. On estime 44 morts et plus d’une centaine de personnes qui furent blessées.

L’État islamique a revendiqué l’attentat qui est relié à leur engagement de faire la guerre contre ceux qu’ils accusent d’être «ces gens qui suivez la croix».

Ce que vous n’avez peut-être pas appris au travers des nouvelles est la réponse des chrétiens après ces attentats. Lors d’un culte le soir suivant pour honorer les victimes, le prêtre copte nommé Boules George rappela aux chrétiens de son église que d’être identité comme étant ceux qui suivent la croix est une distinction d’honneur.

Il posa alors la question, «Qu’allons-nous leur répondre?» Pendant sa prédication intitulée, «Un message pour ceux qui cherchent à nous tuer», Boules affirma aux terroristes, «Vous nous avez donné la même mort que celle offerte à Christ, ceci est le plus grand honneur que nous pouvions recevoir. Christ fut crucifié et ceci est la base de notre foi.»

Continuer la lecture de La puissance de la résurrection

Une foi aveugle? (Jean 9.1-41)

Il arrive parfois qu’un Chrétien se fait accusé d’avoir une foi aveugle. Le raisonnement va comme suit. Nous croyons en Dieu parce que la Bible nous dit que Dieu est fiable. Nous croyons la Bible parce que Dieu nous dit que la Bible est fiable. Mais où sont les évidences de la fiabilité de Dieu et de la Bible? Si nous acceptons que la Bible est néanmoins une source fiable de récits historiques et non pas des histoires inventées, il nous faut au moins considérer le récit de ceux qui ont rencontrés Jésus. Qu’a-t-il dit? Qu’a-t-il fait? L’histoire de l’homme aveugle en dit long dans ce cas et son récit est plutôt difficile à reléguer à des histoire habilement conçue ou du genre de compte de fée. L’honnêteté et le sarcasme humain sont palpables.

Lire Jean 9.1-41

Continuer la lecture de Une foi aveugle? (Jean 9.1-41)