La puissance de la résurrection


La semaine dernière, nous avons appris la triste nouvelle d’attentats contre deux églises chrétiennes coptes près du Caire en Égypte pendant qu’ils célébraient le dimanche des Rameaux. La première bombe fut déclenchée à Tanta dans le delta du Nil et la deuxième près de la ville d’Alexandrie. On estime 44 morts et plus d’une centaine de personnes qui furent blessées.

L’État islamique a revendiqué l’attentat qui est relié à leur engagement de faire la guerre contre ceux qu’ils accusent d’être «ces gens qui suivez la croix».

Ce que vous n’avez peut-être pas appris au travers des nouvelles est la réponse des chrétiens après ces attentats. Lors d’un culte le soir suivant pour honorer les victimes, le prêtre copte nommé Boules George rappela aux chrétiens de son église que d’être identité comme étant ceux qui suivent la croix est une distinction d’honneur.

Il posa alors la question, «Qu’allons-nous leur répondre?» Pendant sa prédication intitulée, «Un message pour ceux qui cherchent à nous tuer», Boules affirma aux terroristes, «Vous nous avez donné la même mort que celle offerte à Christ, ceci est le plus grand honneur que nous pouvions recevoir. Christ fut crucifié et ceci est la base de notre foi.»

Mais ce qui est remarquable est la manière qu’il conclut son message devant ceux qui s’étaient rassemblés lundi soir. Il offrit un message aux terroristes que les terroristes ne pourraient pas comprendre, «Nous vous aimons.» Aussi étonnant que cela puisse paraître, Boules expliqua comment Christ commande ceux qui le suivent d’aimer leurs ennemies et de prier pour ceux qui les persécutent.

Pour finir, Boules lança le défi suivant à son église, «Pourquoi ne pas prendre un engagement de prier pour eux? Prions qu’ils (les terroristes) peuvent connaître l’amour de Dieu.»

Phil 3.7-12 (comparer avec Marc 8.34-38)

7Mais ce qui était pour moi un gain, je l’ai considéré comme une perte à cause du Christ. 8Et même je considère tout comme une perte à cause de l’excellence de la connaissance du Christ-Jésus, mon Seigneur. À cause de lui, j’ai accepté de tout perdre, et je considère tout comme des ordures, afin de gagner Christ, 9et d’être trouvé en lui, non avec une justice qui serait la mienne et qui viendrait de la loi, mais avec la justice qui est (obtenue) par la foi en Christ, une justice provenant de Dieu et fondée sur la foi.

10Mon but est de le connaître, lui, ainsi que la puissance de sa résurrection et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, 11si possible, à la résurrection d’entre les morts.

Ce que Paul avait dans ses mains avant de connaître Christ est devenu sans valeur après avoir connue Christ. Son trésor avait beaucoup de valeur à ses yeux mais une fois qu’il a connu Christ, son trésor n’avait plus autant de valeur parce qu’il a découvert la grande valeur en Christ.

Connaître Christ

Compte tenu de la valeur découverte en Christ, les priorités de Paul changent. Maintenant, sa plus grande priorité dans la vie est de connaître Christ. Toutes les autres priorités trouvent leur expression dans son désir de connaître Christ.

Il veut utiliser les circonstances pour apprendre à mieux connaître Jésus-Christ.

Il veut mieux connaître Jésus-Christ au travers de ses projets et ses passions.

Il veut découvrir Jésus-Christ au travers de la parole de Dieu. Si tu demandais à Paul pourquoi il est devenu un chrétien, pourquoi il fréquente une église ou pourquoi il lit sa Bible, Paul dirait, «Je veux apprendre à connaître Christ.»

La puissance de la résurrection

Mais Paul ne s’arrête pas à connaître Christ, il veut aussi expérimenter la puissance de sa résurrection. Il veut goûter au même pouvoir que Christ a démontré au travers de la croix. Christ a vaincu la mort et il a vaincu le péché.

La puissance de la résurrection nous aide à découvrir la vérité que Christ nous a affranchi du péché. Et même si nous sommes des pécheurs graciés par Dieu, nous ne sommes plus esclaves du péché.

Parce que Christ est ressuscité, ceux qui placent leur confiance en Christ pour leur salut sont rendus libres du péché afin de vivre selon la volonté de Dieu. Ils ne sont plus esclaves du péché. Son Esprit habite en nous et nous donne de nouvelles affections, des nouveaux désirs qui cherchent à connaître Jésus-Christ dans notre manière de vivre.

La puissance de la résurrection nous offre le pardon de Dieu et la capacité de pardonner aux autres.

La puissance de la résurrection nous offre la possibilité de ne plus craindre la mort, car Christ a vaincu la mort.

C’est cette même puissance qui est démontrée dans les paroles du prêtre copte Boules George lorsqu’il déclare à ses ennemis, «nous vous aimons» et «nous prions que vous découvrez à votre tour l’amour de Dieu.»

La communion de ses souffrances

Mais Paul ne s’arrête pas à connaître Christ et à connaître la puissance de sa résurrection. Il affirme vouloir connaître la communion de ses souffrances (de Christ). Pourquoi est-ce que Paul dit une telle chose?

Nous aimons penser à la résurrection, le vie, le renouveau. C’est un peu comme l’attente du printemps où tout reprend vie.

Réalité importante : il ne peut pas y avoir de résurrection sans aussi avoir une mort.

1 Cor 15.35-36 — Mais, demandera peut-être quelqu’un, comment les morts reviendront-ils à la vie? Avec quel corps reparaîtront-ils? 36Insensés que vous êtes ! Dans la nature, la graine que vous semez ne peut reprendre vie qu’après être passée par la mort.

Connaître la puissance de la résurrection implique mourir à moi-même afin de vivre pour Christ. Je ne peux pas venir à Christ si je ne passe pas par une conversion, une repentance dans ma vie. Je peux vouloir suivre Christ, mais si je n’ai jamais «tourné de bord» je ne peux pas goûter à la puissance de Sa résurrection.

(Marc 8.35-37) Quiconque en effet voudra sauver sa vie la perdra, mais quiconque perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera. Et que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme? Que donnerait un homme en échange de son âme?

Conclusion et Mise en application

Lorsque nous considérons les actions des chrétiens en Égypte, nous ne pouvons pas nous empêcher d’admirer leur détermination et leur grâce devant un ennemi si féroce et borné. Mais ce qui devrait nous impressionner le plus est la manifestation de l’amour du Seigneur Jésus-Christ parmi eux. C’est Jésus, lorsqu’il pendait sur la croix au milieu d’une souffrance horrible déclara, «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.» (Luc 23.34)

Avons-nous expérimenté la puissance de la résurrection dans nos vies?

Quelques questions personnelles :

Quelle priorité est-ce que j’accorde au désir de connaître Jésus-Christ au travers de mes circonstances, mes relations, sa Parole? Un pas dans la bonne direction : prier que le Seigneur se révèle au travers de la lecture de sa Parole; prier que Dieu se révèle au travers d’une circonstance pénible ou un défi de taille dans ma vie…

Quel est mon niveau d’engagement d’accorder la première place à poursuivre la volonté et les desseins de Dieu pour ma vie? Ai-je accepté le fait que de poursuivre Christ demande un certain renoncement à moi-même? Suis-je en train de poursuivre quelque chose pour lequel j’ai besoin de me repentir? changer de direction? Peut-être que c’est une attitude? Un but? Quelque chose qui ne m’aide pas à mieux connaître le Seigneur?

Ai-je fait le lien entre mourir à moi-même et la résurrection promise au travers de Jésus-Christ?

Nous ne suivons pas une religion qui a pour son but principal le renoncement à soi. Ce n’est qu’un élément du processus.

Beaucoup de gens qui auront renoncé à eux-mêmes diront lorsqu’ils paraîtront devant Dieu un jour, «Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas fait…» (Matt 7.22) La question est de savoir pour quel but sommes-nous prêts à renoncer à nous-mêmes.

«Aime Dieu et aime ton prochain comme toi-même.» De quelles manières est-ce que Dieu m’appelle à l’aimer et à le connaître? De quelle manière est-ce que Dieu m’appelle à aimer mon prochain?

Une réflexion sur “La puissance de la résurrection

  1. Merci pour toutes ces intéressantes lectures que vous nous offrez. Beaucoup croient en Dieu mais n’admettent pas que Christ est Dieu et ainsi tous leurs agissements n’ont aucune valeur de résurrection. Je considère un privilège que d’avoir connu l’enfant Jésus puis le Christ, dès la première enfance. Malgré toutes nos erreurs de parcours, si nous avons en nous l’esprit de Dieu, les pires épreuves n’ont rien d’insurmontable en autant que nous restions en communion avec Jésus-Christ et que nous cherchions à comprendre inlassablement le but et le pourquoi d’un si grand sacrifice et de tant d’humiliations et de souffrances en tant qu’homme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s