Comment t’aimer après la St-Valentin ?

Matthieu 22.34-40

Nous célébrons la St-Valentin aujourd’hui, une fête qui met l’accent sur l’amour romantique. C’est le moment de l’année où beaucoup font leurs déclarations d’amour, essaient de communiquer de toutes sortes de façons, généralement émotives, qu’un autre nous est cher. Les magasins abondent de gâteries de toutes sortes. C’est un peu comme Noël, sauf en rose. Les chocolats abondent. Les restaurants bombent. Les fleurs ne cessent de s’épanouir et les cartes de souhaits ne font que renchérir un message simple, mais profond : je t’aime.

Continuer la lecture de Comment t’aimer après la St-Valentin ?

Le Contentement : l’ambition surprenante de la piété

Une nouvelle année est souvent synonyme de nouvelles possibilités. Au moins, c’est ce qu’on se dit lorsque l’on considère que nous commençons un nouveau cycle de 365 jours. C’est un peu comme si l’on se donnait une autre chance pour faire l’année et par conséquent, une autre chance pour travailler ce qui nous tient à coeur. Nous regardons le calendrier et nous contemplons comment mettre à profit le maximum de nos ressources et de notre temps. Comme on le dit par chez nous, “on ambitionne.”

Continuer la lecture de Le Contentement : l’ambition surprenante de la piété

L’appel à être un diapason spirituel

Notes pour le dimanche 2 février 2014 —

Paul écrit aux chrétiens de l’église de Colosse pour les encourager à persévérer dans les enseignements de Jésus-Christ au milieu d’une société qui n’accueille pas favorablement l’idée que Jésus-Christ est le Seigneur. Colossiens 3 nous présente uns schéma de comment nous pouvons poursuivre une relation dynamique avec le Seigneur Jésus-Christ au travers de sa Parole.

Continuer la lecture de L’appel à être un diapason spirituel

Comment prier en tenant compte de l’Évangile?

Ce qui suit est une traduction libre par Jean Maurais d’une citation tirée d’un article de Scottie Smith publié sur le blog Between Two Words.

Cher Seigneur Jésus, de la même manière que Paul avait hâte de prêcher l’Évangile aux croyants de Rome, j’ai hâte de le prêcher à moi-même aujourd’hui. Il y a un temps où je pensais que l’Évangile était seulement pour les non-croyants, simplement l’étape préliminaire pour débuter une relation avec toi. Je réalise maintenant que les croyants ont besoin de l’Évangile autant que les non-croyants. Du début à la fin, notre rédemption est entièrement dépendante de la grâce, la vérité et la puissance de l’Évangile. Il n’y a rien d’autre qui suit l’Évangile sinon davantage du même l’Évangile.

Merci de nous secourir de l’idée que le salut est premièrement une préparation pour la mort. Il s’agit plutôt de transformer tout notre être, au complet, incluant chaque aspect de notre vie. Il s’agit de devenir comme toi, Jésus, d’être un jour aussi beau et aimant que toi. Il s’agit d’être délivré de nos petites ambitions personnelles pour plutôt collaborer à ton grand projet international et cosmique de rédemption. Quel privilège et quel honneur!

Seules les ressources de l’Évangile sont suffisantes pour une telle tâche, car nous ne sommes pas seulement séparés de Dieu par une grande distance, mais aussi par cette maladie  qu’est le péché qui nous perverti. Nous avons besoin d’un méga Évangile pour notre grand besoin, et c’est exactement ce que nous trouvons en toi.

Continuer la lecture de Comment prier en tenant compte de l’Évangile?